Institut National des Arts Divinatoires (INAD)

Tour de France des Voyants et astrologues (suite)

Le Monde de la voyance

La grande majorité des voyants subit les dommages collatéraux du fait de l'absence d'une législation précise en ce domaine et de la véritable fourmilière que représente le marché de la voyance et des arts divinatoires. Beaucoup s'accordent à penser que l'honnêteté, l'écoute et l'aide demeurent des valeurs indispensables. Tout professionnel exerçant dans ce milieu se doit de les respecter. Mais dans les faits, on note, au regard des nombreuses plaintes et des témoignages qui nous parviennent, que certains font de la fragilité du consultant un véritable commerce. Les différentes approches et méthodes utilisées pour aborder un client, avec la mise en place de moyens dénués de véritables rapports et échanges humains fleurissent dans notre société consumériste. Les consultants deviennent des proies, malléables à souhait. Toutes les dérives sont possibles.

Ces médiums exerçaient des professions liées au commerce, au secteur médical, à la direction de société, à la presse... et un jour, le goût des relations humaines, des échanges, ou l'étude des astres les a conduit à mettre leurs dons au service des autres.

Isabelle VIANT : On naît médium, on ne le devient pas

Isabelle VIANT

Isabelle Viant travaille seule, sans aucun jeu de tarot, boule de cristal ou autre support. La voix du consultant, son  jour et mois de naissance sont les seuls éléments qui guideront la séance. La renommée de cette grande medium n'est plus à faire ! Elle a participé à 120 émissions télévisées : « J'y crois, j'y crois pas », « Mystères » sur TF1, « Normal, Paranormal » sur M6... Et le fait qu'elle ait pu aider à retrouver des enfants disparus, une femme belge décédée au Japon, une autre partie rejoindre une secte au Canada... a largement contribué à asseoir sa renommée. « On naît médium, on ne le devient pas » confie Isabelle Viant. Si elle s'est installée en cabinet à l'âge de quarante ans, cette médium a toujours perçu et ressenti les événements depuis sa tendre enfance. D'ailleurs, ajoute t-elle « les médiums ont souvent des parcours atypiques, marqués par la douleur ». Le voyant prend les énergies des personnes qui viennent en consultation, d'où une  fatigue qui peut conduire à une sorte d'enfermement. Isabelle réalise  trois consultations par jour. Elle  tient à exercer dans des conditions qui soient respectueuses des deux parties. Son métier exige beaucoup de sérieux et d'honnête. Elle  se montre bienveillante et guide ses consultants. Sa clientèle est masculine pour les affaires. Et d'ailleurs, ces dernières années, les hommes se sont davantage ouverts à cet univers. Ils sont plus réceptifs et se montrent davantage enclin à recourir à tout ce qui peut contribuer à un mieux être. La spiritualité, le coaching et toutes les pratiques contribuant à une vie saine et de qualité avec un regard bienveillant sur soi et sur les autres concernent chacun d'entre nous. Les problèmes personnels et professionnels sont plus difficiles à gérer, chacun aspire à une vie apaisée. Isabelle Viant adhère à l'INAD et soutient cet organisme depuis longtemps car c'est le seul qui soit reconnu pour réguler la profession et venir en aide aux victimes.  Même si elle considère qu'il y a peu de personnes honnêtes sur les plateformes, Isabelle Viant reconnaît que l'on peut rencontrer des professionnels sérieux et qualifiés sur certains  sites. Néanmoins, le principe de faire durer une consultation dans le but de faire payer un client, est rédhibitoire.  Très prochainement, elle s'apprête à publier son huitième livre, Medium 5.0, la connexion à l'être humain, avec une préface de Jean-Michel Jarre.  Un recueil de souvenirs médiumniques que l'on a hâte de lire ! Isabelle Viant reçoit en cabinet à Paris et par téléphone.   Les tarifs :  30 euros pour 10 minutes de consultation  70 euros pour 20 minutes  100 euros pour trente minutes 

Pour en savoir plus : http://www.isabelleviant.fr/

Claude ALEXIS : Un Médium au Présent

Claude ALEXIS

Claude Alexis est un médium de renom. Dès l'âge de cinq ans, il ressent et prédit le décès d'une voisine chez laquelle sa mère se rendait quotidiennement pour ouvrir les volets. Il vécut ensuite un traumatisme violent. Et, progressivement, il va laisser ce don prendre place. Il exerce la profession de coiffeur et au fil des années, il remarque que la justesse de ses prédictions est une évidence. Comme la demande se fait de plus en plus pressante, il ouvre son cabinet. Bienveillant et extrêmement à l'écoute du consultant, il aime rappeler combien le libre arbitre revient finalement au consultant. Le professionnel doit rester vigilant car ses prédictions auront inéluctablement, un impact sur le consultant fragilisé. Intéressé par le monde des arts divinatoires et le dessin en particulier, il a créé son propre oracle. En préambule à la consultation, il vous demandera votre prénom et date de naissance. Il notera toutes les informations sur papier et vous les communiquera. Il remarque qu'aujourd'hui, les personnes âgées se préoccupent énormément de l'avenir de leurs enfants. De nombreux consultants viennent pour se rassurer. Ils sont inquiets. Claude Alexis regrette que la profession ne bénéficie pas d'un cadre législatif. « Tout le monde peut s'improviser voyant et cela représente un véritable danger pour le consultant ». Il soutient l'INAD car c'est justement une association sérieuse qui vient en aide aux consultants. Les victimes d'usurpateurs et d'escrocs sont nombreuses et l'INAD les accompagne juridiquement. Concernant les plateformes, Claude Alexis reconnaît que la vigilance est de rigueur : « les tarifs doivent être raisonnables et le professionnel doit impérativement éviter de faire durer une consultation au-delà de 45 minutes ». Il sélectionne et veille au respect des consultants sur sa plateforme. Il consulte en cabinet et par téléphone. Ses tarifs sont les suivants : 95 euros pour une consultation d'une heure en cabinet 85 € pour une heure par téléphone 

En savoir plus : https://www.claudealexis-voyance.com/

Denys RAFFARIN : un Médium sérieux, rigoureux, disponible et bienveillant

Denys RAFFARIN

Denys Raffarin est un médium atypique. Il a plus d'une corde à son arc. Son humanisme et son sens de l'équité font de lui un professionnel sérieux dont la notoriété n'est plus à prouver. Il a exercé le métier de journaliste pendant dix-sept ans. Puis ensuite, il a choisi de devenir voyant médium et thérapeute traditionnel. Il exerce depuis vingt ans en région Rhône Alpes, Provence Alpes Côte d'Azur et Occitanie. Sa grand-mère exerçait dans le même domaine. Créateur d'une formation professionnelle spécifique aux métiers des arts divinatoires, il a rédigé 4 ebooks. Et, il a lui même créé son propre jeu de tarots divinatoires avec une méthode de tirage. Lors d'une consultation, il ne cherche pas à obtenir des informations du consultant. Il se met en phase avec le consultant et crée cet espace durant lequel il dévoilera des informations à l'aide de son jeu de cartes et du pendule. Denys Raffarin est un professionnel extrêmement rigoureux, qui sait se montrer empathique tout en restant professionnel. D'ailleurs, il permet à ses consultants de bénéficier d'un « suivi de consultation » gratuitement. C'est dire combien il reste disponible et bienveillant. Il soutient le combat de l'INAD car leurs démarches sont complémentaires. Et leurs chartes sont identiques. Il est responsable de la guilde française des arts divinatoires et de la thérapie traditionnelle. Il œuvre afin que « le métier de médium soit reconnu comme un métier, avec un code Ape et un système fiscal comme les autres ». Cet homme très engagé sur le plan humanitaire est avide de justice et se montre fermement attaché au respect de l'être humain. Bien qu'il ne cautionne pas le mode de fonctionnement des plateformes et les « conditions de travail inadmissibles des médiums », Denys Raffarin reconnaît que certaines œuvrent en toute transparence, sans ambiguïté. Son expérience et son sens de l'écoute font de lui un médium soucieux de l'accueil qu'il réserve aux consultants. Il partage ses connaissances avec générosité et vient en aide autant que faire se peut.

Tarifs des consultations : 25 euros par téléphone 40 euros ( 1 sujet) et 70 euros (complète) en salons d'hôtels 80 euros à domicile

Pour en savoir plus : http://www.denys-raffarin.com/

Sylvie DELAGARDE : Une astrologue expérimentée

Sylvie DELAGARDE

Sylvie Delagarde est une astrologue expérimentée qui exerce depuis plus de vingt ans. Elle occupait la fonction de directrice au sein d'un centre de formation pour personnes en difficultés et suite à un déménagement, elle a opté pour ce choix de métier. Elle pratique l'astrologie depuis l'âge de seize ans mais c'est seulement à ce moment qu'elle a décidé d'en faire son métier. Lors d'une consultation, Sylvie Delagarde travaille comme tous ses confrères à partir de la date, heure et lieu de naissance mais elle utilise également un jeu de cartes pour compléter ses consultations. Ses consultants font appel à ses services par téléphone et elle reçoit également en cabinet.

Cette professionnelle a les sens en éveil : elle ressent les choses, voit des images, sent des odeurs … Chaque élément apporte une tonalité et des indications au cours d'une séance. Petite, on l'appelait Carabosse. A l'école, ça a été douloureux, il a fallu gérer les moqueries et la méchanceté des autres enfants. « On apprend à se protéger, à se mettre dans une bulle » : confie t-elle. Sa clientèle actuelle est composée d'hommes et de femmes. Sylvie Delagarde note que ces dernières années, la clientèle a évolué car « les gens veulent davantage s'occuper d'eux-mêmes et travailler sur le développement personnel ». Elle considère également qu'il y a davantage de médiums et peu d'astrologues. Elle adhère à l'INAD depuis vingt ans et apprécie que cette association puisse recenser les voyants car on compte énormément de charlatans dans la profession. Outre la concurrence déloyale, le plus rédhibitoire est de constater les dégâts occasionnés sur les clients peu avisés tombés dans leurs filets.

Qu'il s'agisse de consultation par téléphone ou en cabinet, Sylvie procède de la même façon. Son honnêteté et son professionnalisme font d'elle une référence dans la profession. Elle connaît le travail des médiums sur les plateformes pour y avoir exercé. « L'enjeu n'est pas le même et il y a une grande exploitation des voyants ». Sylvie Delagarde est extrêmement soucieuse de l'éthique. Elle privilégie donc le contact et la qualité d'une consultation, en accordant le temps nécessaire au consultant.

Ses tarifs sont de : 55 euros pour une consultation complète 35 euros pour une question approfondie 45 euros pour un seul domaine

Pour en savoir plus : http://www.sylviedelagarde.com/pages/quisuisje.htm

David MOCQ : Praticien responsable au service d'une clientèle exigeante

David MOCQ

David Mocq est un medium originaire du Nord de la France, venu s'installer à Paris des l'âge de vingt ans. Il n'utilise aucun support et considère que la voyance est outil d'informations. « Il y a une phase d'analyse avant de donner des informations » : confie t-il. Quasiment soixante quinze pour cent de ses consultations sont des rendez-vous d'affaires. « On est sur du décisionnel, il s'agit également de se positionner sur des cibles de marchés... ». David Mocq tient à souligner que le libre arbitre revient au seul consultant. Il s'agit d'une prestation conseil et le chef d'entreprise tiendra compte des informations données. Néanmoins, il sera le seul véritable décisionnaire. David Mocq, praticien responsable, communique des informations utiles et précises qui lui parviennent au son d'une voix, à la vue d'un document. Même s'il ignore d'où vient son don, il sait que « ça a toujours été comme ça ». Sa clientèle est composée autant de femmes que d'hommes. Ceux âgés de la quarantaine et au delà consultent le plus souvent pour des questions d'ordre professionnel. Les consultations d'ordre personnel sont toujours d'actualité chez chacun. David Mocq considère « qu'il n'y a pas de marché de la voyance mais plutôt un marché de l'escroquerie ». Et ce, car « la plupart des praticiens ne sont pas voyants. Beaucoup sont des affairistes, des opportunistes voire des escrocs en puissance ». D'ailleurs, il soutient l'INAD car « leur intention est louable ; ils soutiennent les consultants dans leurs démarches et les protègent des affairistes et défendent la profession est ses praticiens honnêtes, dévoués à leur semblable ».  « Le phénomène de voyance est instable et l'on ne peut pas sérieusement proposer de consulter à la chaîne »  ». Le professionnalisme de ce medium expérimenté, soucieux de la qualité de ses prestations, est évident et clair. Il ne fera pas de consultation de complaisance. Ses tarifs sont de : - de 102 à 200 euros TTC pour les particuliers - à partir de 300 euros HT pour les consultations d'Affaires

Pour en savoir plus : https://davidmocq.com/

KATLEEN Voyance : Des professionnels compétents et expérimentés au service des consommateurs

KATLEEN Voyance

Au cabinet Katleen voyance, le consultant va s'adresser à des experts en Voyance privée, en Audiotel ou par mail. Afin d' obtenir les réponses à leurs demandes, qu'il s'agisse du domaine sentimental, de la famille, du travail, une secrétaire pourra orienter le consultant auprès du médium dont les pratiques répondent à ses attentes. Voyance pure, les tarots, l'astrologie, les oracles, le pendule... chacun œuvre avec professionnalisme et sérieux en respectant le code déontologique du cabinet. Le cabinet Kathleen a ouvert en 2005. Et Katleen et Jean -Maurice Ménard ont cherché dès le départ à se démarquer de la concurrence. En effet, chez eux tous les voyants sont de véritables praticiens qualifiés, qu'ils ont pris soin de tester. Jean-Charles Dupet est un hypnothérapeute reconnu depuis de nombreuses années grâce à ses talents. Il teste les capacités des médiums qui postulent auprès du cabinet Kathleen. Expérimentés et déclarés, ils pourront exercer seulement après avoir réussi les tests. L'expertise de ce professionnel permet non seulement, d'évaluer l'équipe mais également d'apporter aux clients l'assurance qu'ils consultent des médiums efficaces. Par ailleurs, un soutien aux consultants du cabinet en situation d'addiction à la voyance, a été mis en place avec l'aide de cet hypnothérapeute de renom. C'est dire combien l'éthique et le sens de l'intégrité comptent pour ce cabinet. Pour le responsable du cabinet Kathleen, « c'est la façon de consulter qui a changé et le téléphone permet plus de discrétion ». Les marabouts et l'escroquerie ont toujours existé... Pour lui, « ce qui donne une mauvaise image de la profession, ce sont certaines grandes plateformes ». On ne peut décemment imaginer que le service soit le même qu'avec un cabinet qui prend soin d'établir une relation de confiance et de qualité avec une clientèle exigeante. Leur démarche est un gage de professionnalisme et c'est d'ailleurs dans un soucis de respect et d'éthique que le cabinet adhère et partage les valeurs de l'INAD depuis des années. Leurs chartes sont en tous points quasiment identiques. « Nous œuvrons dans le même sens, cela nous rapproche » déclare le responsable du cabinet. Les tarifs sont de : 0,40 centimes la minute pour l'audiotel. https://www.katleen-voyance.com/capital-m6-voyance-info.html forfait 10 minutes pour 14 euros et ensuite 3,50 la minute supplémentaire pour une voyance privée

Pour en savoir plus : https://www.katleen-voyance.com/

Gwenaël LETOURNEUR : Professionnel qualifié, rigoureux et efficace

Gwenaël LETOURNEUR

Médium au parcours atypique, il a exercé dans différents domaines de la pâtisserie au management en passant par les spectacles équestres. Puis il a formé des équipes commerciales. Bien qu'il avait conscience de posséder un don particulier, il se refusait de s'adonner à toute pratique. Son enfance a été jalonnée de souffrances et traumatismes et ce n'est qu'au fils des années, qu'il a pu accepter cet état de fait. Il finit par considérer ce don comme une révélation et non plus une malédiction. Et c'est d'ailleurs l'exercice de ce métier qui lui a été salvateur. Au début, il recevait les consultants à domicile mais il exerce essentiellement par téléphone actuellement à raison de deux à trois consultations par jour. Son don lui permet de ressentir instantanément les choses et il utilise des tarots pour compléter les consultations. Il ressent parfois la présence d'une entité au cours d'un séance et reconnaît que cela peut être déroutant. Sa clientèle est fidèle et comme pour nombre de professionnels, elle est largement féminine. Les hommes qui sollicitent son aide sont souvent inquiets pour des questions d'ordre professionnel. Pour Gwenael Letourneur cautionne la démarche de l'INAD car la profession est en danger. “Les plateformes recrutent nombre de personnes qui n'ont aucun don, aucune légitimité d'exercer” et il dénonce clairement les arnaques dont sont victimes les usagers. Les consultants doivent se responsabiliser et guider au mieux les consultants : selon lui. Ce médium soutient l'INAD car il a lui même bénéficié de leur soutien et connaît parfaitement leur démarche. “L'INAD défend à la fois les consultants ayant été abusés et les professionnels“ : déclare t-il. Concernant les plateformes et autres services audiotels, Gwenaël Letourneur en a eu une expérience positive mais reconnaît qu'il faut être vigilant et différencier les professionnels sérieux des autres. Ses tarifs sont les suivants : Un domaine, trente minutes 60 euros: 45 minutes, Plusieurs domaines: 80 euros Une consultation d'une heure: 110 euros Par mail, un forfait de : 60 euros

Pour en savoir plus : https://www.gwenael-letourneur.fr/

Philippe de VERDURON : Le Don en héritage

Philippe de VERDURON

Philippe de Verduron est un médium issue d'une famille au sein de laquelle grand-mère et mère étaient voyantes. Il a baigné dans cet univers et a ressenti son don assez tôt. C'est un professionnel très intuitif et à l'écoute du consultant. Il reçoit à son domicile sur rendez-vous et consulte également par téléphone. Il réalise un thème astral, laisse aussi les visions s'installer et se laisse guider par les vibrations de la voix. Lors de ses consultations, il utilise également le tarot de Marseille, celui de Salvador Dali et un troisième tarot espagnol. Il précise qu'il n'est absolument pas spirite. Fort d'une pratique professionnelle de plus de vingt ans, ce marseillais installé à Strasbourg reçoit avec beaucoup de bienveillance. Sa clientèle lui est fidèle. Il a une clientèle internationale et se rend disponible pour tous ses consultants, sur rendez- vous. Philippe de Verduron est scandalisé par les pseudo-voyants qui exercent en toute impunité. Et reconnaît que l'INAD mène une action qui permet de faire un tri nécessaire dans la profession. Il considère que les plateformes sont “des baraques à fric”. Il n'adhère absolument pas à leur mode de fonctionnement. Ses tarifs sont les suivants : 30 à 50 euros pour une consultation par téléphone, sans limite de temps. 30 euros pour trente minutes Entre une et deux heures 60 euros.

Pour en savoir plus : https://www.philippe-tarologue.com/

Marie Lenz DOCEUL : Professionnelle qualifiée, des consultations de qualité

Marie Lenz DOCEUL

Marie Lenz Doceul a toujours baigné dans le monde de la voyance. Après des études de droit, elle a travaillé dans différents domaines liés au commerce et a fini par s'installer pour exercer son métier de médium. Elle utilise le pendule comme support. C'est une médium pure. Elle a pour guide son arrière-grand-mère maternelle. Son don est héréditaire. Depuis l'âge de quatre ans, elle a eu ses premiers ressentis. Marie travaille à distance uniquement. Parmi ses consultants, on compte aussi bien des femmes que des hommes. La clientèle masculine est surtout intéressée par les questions professionnelles. Les demandes des consultants ont beaucoup évolué et Marie remarque qu'ils sont davantage inquiets. Cependant, elle reste vigilante et lutte contre les addictions potentielles de clients. Une consultation est basée sur un véritable échange entre elle et son consultant. Sa bienveillance et son professionnalisme font d'elle une médium reconnue et appréciée sur la scène internationale. Marie Lenz Doceul s'est engagée auprès de l'INAD depuis longtemps déjà car elle sait combien il est primordial de légiférer cette profession. Elle considère que les plateformes regroupent certains professionnels séreux. Elle exerce d'ailleurs dans ce type de structures. Mais reconnaît néanmoins que cela peut favoriser l'addiction. Ses tarifs sont : 10 minutes 20 euros 20 minutes 40 euros 90 euros pour une consultation complète

Pour en savoir plus : http://www.marielenz-doceul.com/

Par Yamina Guéham

Publié

Usurpation d'identité , escroquerie à 51000 €

Un démarchage téléphonique pour une voyance gratuite sur une personne tourmentée et le piège se referme. Cela arrive à des centaines de personnes tous les jours. Encore une arnaque ? Oui,  mais une arnaque révoltante, savamment préparée par une une dénommée Cristelle B, qui dit être secrétaire personnelle de Mme Elysabeth TEISSIER.  Bien entendu, il s’agit  d’une usurpation d’identité et son ou ses auteures ont sans aucun doute, trouvé la combine. En usurpant le nom d’une professionnelle connue,  elles se donnent force et crédit afin d’endormir la méfiance de leur  victime, et lui  soutire en l’espace d’à peine deux mois cinquante et un  mille euros  (51000 €),  soit  les économies d'une vie.

Mathilde , la victime, pour gagner sa vie  et faire vivre sa famille, travaille plus de 50 heures par semaine. Tous les jours,  elle  commence à 5 heures du matin  et  finit  à 18 heures. De plus,  sa vie sentimentale n’est pas un long fleuve tranquille : après un divorce délicat, sa solitude, sa fragilité et certains troubles affectifs sont devenus pour elle une angoisse permanente. Néanmoins, elle tente d’y faire face, courageusement .   Lorsqu’elle a été démarchée pour une voyance gratuite , elle n’a pas vraiment accordé une attention particulière à ces cabinets d’arnaqueurs, dépourvus de conscience, de moralité  et d’éthique…. Elle s'est donc ''mise à table''  et a confié tout son mal être, l'injustice de la vie. Et saisissant la balle au bond , Christelle B.  lui rappelle , au cas où elle l'aurait oublié,  qu’elle est la secrétaire particulière de  la ''Grande Elysabeth Teissier '', astrologue, bien connue par la presse et le monde de la politique, Et avant de prendre sa retraite, Elysabeth a décidé de  lui accorder des prévisions pour son avenir et s’engage également à résoudre  son problème affectif avec Gérard dont Mathilde était amoureuse platoniquement.   Mathilde , rassurée que Mme Teissier s’intéresse à son sort, finit par verser à ce couple d’aigrefins en jupon, en  l ’espace de 2 mois et  en 4 virements : cinquante et un mille euros (51 000 €) , sans aucune contrepartie. Bien évidemment, toutes les  preuves sont en notre  notre possession et ont été  communiquées à la justice.   Les deux pseudo-voyantes , auteures  de cette escroquerie, ont tout imaginé pour convaincre Mathilde afin de la mettre sous leur coupe.  Elles lui précisent  que Gérard et elle sont fait l'un pour l'autre.  Elles n'ont même  pas hésité à  lui envoyer la photo de ce dernier, prise sur internet,  en lui faisant croire  qu’il était également client de leur  cabinet. Afin de justifier  leurs propos et donner plus de poids à  leur manipulation, elles font parvenir à Mathilde  plusieurs  faux mails de Gérard, qui lui seraient  destinés, l'implorant de payer à Elysabeth 40.000 €  supplémentaires pour son travail. Et ce, afin  qu'il puisse se libérer du joug de sa femme  et vivre avec elle, car il était au bord du suicide. Il ne peut entrevoir la vie sans elle. Le contenu des mails  portait sur des reproches, du chantage. Cela consistait en un  jeu sordide de culpabilisation. Mathilde  n'a jamais abordé  une quelconque relation avec Gérard, ne lui a jamais montré le moindre intérêt  et Gérard n'est au courant de rien.   Comment ces pseudos voyantes sont-elles arrivées à connaître la vie intime de Mathilde et ainsi la manipuler pour  lui extorquer toutes ses économies. ? La réponse tient en quelques mots : Quand une personne est en situation de mal être, tourmentée affectivement ou physiquement ..., elle n’est pas  en état  de réfléchir , de se poser des questions et,  comme à un ami, elle  se confie, livre ses pensées les plus intimes,  ses doutes,  ses incertitudes, ses espérances. Et d’ailleurs, tous les pseudo-voyants, les charlatans et les professionnels formés pour pour la circonstance connaissent bien ces pratiques.      On voit mal Mme Elysabeth Teissier* ,une personne respectable et respectée sur le plan professionnel s'adonner à de telles pratiques, pratiques qui s'apparentent au banditisme,  à l'exploitation de la détresse humaine,  astucieusement organisée.

Mathilde a déposé plainte contre X et contre Christelle B pour escroquerie en bande organisée, extorsion de fonds , usurpation d'identité … et a désigné Me Stanislas Panon , avocat au Barreau de Paris , pour assurer la défense de ses intérêts.

NB: tous les noms ont été changés, excepté celui de la pseudo secrétaire -voyante

  • Elle se propose de déposer plainte à son tour
Publié

TOUR DE FRANCE DES VOYANTS (suite) Par Yamina Guéham

La grande majorité des voyants subit les dommages collatéraux du fait de l’absence d’une législation précise en ce domaine et de la véritable fourmilière que représente le marché de la voyance. Beaucoup s’accordent à penser que l’honnêteté, l’écoute et l’aide demeurent des valeurs indispensables. Tout professionnel exerçant dans ce milieu se doit de les respecter. Mais dans les faits, on note, au regard des nombreuses plaintes et des témoignages qui nous parviennent, que certains font de la fragilité du consultant un véritable commerce. Les différentes approches et méthodes utilisées pour aborder un client, avec la mise en place de moyens dénués de véritables rapports et échanges humains fleurissent dans notre société consumériste. Les consultants deviennent des proies, malléables à souhait. Toutes les dérives sont possibles. Ces médiums exerçaient des professions liées au commerce, au secteur médical, à la direction de société, à la presse ... et un jour, le goût des relations humaines, des échanges, ou l’étude des astres les


Francoise Colin est une médium de renom. 

Cette femme est pionnière et experte dans son domaine professionnel. En effet, elle est la première astro-graphologue à expliquer  l’écriture par les dix planètes en relation avec les douze signes du zodiaque. Pour elle, le thème astral permet de comprendre l’inné, les potentialités d’une personne à la naissance, son caractère, les dates importantes de sa vie, sa destinée et son karma.  Et l’écriture et la morphologie qui changent au cours des années, permettent de mettre en avant l’acquis. 
L’écriture et le physique d’une personne nous informent  donc du présent, des qualités et des défauts.   D’une grande intelligence et d’une humanité profonde, cette dame est proche du Dalaï Lama et du bouddhisme. On remarque qu’elle fait référence aux valeurs astrologiques des traditions les plus anciennes et son cabinet est empreint d’une douce énergie bienveillante. 
L’étude d’un thème astral karmique s’appuie sur les Nœuds Lunaires selon les méthodes des Hindous et de Tibétains qui croient à la réincarnation. En dévoilant nos vies antérieures, Françoise Colin est en mesure de conseiller le consultant au mieux.  Après des études de psychologie, une carrière d’hôtesse de l’air, cette élégante femme a élevé ses trois enfants et s’est lancée ensuite dans des études d’astrologie et de graphologie. C’est une professionnelle extrêmement complète. Elle lit les lignes de la main et effectue également des tirages de tarots. Après des années de recherche, elle a écrit un ouvrage reliant la graphologie et l’astrologie. Les planètes définissant aussi bien le thème astral que l’écriture. Le traité qu’elle a élaboré permet d’appréhender sa profession avec justesse et précision.
Pour une consultation en cabinet complète en cabinet ou téléphone, elle prépare en amont votre thème astral, ce qui représente deux heures de concentration. Et ensuite, elle accordera deux autres heures au consultant avec une étude graphologique, une astrologie karmique et un tirage des tarots. Aborder le récit de nos vies antérieures permettra d’ appréhender autrement les difficultés auxquelles on peut être confronté aujourd’hui. Nos vies successives s’expliquent par ce que l’on a pu commettre.  Francoise Colin est une médium qui utilise des méthodes qu’elle a elle- même mises en œuvre et sa grande expérience en radio fait d’elle une professionnelle de renom. La justesse de ses prédictions a prouvé à quel point son travail reposait sur des études sérieuses et approfondies. De plus, elle voit les esprits. Ceci  lui donne un accès particulier à un univers chargé de ressentis, d’émotions et de messages. Sa clientèle est largement féminine. Et elle reconnaît qu’aujourd’hui, les gens sont très dispersés et consultent  un  peu tout le monde. Il faut que la démarche s’inscrive dans une certaine spiritualité sinon on s’égare. C’est d’ailleurs pour de nombreuses raisons qu’elle a immédiatement adhéré à l’INAD. Elle est catégoriquement contre la pratique de la  magie noire, respecte les consultants en ne minutant pas le temps, s’attache à être juste et honnête. Son grand professionnalisme et son esprit d’ouverture et de bienveillance font d’elle une médium de qualité. Elle apporte beaucoup au consultant car elle permet une introspection qui facilite la compréhension des mécanismes de nos fonctionnements.  Téléphone: 0142608907 / 07 85 89 25 75  Une question : 30 € Le domaine : 70 € Les tarots : 110 € au téléphone, 140 € en cabinet


Noam Yaakov est né dans un univers familial bercé par la médiumnité. En effet, son arrière grand-mère officiait déjà dans ce domaine, sa grand-mère et sa mère également. Très jeune, vers l’âge de sept, huit ans, Noam ressentait des événements, visualisait des scènes. Il avait eu la vision d’un homme pendu dans un garage. Terrifié, il en fait part autour de lui. Les autres enfants considéraient qu’il était fou. Il était mis à l’écart car il était le fils de la voyante. A l’époque, la confusion était rapidement faites et de là, à considérer sa mère comme une sorcière, il n’y avait qu’un pas.


En grandissant, il a mis tout cela de côté, et c’est à l’âge de quinze ans, qu’il se met à interpréter les cartes sans avoir rien appris. Dans un premier temps, comme nombre de médiums, il s’attache à faire des tirages dans son entourage.  Ses compétences intuitives se trouvent largement décuplées au fil du temps. En serrant  la main des autres, il parvenait à ressentir des choses. A l’époque, il exerçait la profession d’infirmier en bloc opératoire et cela en devenait gênant. Il refoulait cet état de fait. Il apprendra donc beaucoup plus tard que la fameuse scène du pendu dans le garage avait réellement eu lieu. Pour Noam Yaakov, ses facultés de voyance relèvent davantage de capacités à percevoir les événements que d’un don. Il reçoit autant d’hommes que de femmes mais remarque qu‘ aujourd’hui si l’on ne va pas dans le sens du consultant, on est rapidement taxé d’incompétent. Il considère que le monde de la voyance est en danger d’autant plus que les sites audiotels et les réseaux sociaux permettent à certains de brader les consultations sans payer de charges pour autant.
L’Inad est une référence qui donne une certaine légitimité aux professionnels. Noam confie que le professionnel, tout comme le consultant sont protégés grâce par cet organisme qui est l’un des rares à se préoccuper du cadre de l’exercice de sa profession. C’est un gage de confiance et de référence.  Ses tarifs :  La consultation pour un domaine : 30 € Consultation complète : 90 € Le pendule : 8 € les 10 questions 


Boris de la Baulière est médium et énergéticien. Il est né avec ce don. Au départ, il avait axé son travail sur le magnétisme et suite à une rupture extrêmement douloureuse, il a été amené à vivre d’autres expériences et à voyager. Ses dons se sont démultipliés et amplifiés et,  c’est à ce moment là, que la bio-énergie lui est apparue comme une évidence. Des chocs physiques, émotionnels, des perturbations géobiologiques, la pollution des ondes électromagnétiques, l’alimentation dévitalisée, la pollution de l’air, la maladie,... perturbent  l’équilibre bioénergétique. Et, Boris de la Baulière va donc travailler sur les chakras, l’aura et l’âme pour aider le consultant à retrouver un certain équilibre. Il confectionne lui-même ses huiles de massage. Et n’hésite pas à rappeler à ses clients qu’ils doivent bien veiller à poursuivre leur traitement médicamenteux en cas de prescription par leur médecin. Chacun intervient dans un domaine qui lui est propre. Il exerce en cabinet et par téléphone également. Pour la voyance, il utilise deux pendules qu’il tient de la main gauche et se sert aussi des oracles de Belline. Il perçoit et ressent des choses de la vie, des événements. Il a un don qu’il a très probablement hérité de sa famille. Ses parents étaient tous deux médiums, sa grand-mère pratiquait le magnétisme. Il a une clientèle qui lui est fidèle et d’autres qui viennent se greffer au fil du temps. Il reçoit aussi bien les hommes que les femmes et reconnaît que les étudiants viennent aussi en consultation. Ils représentent tout de même 10 % de sa clientèle annuelle.


Selon Boris,  le monde de la voyance est effectivement en danger d’autant qu’aujourd’hui, on constate que n’importe qui s’improvise médium du jour à lendemain. Le boulanger devient voyant alors qu’il ne possède aucune compétence en la matière. C’est d’ailleurs, à cet endroit, que l’on se rend compte à quel point l’Inad joue un rôle essentiel. Nous, médiums signons une charte, c’est un engagement que l’on respecte. L’Inad aide les consultants victimes d’escroqueries, de harcèlement. Et le professionnel peut également trouver un soutien certain et indéfectible auprès de cet organisme. Boris de la Baulière confie qu’il lui arrive d’exercer sur des plateformes de voyance. Mais il s’agit d’être vigilant : du côté du client comme celui du professionnel, il faut mesurer que l’échange se déroule dans un climat de confiance et de bienveillance.
Ce médium de qualité cultive le désir de travailler dans un environnement sain et calme et s’attache à accorder le temps nécessaire aux consultants.  Téléphone : 0626499549 Tarifs : 45 mn /60 € 75 mn /130 €

Julia est une médium parisienne qui, comme beaucoup de professionnelles,a débuté dans la voyance après une première expérience  dans le monde du travail. Elle élève ses deux enfants et au fil et à mesure, elle développe davantage ce don. Son empathie et son ouverture au monde l’orientent vers la radiesthésie et les tarots. Elle exerce maintenant depuis trente ans et sait parfaitement qu’être à l’écoute de l’autre ne s’improvise pas. « Les personnes qui viennent nous voir sont souvent en grande détresse. Je  ne force pas pour autant la consultation » : confie t-elle. Elle se montre disponible, à l’écoute. Son travail d’analyse personnelle lui a permis d’appréhender l’autre dans toute sa dimension humaine.


Julia est une medium qui exerce de façon traditionnelle. Elle interprète et analyse également les rêves. Sa clientèle est, pour l’essentiel, féminine. Et, deux fois par mois, elle participe à des salons de voyance à Montparnasse. Rencontrer les consultants, échanger représente pour elle un moment important. Elle n’adhère pas aux plateformes et autres audiotels qu’elle juge dangereux et peu fiables pour certains. « Être décomptée à la minute représente un non sens total, on ne peut pas travailler dans ces conditions » avoue t-elle. Julia manifeste un grand respect pour le consultant et c’est d’ailleurs l’une des raisons qui l’ont conduite à adhérer à l’Inad. Cette association « dénonce les dérives et tous les faux praticiens malhonnêtes et on en a besoin ». C’est dire que son engagement traduit sa démarche et son implication dans un travail quotidien empreint d’honnêteté et de vigilance à la fois. Elle prend un grand soin à accueillir le consultant avec bienveillance et saura trouver les mots pour le guider et l’accompagner. 
Ses tarifs :  Téléphone : 06 09 46 41 51 / 01 40 05 96 94 un domaine :,45 euros  Consultation complète : 60 euros  En cabinet :  Consultation 1/2 heure : 50 e  Consultation 1 heure : 75 euros 


Géraldine est une médium qui depuis son plus jeune âge voit des flashes. Enfant, cette situation la dérangeait. Et c’est une médium que sa maman consultait qui lui a expliqué son don et lui a ainsi permis de dépasser ses peurs. Geraldine a exercé dans le milieu artistique puis dans d’autres secteurs sans imaginer qu’un jour elle serait médium. « Je voulais tout faire sauf médium » : confie t-elle.

A la suite du décès de son père, elle change à nouveau d’orientation. Elle exerce même comme pompier volontaire. Et comme son oncle exerce sur un forum, gracieusement, en tirant les cartes et travaillant avec un pendule, Géraldine le rejoint. Tous deux offrent leurs services de concert pendant une année. La seule voyante qu’elle voyait lui a alors annoncé qu’il était temps qu’elle se lance seule. Et elle a appris à aimer son métier qu’elle pratique maintenant depuis plus de 10 ans. Son don est auditif, il est basé sur la voix. Elle a des images qui lui viennent et elle les transmet au consultant. Géraldine pense que « nous avons tous cette capacité et que certains la développent ».
Sa grand-mère était elle-même magnétiseuse. Il est difficile d’expliquer ces facultés, c’est de l’ordre des sensations, du ressenti. Davantage d’hommes viennent consulter aujourd’hui mais sa clientèle reste largement féminine. C’est une clientèle très fidèle. Elle reçoit donc dans son cabinet et effectue également des consultations par téléphone. Elle considère que « la voyance sur plateformes nuit considérablement à l’ensemble de la profession ».
S’improviser voyant du jour au lendemain, sans expérience aucune, relève de l’escroquerie organisée. Géraldine déplore que la fragilité de certains consultants qui ont, néanmoins besoin d’être guidés soit exploitée par ces gigantesques plateformes audiotel. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles elle s’est rapprochée de l’INAD. L’honnêteté et la sincérité sont des valeurs fondamentales pour elle. Et elle les partage avec cet organisme. Il s’agit de respecter le consultant, d’organiser la profession en évitant des dérapages mais également de protéger les professionnels en cas de harcèlement de la part de certaines personnes.
La justesse et la bienveillance de Géraldine la rendent humaine. Son expérience et son sérieux font d’elle une médium de qualité. Téléphone : 01 46 32 15 9 Ses tarifs vont de 40 euros pour un domaine, à 70 euros la consultation complète par téléphone et 90 euros en cabinet.

Publié

Le Moine en Djellaba & C'est Comme Ça sont sur VIMÉO

Passionnés du 7 ème art, de la voyance, de ses bienfaits et de ses intrigues , nous vous invitons à découvrir '' Le Moine en Djellaba '' et '' C'est Comme Ça'' deux films de courts métrages, inspirés partiellement de faits réels.

C'est Comme Ça (27')

Synopsis : Sylvia, chef d'entreprise, la quarantaine, divorcée, mère de Sandra, lycéenne de 17 ans, vit maritalement avec Robin, architecte. En allant consulter une voyante, Sylvia ne s'attendait vraiment pas, malgré son scepticisme, que les prédictions de celle-ci bouleverseraient sa vie, d'une manière aussi rapide que brutale. Pour louer ou acheter le film: 2 choix vous sont proposés 0,99 € ou 2 € Cliquez sur le lien suivant:

LE MOINE EN DJELLABA (26')

Synopsis : Antoine est sans un sou, à la recherche d'un emploi. Josépha vient tout juste de débarquer à Paris et ses économies sont au plus bas. Vivre d'amour et d'eau fraîche ? Une idée exclue par Josépha et Antoine car ils savent tous les deux que c'est juste bon à lire dans les romans pour faire rêver les adolescents. Josépha qui n'est jamais à court d'idées, a subitement un déclic, une idée lumineuse, qui ne plaît pas trop à Antoine. Il réfléchit, hésite mais les arguments avancés par Josépha sont si pertinents, si évidents, qu'il se laisse convaincre pour s'infiltrer dans le monde mystérieux et fascinant de la voyance, habillé en... Djellaba. Pour louer ou acheter le film : 2 choix vous sont proposés 0,99 € ou 2 € Cliquez sur le lien suivant :

Publié

Tour de France des Voyants et astrologues

La grande majorité des voyants subit les dommages collatéraux du fait de l’absence d’une législation précise en ce domaine et de la véritable fourmilière que représente le marché de la voyance. Beaucoup s’accordent à penser que l’honnêteté, l’écoute et l’aide demeurent des valeurs indispensables. Tout professionnel exerçant dans ce milieu se doit de les respecter. Mais dans les faits, on note, au regard des nombreuses plaintes et des témoignages qui nous parviennent, que certains font de la fragilité du consultant un véritable commerce. Les différentes approches et méthodes utilisées pour aborder un client, avec la mise en place de moyens dénués de véritables rapports et échanges humains fleurissent dans notre société consumériste. Les consultants deviennent des proies, malléables à souhait. Toutes les dérives sont possibles.

Ces médiums exerçaient des professions liées au commerce, au secteur médical, à la direction de société, à la presse ... et un jour, le goût des relations humaines, des échanges, ou l’étude des astres les a conduit à mettre leurs dons au service des autres.

Yamina Gueham

MAREVA est une médium de renom. Elle exerce depuis 45 ans. A Paris, comme à Trouville, elle a une clientèle large et fidèle. Son parcours exceptionnel à l’étranger, en Afrique notamment, et dans les îles comme la Réunion, l’île Maurice ou encore du côté des Comores ou Madagascar lui a permis de donner des conférences, d’exercer dans des radios et médias très visibles. Et même si elle côtoie de grands noms de la politique, elle avoue que « c’est la valeur de l’être humain qui l’intéresse ». Très humble, cette médium d’expérience a réalisé nombre d’émissions en direct. Elle a largement prouvé au public à quel point ses facultés médiumniques sont justes. Son terrain de prédilection est la géomancie. Il s’agit d’une technique basée sur l'analyse de figures composées par la combinaison de quatre points ou traits simples ou doubles. Les significations propres aux figures géomantiques, leurs positions dans le graphe,  les relations à l'intérieur de ce même graphe et les figures permettent l'interprétation. Lors d’une consultation.

Mareva prend votre main et immédiatement, elle ressent des choses. Elle sait qui vous êtes, ressent votre personnalité. Elle utilise également à numérologie et les tarots. Et comme elle est spirite, elle capte les défunts et les messages à transmettre au consultant. Elle considère « que ce n’est pas un don mais une faculté que l’on possède tous mais que l’on développera ou pas ».  Par téléphone, le tarot et la numérologie seront des supports certains. Sa clientèle, fidèle de longue date pour la majorité, connaît sa personnalité enjouée et positive. Mareva est consciente du fait que le monde de la voyance a énormément évolué ces dernières années. La façon d’y avoir recours est assujettie aux  offres proposées par les grandes plateformes. « Les gens essaient partout. Et il y a beaucoup d’escrocs. Les plateformes sont dangereuses et l’on récupère des consultants anéantis, ruinés .. Sans compter les charlatans pratiquant des travaux occultes ! »: confie t-elle. Et puis, la crise aidant et « les importantes charges à régler poussent les voyants à travailler sur ces plateformes pour 11 euros de l’heure ». Mareva soutient l’INAD depuis que cet organisme existe. Il s’agit de « défendre une cause difficile face aux grands groupes ». Les charlatans avec leurs excès en tout genre ont toujours côtoyé la profession. Il s’agit d’être vigilant et l’Inad œuvre dans l’intérêt des consultants qui ont besoin d’être guidés. Mareva cultive son optimisme quand bien même, elle reste consciente du fait qu’un cadre déontologique demeure plus que nécessaire. Son tarif unique  est de 60 euros la consultation complète et 25 euros le domaine. 

SABRINA DE SAINT ANGE : Après une belle carrière en entreprise, cette femme aux capacités intuitives certaines, s’ est centrée sur la notion de conscience élargie. Cette jeune femme s’est orientée dans ce domaine, suite à des événements ayant marqué sa vie privée. Des études et diplômes universitaires en Droit lui ont permis d’exercer en entreprise et d’appréhender les relations humaines avec suffisamment de bienveillance et d’équité. Sa sensibilité exacerbée est hors normes. Sabrina de Saint-Ange reçoit en cabinet, situé en midi Pyrénées, mais avoue être à l’aise avec les consultations par téléphone car cela évite d’être influencée par l’apparence. Une posture, une attitude peuvent en dire long sur l’individu. Elle ne demande que le prénom et laisse les images arriver. Ensuite, la médium se recentre en traitant les problématiques sur des thèmes précis. Elle ne parle pas de don mais de capacités intuitives.

« Cela appartient à tout être humain »: confie t-elle. « Nous nous ouvrons à une conscience universelle » , c’ est le préalable à cette démarche ouverte au chamanisme. Elle a d’ailleurs été initiée au chamanisme par un Maître, au Canada, à deux pas de la réserve indienne des Hurons-Wendat. Devenir Chamane c'est apprendre chaque jour. Selon la profondeur de l'état de conscience élargie obtenu chez le consultant, le chamane, pourra relever le niveau d'énergie et travailler sur les énergie pour lever les barrières en permettant l'accès à notre essence. L’outil principal des chamanes est, en effet, la mise en état de conscience élargie des consultants. Et ce, en vue de les conduire dans un champ de leur triple conscience où , débarrassés de leur ego , de conventions et contraintes , ils prendront contact avec une force. Il convient ensuite de se centrer sur les mémoires qui sont la cause de blocages, souffrances récurrentes..... La guérison chamanique est considérée comme une auto-guérison. Il s’agit d’une rencontre énergétique entre le chamane et le consultant. Comme la plupart des médiums, Sabrina de Saint-Ange reconnaît que la clientèle est majoritairement féminine, de tous âges et milieux sociaux. Aujourd’hui, le consultant est exigent du fait des nouvelles technologies : « Internet a fait évoluer le monde de la voyance, on nous demande l’impossible ! » Les dangers en la matière, sont l’addiction car si « la chance n’arrive pas dans les temps, les gens finissent par sombrer dans l’addiction ». La manipulation qui en découle et les dérives possibles des charlatans effectuant des travaux occultes sont, selon Sabrina de Saint-Ange, le véritable fléau actuel. Ses tarifs sont raisonnables et accessibles : de 30, 60 ou 100 euros, en fonction de la consultation souhaitée.

DANILA est une médium qui utilise de pendule et le tarot de Marseille. Elle exerce depuis 15 ans en cabinet et par téléphone. Cette médium organise des sessions de tarots en groupe et individuellement, ce qui permet à tout un chacun de mieux appréhender le monde des arts divinatoires. Lors de ses consultations, elle demande le prénom est la date de naissance. Elle développe ensuite les domaines qui intéresse le consultant. Elle travaille sur un forfait de 65 € par téléphone et 70 euros en cabinet. La vie l’a poussée à exercer ce métier. Sa clientèle est largement féminine et de tout niveau social. Elle remarque à quel point les consultants souhaitent cultiver la discrétion. Même si elle a eu l’occasion de travailler sur des plateformes, Danila confie qu’elle préfère avoir moins de clients et effectuer un travail humain, sérieux est basé sur la confiance.

« Une médium n’est pas une magicienne ! » . Il s’agit en effet, de prendre le temps d’accueillir le consultant et de proposer une consultation qui permettra de connaître votre avenir en restant maître de vos décisions. Véritable guide, cette professionnelle concentre son énergie sur la transmission de son magnétisme. Un don certain, et une pratique marquée d’une empreinte empathique, qui favorise l’échange.

Jonathan RAY guide à travers les tarots et la numérologie. Ce médium d’une grande lucidité, est extrêmement cartésien. Pour lui, « il faut réinventer la voyance ». ll ne s’encombre pas des fioritures qui peuvent entourer la profession. Son don est naturel, il le relie à sa vie antérieure de moine bouddhiste. Le monde spirituel lui permet de se détacher du milieu de la voyance où beaucoup évoluent dans le paraître, l’ego et la manipulation. Il a une clientèle de qualité et son but est d’aider les personnes qui le méritent. D’emblée, il sait et ressent à la voix, la personnalité du consultant. Il repasse en détails la vie du client et aide à résoudre les blocages. Il adresse, en cas de besoin, à une consœur qui s’intéresse à la médecine chinoise et à la mémoire cellulaire, les clients ayant besoin d’autres soins.

Jonathan est un médium clairvoyant qui souhaite guider en respectant le libre arbitre du consultant. Il permet à chacun de cheminer en devenant le propre acteur de son destin. Il attache une importance toute particulière à la déontologie : le respect de l’autre, la discrétion, le secret professionnel, pas de travaux occultes, rester vigilant quand aux différents abus sur des personnes en situation de fragilité. ... Très sollicité pour ses résultats en matière d’arrêt du tabac, il reçoit dans la région de Frontignan. On apprécie sa franchise et sa prise de position franche. A travers le tarot astrologique, Jonathan saura accompagner et guider au mieux avec une consultation complète pour 60 euros. Il n’est pas partisan des plateformes car « les gens qui y travaillent sont des robots ».

Fabrice PASCAUD exerce dans le Marais à Paris. Tout jeune enfant, il ressentait les événements. Il avait perçu à l’âge de six ans que sa mère décéderait jeune. Sa mère était elle-même médium et il avait assuré ses vacations lorsqu’elle a dû être hospitalisée au Val de Grâce. Il exercera dans le domaine de la presse écrite, en autre, et cela fait quelques bonnes années qu’il a ouvert son propre cabinet. Il pratique l’astrologie depuis une trentaine d’années, avec une perception intuitive certaine. Il reçoit deux personnes par jour, c’est dire quel soin il apporte à la consultation.

Pour lui, « il s’agit bien d’un don mais la voyance ne marche pas à la commande. L’astrologie s’apprend, il y a donc une part technique et le ressenti ». Il reçoit des hommes mais reconnaît que la clientèle est largement féminine. Les hommes sont en général, inquiets pour leur avenir professionnel, le business, les affaires... Il met un point d’honneur à guider ses consultants. Cet éminent astrologue est reconnu car son expérience lui a largement permis de faire ses preuves. C’est un expert en la matière et il sait accueillir en toute générosité avec une grande bienveillance. Compte tenu du climat anxiogène que la société traverse, et des demandes complexes des consultants, dues aux situations difficiles qu’ils traversent, Fabrice Pascaud reconnaît qu’il y a des offres douteuses. Pour lui, « les plateformes vident les cabinets ». Il convient donc de redoubler de vigilance. Ses tarifs sont de 110 euros pour le tarot, 130 euros pour le thème astral et 150 euros pour un combiné des deux. Il propose également des modules par téléphone.

Nora NOUR est une médium de qualité dont la franchise et la sincérité éblouissent. Elle annonce ce « qu’elle voit ». Elle a eu son premier flash à l’âge de six ans. Son don est héréditaire. Ses parents étaient dotés de ce don mais ne pratiquaient pas. En revanche, ses deux grands-mères étaient guérisseuses. Étonnante, pleine de sincérité et de bienveillance, Nora Nour, aborde la consultation à partir de votre couleur de cheveux naturelle. A partir de là, son intuition et son ressenti vont la guider vers vous et elle vous dévoilera sans complaisance votre avenir. A travers un récapitulatif sur votre passé et ce qui vous préoccupe actuellement, elle vous entraînera vers votre destin, en dévoilant les lignes de l’avenir.

Nora Nour est sensible au bien-être de ses consultants, elle est parfaitement consciente du fait des inquiétudes et des interrogations qui les conduisent à elle. De fait, elle reste vigilante quant à la façon de les accueillir avec suffisamment d’humanité, pour leur dévoiler leur avenir. Son objectif est de leur permettre de bénéficier de ses conseils pour avancer en toute sérénité. Sa réputation a dépassé sa région, le Nord. Et c’est avec beaucoup de fierté que sa fidèle clientèle fait part des expériences vécues à travers les consultations et du soutien dont elle a fait preuve à leur égard. Elle remarque que la jeunesse est, de plus en plus, inquiète. En effet, nombre de jeunes hommes et femmes viennent en consultation. Auparavant, elle recevait davantage de parents, pères ou mères de famille, de personnes déjà engagées dans une voie professionnelle ou vie familiale. Son humanité, son soucis de l’autre et l’exactitude de ses précisions font d’elle, une médium d’exception.

LWEEZA est une médium sensitive. Très jeune, elle a pris conscience de ses facultés. Les retours des personnes auxquelles elle avait dévoilé des prédictions ont toujours été étonnamment positifs et se sont avérés justes. Mais franchir le pas, n’est pas chose aisée quand la famille se montre réfractaire quant au monde de la voyance. « J’ai exercé dans un tout autre domaine et cela n’a pas été simple d’accepter la situation » : confie t-elle. Le problème de conscience tient également au fait que la pratique de cette expérience soit monnayée. Une fois, le cadre posé, le pas sera franchit, avec comme prérogative en arrière fond, cette notion de service. Plutôt qu’un don, Lweeza préfère parler de capacité, d’extra-capacité : « C’est une grande responsabilité d’être médium et il faut savoir rester humble ». Elle réfute la notion de don car « cela implique que l’on soit parfait ». Lors des consultations, elle écrit les sentiments qui lui viennent à l’esprit sur une feuille.

Et, en transmettant ces informations au consultant, elle pourra avec son accord poursuivre la séance et l’approfondir. En effet, cette médium fonctionne sur le mode de la confiance et la sincérité. Et sa faculté de prédiction, tout comme sa grande expérience font d’elle une professionnelle juste et honnête. Dans sa clientèle, on retrouve aussi bien des hommes que des femmes. En cabinet, Lweeza constate que de plus en plus de jeunes gens franchissent le pas. Néanmoins, elle reste vigilante et n’accepte pas les mineurs. Sur les plateformes, la cliente couvre un large spectre. La démarche est quelque peu différente car le temps est compté, les rapports sont différents. Cette professionnelle qui cultive le sens du respect et en fait un point d’orgue dans son travail, a adhéré à l’INAD depuis longtemps. Car, comme nombre de médiums, Lweeza a constaté à quel point du côté des consultants comme du côté des professionnels, une législation s’impose. Les notions d’accueil, de savoir-être et de respect sont primordiaux durant la consultation. Sa franchise et son professionnalisme font d’elle une voyante de qualité.

Maeva de MONTFORT est une voyante extrêmement connue. Après une expérience professionnelle dans l’enseignement, Maeva trouvera à Tahiti, une sorte de liberation. Sa grand-mère avait un don mais dans sa famille, il n’était absolument pas question d’envisager une orientation vers ce domaine. Elle médite et reçoit l’initiation des sages. Cette expérience lui permettra de mettre ses capacités d’écoute et de conseil aux services des autres. Elle débutera à Montpellier où elle exercera durant sept ans, avant de s’installer à Paris. Adhérente de la première heure à l’INAD, cette grande dame de la voyance a toujours choisi d’exercer dans un soucis du respect du consultant.

Elle comprend que la profession nécessite d’être régulée via un cadre déontologique spécifique. « Il y a beaucoup de charlatans et il y en aura toujours qui tenteront de se faire une place, mais il revient à chacun d’être vigilant, l’Inad œuvre pour poser ce cadre et venir en aide aux victimes» : confie t-elle. Ici, elle jouira d’une notoriété exemplaire et sera reçue sur la plupart des plateaux de télévision. La justesse et la véracité de ses prédictions lui permettront une grande visibilité. Sa clientèle est extrêmement variée et beaucoup de personnalités font partie de ses fidèles consultants. Ses 40 ans d’expérience lui permettent d’accueillir avec beaucoup de bienveillance les clients. Elle démarre la séance avec pour appui la date de naissance et effectue une numérologie. S’en suit une étude des maisons astrologiques. Elle procède également au tirage des tarots mais avoue avoir une préférence pour les petites cartes. Elle envisage son intervention comme un conseil : « J’aide les gens à avancer, à progresser... ». Maeva confie qu’elle rencontre beaucoup de femmes qui ne sont pas suffisamment armées pour faire face aux situations difficiles. Qu’il s’agisse du domaine professionnel ou personnel, les femmes ont, selon elle, rapidement besoin de conseils lorsque au bout de quelques années de vie commune leur mari s’en va, lorsqu’elles doivent complètement repenser leur stratégie. Sa bonne humeur, alliée à son intuition et son pragmatisme sont des alliés de taille durant l’échange avec les consultants. Et, c’ est régulièrement qu’elle conseille et oriente les personnes qui depuis des années lui font confiance et n’hésitent pas à revenir vers elle, avant de faire un choix, d’opérer un tournant dans leur vie professionnelle ou personnelle.

France TERME est une voyante dont l’expérience professionnelle et la finesse d’esprit conduisent à porter un regard lucide sur la profession et, en même temps, bienveillant sur les consultants. De sa relation avec sa sœur jumelle avec laquelle elle sera longtemps en osmose, elle garde des capacités intuitives étonnantes. Ressentir, traduire, aider l’autre, le guider ... sont des facultés qu’elle a mises, aujourd’hui, au service des personnes qui viennent la consulter. Dans sa famille, il y a toujours eu des dons permettant l’accès à la clairvoyance.

Mais, personne, hormis sa jumelle ne l’avait exploité. Cette dernière le faisait gracieusement et un jour, épuisée, elle demande l’aide à France pour une affaire en cours, concernant la disparition d’un enfant. C’est donc à ce moment là, après une carrière de secrétaire de direction, qu’elle s’ouvre au monde de la radiesthésie avec le pendule, des tarots et de la numérologie. Très cartésienne, elle préfère parler de sixième sens. Nous en sommes tous dotés mais certaines personnes développent et cultivent ces facultés avec une certaine humanité et bienveillance. « Pour moi, la voyance ne s’apprend pas »: confie t-elle. Au téléphone, cette médium se laisse guider par la voix. Elle considère que c’est un guide extraordinaire. « Le fait de ne pas voir le consultant permet de mettre tous les autres ses en éveil. Et la vibration de la voix est un vecteur essentiel durant la consultation ». Dans l’exercice de son métier, France Terme est consciente du fait que nombre de personnes « se servent de la voyance comme d’une béquille ». Par conséquent, elle inscrit sa démarche dans l’écoute active. Ce, d’autant qu’elle est formée en psychologie. Cela lui permet de décoder la dimension généralement non verbalisée par les consultants et leurs permettre ainsi, grâce à cette empathie, de cheminer, en restant maîtres de leur libre arbitre. Si la grande majorité de sa clientèle était féminine, France remarque qu’elle a évolué. En effet, de plus en plus d’hommes viennent consulter. Et les jeunes et les personnes d’un âge certain franchissent également davantage le pas. « Les gens sont prisonniers de leurs émotions et ils ont besoin de consulter davantage » : constate t-elle. La solitude et le manque de communication sont des maux récurrents. Et dans la profession, il y a beaucoup trop de dérives. France considère que « l’audiotel a anéanti la voyance et depuis que les grands groupes gèrent les plateformes de voyance, tout a changé ». La crise et les pratiques peu scrupuleuses de marabouts profitant de la faiblesse de certains, ont également porté atteinte à l’exercice des professionnels des cabinets. La prolifération des modes de consultation dénués d’humanité et de mise en relation avec un consultant réellement disponible ont transformé le monde de la voyance en un marché de la consommation rapide et jetable. Le fait d’avoir recours à une véritable professionnelle, exerçant dans le respect du consultant, sans regarder le temps qui s’écoule comme un moyen de gagner plus d’argent, reste un gage de qualité. Loin des clichés du sombre cabinet, un véritable retour aux valeurs essentielles, spirituelles et humanistes s’opère silencieusement mais certainement. France Terme soutient l’INAD car cet organisme propose une charte déontologique des Arts divinatoires. C’est essentiel dans la profession. Elle ajoute : « il faudrait que la charte soit signée par les médiums comme un manifeste ». Les tarifs pratiqués par France Terme sont abordables et clairement affichés et elle axe la consultation dans une dynamique de guidance et de vérité. Il s’agit d’aller de l’avant, d’abattre les cartes pour comprendre quel chemin s’offre à nous. Ses tarifs s’étendent de 25 à 70 euros.

Yamina GUEHAM

Publié

FESCAURI, Festival des Arts Divinatoires au Mali

Rencontre avec son directeur - Fondateur Madjou YATTARA

Siby est une petite ville malienne située aux pieds des montagnes à 45 km de Bamako et qui accueille chaque année un événement unique en Afrique, un festival des arts divinatoires de la médecine traditionnelle et des Musiques sacrées. Voyants, astrologues et thérapeutes naturels de l’Afrique de l’Ouest se retrouvent à chaque édition du FESCAURI, une contraction entre festival et cauris, ces coquillages que l’on retrouve un peu partout en Afrique.

INAD : - Comment l'idée vous est-elle venue pour organiser cet événement? 

Le FESCAURI est un festival international, initié, en 2007, par Madjou Yattara, directeur du Festival, pour la conservation et la pérennisation d’un objet ancestral « le cauri ». J’ai choisi le cauri compte tenu de sa richesse culturelle et de son importance en Afrique. Cet objet symbolique a servi de monnaie au Mali. Il est utilisé aussi dans la médecine traditionnelle. Il fallait organiser un évènement autour de cet objet matériel de civilisation qui est le cauri, afin de le valoriser et de le préserver pour qu’il ne disparaisse pas. Vue le nombre de voyants au Mali et le fait que tout le monde consulte d’une manière ou d’une autre. Nos parents, grands-parents, aïeuls ont consulté. Le mariage, les travaux champêtres, les voyages, la construction d’une nouvelle maison, le travail, l’argent, le bonheur, etc. nous consultons pour un avenir meilleur ou faire le diagnostic du quotidien. On n’entame rien d’important au Mali sans consulter.

INAD: – Avec du recul, quel constat faîtes - vous de cet événement et de son écho parmi la population ?

Il s'agit à ne pas en douter d'un véritable succés ! Plus de 15 000 personnes participent au festival en 3 jours. Ils viennent d’Afrique de l’Ouest et aussi de l’Europe. Nombreux sont ceux qui attendent le festival pour venir découvrir de nouveaux talents , consulter de nouveaux voyants. Il faut noter que dans nos régions, nous cherchons toujours la qualité , l'authenticité , le plus fort et le plus doué , celui qui est à même de résoudre nos problèmes...en un ''clin d'oeil''.

  • Vos professionnels sont – ils sélectionnés pour participer à votre festival et si oui, par qui?  Il y a un cahier des charges et une charte déontologique au niveau de FESCAURI pour l’ensemble des participants. Et, pour participer il faut respecter le cahier des charges et respecter les règles déontologiques imposées aux professionnels participants. En plus, la sélection est faite par une commission qui est en charge de la sélectiondes voyants, des tradi thérapeutes à FESCAURI. C’est cette commission qui gère le village Cauri qui accueille les tradi praticiens.

  • Quel accueil réserve la population locale à cet événement ?

Les populations se reconnaissent dans ce festival, nous avons pu avoir l’adhésion de toute la population malgré les divergences religieuses et culturelles. En plus, Siby est comme un laboratoire de la médecine traditionnelle, car c’est la seule localité où les plantes sont protégées. Jusqu’à présent certaines pratiques ancestrales existent à Siby. b

C’est aussi une opportunité pour la population locale qui découvre aussi les voyants, marabouts, guérisseurs, tradi thérapeutes …, venant d’autres localités et une chance pour les petits commerçants qui profitent de cet événement pour vendre des poulets , des œufs , de la poudre de fusil, miel, racines diverses pour effectuer certaines cérémonies, etc.

  • La pratique est – elle réglementée ou n'importe qui peut se déclarer voyant, voyante ou marabout, guérisseur ...?

Au niveau du festival, il y a un cahier des charges qui est soumis à tous les participants professionnels ''voyants , marabouts, guérisseurs, sorciers…' , qui doivent remplir ou satisfaire à toutes les conditions pour être admis au festival. Ce qui veut dire que la sélection est un peu sévère et n’importe qui ne peut prétendre à participer au festival , sans avoir prouvé ses compétences, car il y va de la notoriété du festival. Nous exigeons également des participants la discrétion et le secret professionnel absolu .

  • Ces praticiens sélectionnés sont donc , tous , pourvus de connaissances en arts divinatoires mais aussi dans la connaissance et l'utilisation des plantes ? il y a beaucoup de charlatans? 

Absolument. Les professionnels à FESCAURI ont des dons et des connaissances. Il n’y a pas ou peu de charlatans au festival, parce que la commission le découvrira rapidement et le ou les imposteurs sont immédiatement expulsés. Avant l'ouverture du festival , nous faisons une enquête approfondie et des ''visites anonymes'' d’inspection chez les praticiens pour nous assurer de leur sérieux.

  • Y a t il beaucoup de clients mécontents ou auteurs de plaintes ?

Les clients sont en général content des prestations fournies par les professionnels, quant aux plaintes jusque là non, pas au sein de de notre festival

  • Pouvez- vous nous parler  des guérisseurs authentiques et usurpateurs ? Tous les guérisseurs qui participent à FESCAURI sont reconnus . Ils ont des dons ou ont hérité de leurs parents (père, mère, grand-père, grande mère, etc.) Ces guérisseurs ont eu à faire leurs preuves, c’est-à-dire ils ont eu à guérir des cas de maladies ou des'' cas sociaux'' que l’ensemble du village ou de la communauté a reconnu. Il y a des usurpateurs mais en général ils sont découverts et tbannis de la profession. Le bouche à oreille faisant le reste.

  • Dans quel domaine ces gens là sont ils efficaces ou plus ou moins des charlatans adroits ? 

Il faut noter que les voyants et tradi thérapeutes sont de plusieurs ordre et chacun spécialisé dans son domaine, il y a les féticheurs, les jeteurs de cauris, les marabouts (qui se servent du coran). A toi de voir chez qui tu veux faire ta consultation. A cause de leurs réputations, beaucoup de patients les suivent au festival où ils sont plus accessibles et disponibles.

  • Les clients qui consultent les professionnels des sciences occultes  sont en majorité des femmes, des hommes ? Quel est le domaine le plus demandé : santé, amour, , argent , travail?) Au Mali comme dans les autres pays de l’Afrique, de l’Ouest, les voyants sont souvent consultés par les familles. Amour, emploi, santé, la plupart des consultations tournent autour d’événements de la vie quotidienne . Dans l'ensemble du continent africain , Il faut savoir que la croyance aux arts divinatoires, à la sorcellerie et au fétichisme , entre autres , est une véritable religion.

...''En venant consulter pour le travail, tu y découvres des soucis d’amour, de santé, d’argent, de méchanceté, de haine etc. C’est là que l’on voit le talent, le savoir ou le don du voyant car il te parle de choses que tu n’as évoquées auparavant. En Afrique ,tous le monde consulte sans exception. Je crois que c'est comme un peu partout dans le monde, non ?

  • Les hommes politiques , selon nos informations, font appel aux sorciers et autres marabouts, portent des gris-Gris pour se protéger contre le mauvais sort et /ou le mauvais œil. S'agit – il des ''on-dit'' ou s'agit d'une réalité ? Porter des gris-gris, pourquoi pas? Mais nous ne pouvons le dire cependant les politiques se protègent comme on le dit couramment chez nous, ils se lavent, comme n'importe quel autre individu, avec les racines préparées à cet effet, et doivent faire des offrandes; ce sont les règles des protections occultes ou spirituels... D’une manière générale,tout le monde consulte au Mali, tout le monde croit, chacun sa foi..

Pour terminer , juste un mot : Bien sûr, les brebis galeuses, les charlatans ne manquent pas en Afrique , ils sont légion mais nous nous sommes attachés à préserver les clients et à les informer comme le fait si bien l'INAD en france.

Propos recueillis par l'INAD

Publié

Le pack du parfait mensonge

Fortunica : 300 conseillers pour une tromperie en 5 langues

Ne vous m’éprenez pas sur la dénomination de cette entreprise nouvellement née, Fortunica n’est pas une banque en ligne, mais la ixième exploitation dans le monde des sciences occultes et des arts divinatoires, néanmoins qui peut s’apparenter à un établissement bancaire excepté que Fortunica utilise des techniques mystifiantes et illégales pour remplir son pigeonnier.

Avec Fortunica on peut devenir un voyant'' robot'' créé de toutes pièce en un simple coup de baguette magique, à croire que l’instigateur de cette école de sorciers est Harry Potter. Il est question de faire travailler des élèves en tous points néophytes dans un métier qui ne s’improvise pas, à l’aide d’un apprentissage abstractif pour apporter des réponses falsifiées aux consommateurs dupés. Fortunica suggère, pour ne pas dire impose, une structure stéréotype applicable par tous ses prétendus voyants. On ne peut que constater dans ce complexe du mensonge des inepties dans le domaine rituel, du tarot, et de la chiromancie avec la précision de Reiki et du magnétisme.

Comment peut-on fournir des recommandations sur le magnétisme? Un art qui s’approche des actes médicaux. Evidemment, l’approche de ces voyants préfabriqués(en grande majorité), la clientèle est à chaque fois la même et la technique utilisée par ces vendeurs de chimère ne varie pas, surtout pas, pour inquieter et retenir l'attention ou la curiosité du client, surtout s'il est en situation de trouble affectif ou professionnel…, comme par exemple : « Bonjour Marcel, je suis à votre écoute, je vois des problèmes, des inquiétudes et je suis là pour vous aider »... Pour ce qui est le tirage des cartes, les réponses sont forcément positives pour tenir le client en haleine, jusqu’au moment où il est nécessaire de métamorphoser le rêve en cauchemar pour tenir sa pauvre victime au bout de sa ligne. Les dates des changements de situations favorables sont, généralement, imprécises justement pour fatiguer le poisson qui veut connaitre l’issue de son existence détruite par des incompétents formés sur une base malhonnête dans l’unique but de remplir les caisses du grand manitou. La méthode est bien pensée certes, au même titre qu’un cambrioleur qui prépare son terrain. Pas vu pas pris, jusqu’au jour où le couperet tombe !

Le plus de Fortunica, c’est de non seulement leurrer une clientèle standard, mais ses propres voyants , exploités, en parallèle. Toutefois, il va sans dire que Fortunica va vite, très vite en besogne pour désigner des cours de formules trompeuses « une formation », ayant comme programme le fait d’emmagasiner dans le cerveau des ignorants de l’ésotérisme des réponses aux questions les plus courantes pour jeter de la poudre aux yeux à des clients abusés, trompés, leurrés. C’est comparable à des candidats qui souhaiteraient devenir médecins sans talent, ni diplôme, avec seulement en poche des réponses toutes faites pour satisfaire le malade. Avec Fortunica, la création de nouveaux voyants sans la moindre compétence en la matière est désormais possible.

Qui ne se souvient pas du film l’aile ou la cuisse, en 1976, avec Coluche, Louis de Funès, et Julien Guiomar dans le rôle de Charles Duchemin qui trompe le consommateur en fabriquant dans son usine des produits abjectes. Seulement, ce film, contrairement à cette nouvelle usine ésotérique, est une caricature.

Fortunica a, en conséquence, mis au point un almanach du parfait menteur sous la forme d’un pack que l’étudiant d’un bas niveau, qui se prend déjà pour madame Irma, doit apprendre par cœur. Quitte à bercer les clients dans le malheur, autant que cela soit fait avec minutie et sans le moindre scrupule, attendu que le verdict d’une voyance abstraite à transmettre au consommateur doit être, avant tout, un tableau satisfaisant avec des affirmations factices et identiques pour des milliers de gens dont les cas sont dissemblables.

La rentabilité est cruciale, par conséquent la perte de temps est son pire ennemi. D’après ce que nous savons, grâce à des témoignages fiables, les praticiens de Fortunica perceraient 0,46 centimes d’euros par consultation, qui plus est sur 1000 caractères, ce qui démontre non seulement la tromperie des réponses formulées aux consultants, mais la restriction des opérations télécommandées par un staff qui se souci davantage pour son business, plutôt que celui des personnes en détresses.  Le fait d’utiliser la voyance à des fins essentiellement mercantiles n’est pas rarissime, bien au contraire puisque dans le top 10 des arnaques, la voyance occupe une place prépondérante. Fortunica est donc une nouvelle plate-forme qui semblerait ne pas ressembler aux autres dans la forme, mais aucunement dans le fond puisque l’issue de secours reste principalement la carte bancaire. Finalement, le client qui a la chance de se procurer la bible du parfait mensonge de Fortunica n’a pas besoin de consulter puisque les réponses qu’il attend y figure. Fortunica, sans réserve, prétend apporter des conseils à propos des êtres qui vous sont chers, de vous faire connaitre votre propre avenir professionnel, sentimental, et de vous certifier une promotion dans votre travail à travers de vrais voyants qui utilisent leurs techniques de clairvoyance.

On ne parle pas de don bien sûr, mais de techniques, celles de l’improvisation lorsqu’un voyant à mal appris sa leçon. Personne n’ignore que ces textes promotionnels sont les œuvres de copyrighter, des professionnels de la rédaction dont le métier est de servir du pollen aux abeilles pour en faire du miel à la demande de la reine. En clair, dans ce contexte, les pseudos voyants représentent une armée d’abeilles qui butinent les clients qui sont victimes d’être du pollen. Comment peut-on ignorer ces pratiques abracadabrantesques au point de se laisser prendre comme un papillon dans un filet. Les chiffres sont impressionnants avec plus de 300 conseillers comme si nous étions chez Pôle emploi, 5 langues pour séduire l’incrédulité internationale, plus de 50 fois mis à la une dont on ne connait pas les supports, et enfin 1,5 millions de conseils sans en apporter la moindre preuve, et combien même sachant que « les conseilleurs de sont pas les payeurs », ce qui en dit long sur le mot conseil. Il va sans dire que d’employer le mot conseil plutôt que voyance est certainement dû au fait de vouloir échapper à des procédures. En outre, on imagine mal des voyants dignes de ce nom, au don incontestable, se camoufler derrière l’écran d’une société porteuse d’espoir.

Nous savons pertinemment que la conjoncture actuelle, économiquement déplorable, donne naissance à des sociétés racoleuses qui profitent de l’ignorance des plus démunis pour les appauvrir en s’enrichissant. L’INAD ne cesse quotidiennement de combattre cette injustice que beaucoup trop de gens alimentent naïvement.

En conclusion, ne vous laissez pas abuser par ces marchands d'illusion, informez- vous, interrogez-nous avant de vous enliser dans les sables mouvants d’une jungle impitoyable. SANDRO *

Publié

La voyance : un autre regard

Claude Alexis et son équipe à votre service

Claude Alexis , professionnel dont la réputation et la modestie sont connues de tous , propose à tous les consommateurs des arts divinatoires de découvrir son site de voyance  www.claudealexis.tv et l'équipe de professionnels qualifiés qui se sont joints à lui pour rehausser le prestige de la voyance et de l'astrologie, satisfaire au mieux les clients les plus exigeants, recherchant l'authentencité , tout en conservant leur libre arbitre.

Parmi ses professionnels les consommateurs découvriront ou retrouveront avec plaisir : Nora Nour , Gina Chalupniak , Dimitri Paul , Fabrice Pascaud , Christophe Dy …, des professionnels rigoureux , expérimentés et passionnés par leur activité au service de leurs semblables.

Le consommateur pourra faire appel au praticien de son choix, nommément désigné, pour toute consultation unique et forfaitaire à 2,50 € /mn

Afin de se démarquer de la pratique de la voyance brouillonne et sans consistance de certains spécialisés dans la voyance fourre-tout , les professionnels réunis autour de Claude Alexis , ne sont pas des robots ou des commerciaux formés pour la circonstance mais de vrais professionnels qui sauront répondre à vos préoccupations dans le cadre d'une éthique professionnelle irréprochable.

Publié

Les irresponsables !!

Les irresponsables !! Nous rappelons que cette page a pour but d'informer les consommateurs sur les agissements irresponsables de certains professionnels aux compétences douteuses et incertaines ,qui discréditent la profession et portent atteinte aux vrais praticiens. Et, par la même occasion , permettre à tout un chacun de s'exprimer librement et de donner son avis sur des sujets, bien précis, qui y sont exposés sans automatiquement subir le courroux de ceux qui ne sont pas d’accord. Les messages émanant d'écervelé(es) en mal de clientèle , vulgaires, insultants, calomnieux et hors sujets avec les articles ou commentaires en cause seront supprimés. En effet il n' y a pas de place pour les salisseurs à l'esprit torturé.

Nous rappelons que l'une de ces'' voyantes'', bannie d'une plateforme, qui tente de sortir de son anonymat a souhaité , par le passé, devenir membre de l'INAD. Voilà un court passage , extrait d'un très long mail qu'elle nous avait adressé :«...Vous imaginez peut être combien votre aide m'est précieuse, :-) :-) :-) l'habitude de sauver les gens... ;-) Mais vraiment un grand merci! Vous m'apportez un énorme réconfort. Je suis vraiment très désolée de ne pas avoir vraiment de quoi souscrire à l'INAD maintenant, je m'étais dit que j'essayerai cette année d'économiser pour l'an prochain 20€ chaque mois, je ne pensais naïvement pas avoir ce genre d'ennuis si vite... ... Je ne sais pas du tout si il est possible de payer mensuellement (???)...Ils m'ont traité de manipulatrice et clairement insinué que mes motivations étaient purement vénales. Donc oui je me sent un peu beaucoup calomniée »

Son nom ? Elle fait partie de celles et ceux qui veulent nuire à l'INAD et qui ont participé à une campagne de diffamation et de calomnie menée par une sombre association à l'encontre de David Mocq, l'INAD et son président. Une Plainte avec constitution de partie civile à l'encontre des principaux protagonistes est en cours d'instruction. Dans cette affaire Google et Netfirms ont déjà été condamnés et les noms des auteurs de cette ignoble diffamation vont nous être communiqués ( par décision de justice)

Publié

Pour une Pratique Honnête et Loyale de la voyance

    Honoraire unique et forfaitaire, pour sortir des abus généralisés  
Publié

LE TOP 100 DES ESCROQUERIES

Les consommateurs n'en peuvent plus, ils en ont marre d'être pris pour des pigeons , des gogos consentants, ils ont en marre d'être menacés , soumis à un véritable harcèlement par des plateformes spécialisées dans l'escroquerie à la voyance illusoire, des marabouts usurpateurs et véritables maîtres chanteurs, ils ont en marre des charlatans , des voyants voyous qui salissent leurs consœurs et leurs confrères, des sorcières et sorciers ''BIDON'' , qui sous le couvert d'un pouvoir imaginaire, ruinent les personnes crédules et souvent en détresse.

A partir du mois de septembre, nous nous proposons de créer une rubrique ''LE TOP 100 DES ESCROQUERIES'' , cette rubrique comportera les noms des praticiens, des cabinets et plateformes qui se sont rendus responsables d'abus.

Nous vous invitons à découvrir les témoignages , véritable ras le bol de Christiane et Pierre Jean , mettant en cause la plateforme MYASTRO, bien connue de l'INAD, dont les pratiques n'ont aucun lien avec la voyance et ne font que discréditer la profession.

Notre avis : My Astro est à éviter pour ne pas jeter votre argent par la fênetre et de surcroît être victime de chantage.

Pierre Jean : ... les agissements à la limite du supportable du cabinet de voyance (?) "My Astro".Tout ce que je vis avec cette entreprise est relaté dans bons nombres de forums, à savoir : le fameux Alexis ; les fausses dix minutes offertes qui ne servent qu'à collecter des informations ; les prélèvements abusifs ; le harcèlement téléphonique ; le non respect du Code de Déontologie ; le manque de Respect tout court. Ce genre d'officine ne font que noircir un peu plus une profession qui n'est déjà pas brillante, compte tenu que là comme ailleurs, les mauvais détruisent la réputation des bons….

Christiane : le 12 juillet, j'ai répondu à une annonce qui me promettait 10 mn de voyance gratuite. J'ai rempli un formulaire et l'on m'a d'abord envoyé un mail avec  un texte me décrivant et me disant qu'il fallait absolument leur téléphoner car c'était très important. J'appelle et on me demande mon numéro de carte bancaire pour "sécuriser" la ligne, on doit me prélever 1 euros. J'hésite longuement (pas assez !) et je cède sous la pression et l'assurance que ce ne sera qu'1 euros. On me rappelle et j'ai en ligne une certaine Christelle (je suppose que c'est un nom d'emprunt). Elle parle lentement, les 10 mn passent vite, à aucun moment elle ne me dit : attention les 10 mn sont passées, nous allons commencer à facturer. Elle me dit des choses qui me font oublier le temps qui passe. A un moment je dis stop, je veux arrêter et elle me dit oui, je vais faire stoper le compteur, ça vous fera 401 euros. J'ai eu un malaise devant cette somme,je lui ai dit que ce n'était pas possible,que je ne pouvais pas payer etc,. Je raccroche et je fais immédiatement opposition à ma carte bleue. On me rappelle et les menaces commencent, tant et si bien que cela déclanche une crise hépathique et je me retrouve à l'hopital. Le lendemain, à ma sortie d'hopital, on me rappelle avec un autre numéro, j'avais bloqué le précédent. On me menace de banque de France, de prison etc. Les sommes m'ont été restituées par la banque mais aujourd'hui on me rappelle, encore avec un autre numéro, pour me dire qu'il fallait que je les rappelle pour rêgler ma facture. Que j'avais 72 h avant mise à demeure que je risque jusqu’à 5 ans de prison pour fraude à la carte bancaire et une amende de 75 000 euros.

Je n'ai pas encore porté plainte, dois je le faire ?

Christiane

Publié

La voyance et l'expédient des supports

Le problème du thème astral.

L'astrologie ne saurait se résumer à l'interprétation du thème astral (qu'il soit celui de la naissance ou de la consultation ou de quelques autres événements que ce soient). Le thème astral se veut une représentation du ciel à un instant T. C'est donc un moment très bien circonscrit , mais le problème, c'est que l'on se serve d'une grande quantité d'astres, de signes, de maisons. Contraste entre la précision du temps et le caractère de fouillis des données ainsi rassemblées et censées se combiner!

L'astrologie a d'autres créneaux et d'autres méthodes à utiliser que celles du thème astral, censé décrire une personnalité dans sa spécificité en quelque sorte irréductible ou tel ou tel événement, en ce qu'il aurait de particulier.  Condamner le thème astral, ne signifie donc aucunement rejeter l’astrologie, mais bien une certaine pratique que l'on peu considérer comme déviante.

Or, il est de notoriété publique que certains voyants se servent de l'astrologie pour leur consultation individuelle, s'appuyant donc sur des données de naissance, que ce soient pour dresser un thème ou simplement pour connaître le signe zodiacal du client et dans ce dernier cas, l'on englobe la personne au sein d'une certaine famille psychologique, ce qui relève d'une forme de caractérologie. Mais cette forme "soft" d'astrologie a 12 cases, sensiblement moins lourde que celle du thème astral, ne nous semble pas particulièrement fiable. Là encore, la précision des données jure avec une symbolique assez brouillonne, même si on l'articule sur une certaine mythologie planétaire.(Mars, planète du bélier et ainsi de suite)

Il nous semble que la voyance n' a rien à gagner en faisant appel à l'astropsychologie du thème astral, dont la fiabilité est discutable. En effet, la capacité du voyant à capter son client dans toute sa spécificité est très supérieure à celle dont dispose en réalité l'astrologue.

Seul le voyant , peu maître de son art , sera tenté par le recours à un tel expédient si bien que l'usage de l'astropsychologie pose problème au regard de la déontologie de la profession. C'est toute la question des supports et cela vaut peu ou prou pour le Tarot. On peut même se demander si le voyant ne compromet pas ses dons, en passant par de tels procédés assez  artificiels. Il n'est donc pas souhaitable que l'on donne à un voyant sa date de naissance (qui peut servir à la numérologie), tout comme d'ailleurs, il est préférable de ne pas poser de question à un voyant et de le laisser s'exprimer sans qu'on le mette immédiatement sur la voie d'un problème. Certes, le voyant risque  ainsi parfois  de nous dire des choses que l'on n'a pas forcément envie d'entendre, mais il n'est pas souhaitable de vouloir encadrer son propos ou altérer son ressenti ou sa vision Par ailleurs, il nous semble que la radiesthésie ou la kinésiologie  sont  tout à fait compatibles avec la voyance, bien plus que ne le sont le tarot ou l'astrologie. La perception de la personne au moyen de son pouls nous semble un moyen plus intéressant de se connecter directement avec quelqu'un , qu'en lui demandant sa date de naissance ou en tirant des cartes. On pense notamment à la méthode de  Gilbert Lavallière (Isoris) consistant à prendre le pouls de la personne et  à passer en revue une liste de données, le pouls indiquant quelle est la donnée qui convient en l’occurrence, quel est l’élixir approprié.  On aura compris que l'essentiel est de savoir par quel moyen on se connecte avec un patient.

Ne mélangeons donc pas voyance et astrologie ; le voyant doit avoir ses propres valeurs et s'y tenir. On ne lui demande pas d'avoir appris à lire un thème ou des cartes - et la littérature abonde à ce sujet!- mais à s'écouter lui-même, à faire appel à son don , à ses ressources , ce qui peut passer par des messages qu'il reçoit d'une autre dimension,  et en ce sens le voyant recherche l'inspiration à l'instar du poète et du génie. Il est évident que ce type de voyant est rare et ce ne sont pas les bons voyants qui nous contrediront.

Rappelons qu'il existe une "vraie" astrologie qui a vocation à nous parler de la marche du monde, des phases par lesquelles passe l'Humanité , mais cette astrologie n'est nullement faite pour traiter des cas personnels et quant à sa psychologie, ce n'est pas celle du signe zodiacal , mais avant tout, celle liée au fait que nous soyons un homme ou une femme et là encore le fait de préférer que l'on passe par le "thème" plutôt que l'on parte du sexe du client ,relève là encore de la thérapie.

Jacques HALBRONN

http://editionsgrandeconjonction.blogspot.fr/

Publié

Guide du Parfait Charlatan

C'est la crise. Du moins c'est ce que racontent les politiques qui veulent s'ériger en sauveur du peuple. Vous voulez nourrir votre famille ou vous en fourrer plein les fouilles? Arrêtez de jouer au loto, c'est cher et ça rapporte que dalle. Devenez escroc à la voyance. La mise de fond est faible et le rapport énorme si vous suivez les conseils ci-dessous :

1) Faîtes comme Donald Trompe, oubliez vos scrupules. Ben oui, vous allez détruire la vie de centaines de personnes en situation de détresse morale et financière. Elles vont venir à vous, emplies d'espoirs, et repartir chargées de dettes. La moindre once de réelle compassion serait fatale à votre nouvelle activité.

 2) Trouvez un prénom à consonance mystérieuse. Avouez que Esméralda ou Otto, ça en jette plus que Josette. Toutefois n'allez pas trop loin dans l'étrange. Avec Lucifer ou Morticia, vous feriez fuir la clientèle. En outre, vous risquez de vous attirer les foudres d'êtres qui n'admettent pas la concurrence… Ensuite, dégotez vous un nom qui en jette. Plus de 200 ans après la Révolution, la particule fait perdre la tête aux gogos. Hermione De La Tricherie, ça brille plus que Jean-Phil Meklian.

3) Installez-vous en ville. Le potentiel de clientèle y est plus important. Sans oublier que le manque de solidarité et la pollution qui y règnent prédisposent à la dépression et au cancer. Deux maux qui seront vos amis et fournisseurs de gogos, tant les personnes qui en sont atteintes sont vulnérables et prêtes à tout vous donner en échange d'un peu d'espoir. A la campagne, vous aurez moins de chance de ratisser les gueux. Les gens y sont suspicieux, les charlatans sont vite démasqués, goudronnés, plumés. 

4) Prévoyez un bon budget internet. Le bouche à oreille ne fonctionnant que pour les vrais voyants, seul internet peut remplir votre cabinet. Multipliez les sites à votre gloire, mais n'oubliez pas de préciser que votre meilleure pub est le bouche à oreilles. 

5) Ratissez large. Amour, argent, santé, travail: rien ne vous résiste. Vous venez à bout de tous les problèmes grâce à vos multiples et incomparables talents. Tant qu'à être un charlatan, ne faîtes pas les choses à moitié: vous êtes le Mozart de la divination.

 6) Ratissez très large. A l'instar de Gaston Ouvrard, tout le monde a son petit problème de santé. Inventez vous une spécialité paramédicale : magnétisme, litho-thérapie, naturopathie, umbiliculothérapie. Mais surtout, ne dîtes pas que vous soignez les maladies, histoire d'éviter des ennuis avec la justice. Par contre, vos faux témoignages de faux clients dans vos faux livres d'or peuvent vanter les miracles que vous effectuez humblement chaque jour. A coté de vous, J-C est un petit joueur...

7) Obtenez dès aujourd'hui un maximum de diplômes. Pour cela, nul besoin d'être un génie, rassurez-vous. Les pseudos écoles de parapsychologies sont légions. Certes, elles ont été créées par des escrocs. Mais qui d'autre qu'un escroc pourra vous apprendre à escroquer les gens? Moins cher, l'imprimante laser. En deux secondes ça vous imprime un bac+5 en escrologie.

 8) Inventez-vous une longue, très longue expérience dans la pratique des arts divinatoires. Et loin, très loin. Mais sachez demeurer mystérieux quant aux dates et aux lieux. Ça évite de se mélanger les pinceaux. 

9) Les dons étant généralement révélés, si ce n'est transmis, par quelqu'un du milieu, multipliez vos parrains et marraines. Plus ils seront nombreux et plus les dons qu'ils vous transmettent seront extraordinaires, plus vous pourrez extorquer d'argent. N'oubliez pas cependant que vos marraines et parrains doivent vivre très très loin. Mieux encore, il faut qu'ils soient carrément morts. Des fois que quelqu'un serait tenté d'aller leur causer…

 10) Écrivez votre propre Livre d'Or. Bourré de témoignages de reconnaissance, très anonymes. N'oubliez pas de signaler qu'il faut se méfier des témoignages bidons qui remplissent les ivres d'or des concurrents. Ah, n'oubliez pas d'aller écrire des témoignages dithyrambiques sur les copines. Elles vous rendront la pareille et vous pourrez vous targuer que vous êtes reconnu par la profession.

 11) Ayez une clientèle de stars. Ça épate toujours et c'est si facile. Les célébrités acceptent souvent les selfies avec les fans. Tapissez votre bureau et votre site de ces photos et vous pourrez faire croire à tout le monde que vous êtes la voyante des stars, le marabout des politiques. Il y a même beaucoup d'ex-vedettes de show-biz qui accepteront de dire que vous êtes un voyant extraordinaire, pourvu que leur payiez une bonne bouteille. Ou deux.

12) Apparaissez à l'insu de votre plein gré sur tous les guides de voyance, internet ou papier. Surtout sur les plus bidonnés. Et n'oubliez pas, dès leur sortie, de poster des commentaires dithyrambiques au sujet des ces guides. Sous un second pseudo bien sûr, histoire de vous faire passer pour un client.
13) Passez à la télé. Avec le nombre d'émissions de reportages bidons, c'est facile. Certes, vous passerez entre "mon coq chante le raggamuffin" et "ma grand-mère se parfume au cabécou, mais vous pourrez vous vanter d'être connu et reconnu des médias.

14) Faîtes parler vos clients. Une conversation bien menée, c'est une mine d'infos à recueillir et resservir sous forme de flash.

 15) Fidélisez les gogos. Pardon, les clients. Si dans les témoignages que vous avez inventés, vous résolvez tous les problèmes de façon aussi éclatante que foudroyante, pour les vrais clients, les choses doivent être longues et difficiles. Une victime qui revient, c'est de l'argent tous les matins, proverbe d'escroc. Plus le cas est compliqué, plus le compte en banque est élevé. 

16) N'oubliez pas les travaux occultes. C'est une incomparable source de revenus. D'autant plus qu'ils ne nécessitent ni investissement, ni le moindre effort. En effet, un travail occulte quel qu'il soit possède deux caractéristiques essentielles: il n'existe pas et il coûte très cher. Qu'il s'agisse d'une cérémonie dans un pays exotique, d'une poudre de perlimpinpin, d'un caillou transformé en pierre magique, d'un travail sur la photo d'un ex pour qu'il revienne, le travail occulte nécessite que vous passiez du temps au bord de votre piscine dans votre superbe villa sur la Côte d'Azur. Cela vaut bien quelques milliers d'euros, non?

17) Comptez sur l'effet placebo. La guérison par autosuggestion existe en médecine comme dans le charlatanisme. 

18) Ne soyez pas modeste. Si le hasard veut que vous tombiez juste pour seulement 1% de vos clients, n'hésitez pas à affirmer que 99% de vos victimes sont satisfaites de vous. Chacun croira faire partie des 1% restants et se dira que, décidément, la chance n'est pas de son coté. 

19) Évitez de dire que vous tenez votre don de Dieu lui-même. On vous rétorquerait que Jésus ne s'est jamais fait payer. Et puis il faut éviter de se fâcher avec le grand patron, rappelez vous Sodome et Gomorrhe.

20) Faîtes-vous passer pour le héros de la chasse aux arnaques à la voyance. Même si vous n'avez jamais rien fait de concret pour aider les consommateurs ou lutter contre vos amis arnaqueurs. Les gogos se laissent plumer par les héros, même même s'ils sont des zéros.

 21) Préservez-vous des détracteurs. Une cliente se plaint de vous sur un forum ? C'est forcément un témoignage bidon pour vous faire du mal... Les médias dénoncent vos pratiques trompeuses ? C'est forcément de la diffamation, de la jalousie, du harcèlement. Non mais c'est vrai quoi, puisque je vous dis que ma réputation et mon éthique sont sans faille ! C'est bien connu, vous êtes presque un saint. J'ai bien dit presque.Prévoyez de déménager loin, très loin, dès que le vent tournera. Car un jour ou l'autre, quelqu'un prouvera que votre unique don est celui d'escroquer les autres.

 22) Lancez vous dans l'écriture, vantez vos mérites, étalez vos réussites. Publicité, droits d'auteur et clients garantis.

23) Réfléchissez avant de vous lancer. "Qui joue avec le feu, périra par le feu". Vous vous apprêtez à jouer avec des forces dont vous n'imaginez pas l'ampleur. Un certain Docteur Faust y perdit son âme. Sans aller jusque là, apprenez que depuis 1987, l'Inad a aidé de nombreuses victimes à obtenir gain de cause. A l'amiable ou en justice.

Buffy Brinogène

Publié

Spiritisme: Mythe ou réalité

Allan Kardec, pédagogue et enseignant français, de son véritable nom Léon Rivail, a codifié le spiritisme en 1857. Cette philosophie spiritualiste donnera naissance à un mouvement socio-culturel en Europe, puis fera de nombreux émules en Amérique latine et notamment au Brésil. Les principes de cette philosophie seront exposés dans le fameux Livre des esprits. Le spiritisme est fondé sur  la croyance en Dieu, la réincarnation et répond à des lois morales. L'utilisation de l’énergie spirituelle, appelée périsprit, permettra ainsi aux médiums d’entrer en contact avec les défunts. Selon cette doctrine, l'être humain est composé de trois éléments : le corps physique, l’esprit et le périsprit, cette énergie qui met en mouvement nos organes et détermine notre force.  Accepter l’existence de Dieu, la vie éternelle et la réincarnation sont autant de préalables au bon déroulement de ces pratiques. A cette époque, le spiritisme se veut moins vulgarisé qu'aujourd'hui et se positionne entre science et religion. On utilise alors des termes savants tels que doctrine, philosophie, Kardécisme, religion des esprits…

En réalité, tout a commencé aux États-Unis avec les sœurs Fox, dans l’Etat de New-York en 1847. La famille vivait dans une ferme de Hydesville où les filles entendaient des bruits et  des coups dans les cloisons et les meubles leur répondre de façon claire. Et, de fil en aiguille, ce phénomène se fait largement connaître à travers tout le pays. Puis, il gagnera l’Angleterre où les tables tournantes seront à la mode jusqu’en France. Léon Rivail sera également intéressé par ce phénomène qu'il étudiera avec beaucoup d’observations et de questionnements. Il assistera à de nombreuses séances de spiritisme où les tables sont magnétisées et où l’on échange avec les défunts. Il écrira le livre des esprits et très rapidement le succès entraînera une telle popularité du phénomène que malgré lui, naîtra ce courant de pensée. Après cette publication théorique, suivra son pendant expérimental, le livre des médiums en 1861. Et le spiritisme se propagera à travers toute la France en donnant naissance à des des centres  spirites. A. Kardec  voyage beaucoup et donne des conférences dans des salles pleines de monde. Progressivement, il s’attachera à prendre en main des œuvres philanthropiques et sociales œuvrant pour les plus défavorisés  et laissera aux autres la partie expérimentale. En 1869, il meurt d’un anévrisme. Au fil des années, et notamment à partir de 1917, sous l’influence du Vatican qui interdira aux catholiques de participer à des séances de spiritisme, le phénomène connaîtra son déclin. De là, divers courants apparaîtront avec la métapsychie, la parapsychologie.. Et le 20 e siècle voit s’éteindre peu à peu cette frénésie du spiritisme en France. Les intellectuels Brésiliens prennent le relais.  Le spiritisme s’installe et se déploie davantage en Amérique latine. Patrie d’adoption,  le Brésil devient le fief du spiritisme. C'est la troisième religion. C’est quasiment, une institution dont les œuvres sont reconnues d’utilité publique (crèches, orphelinats, dispensaires, maisons de retraites…). Les hôpitaux psychiatriques spirites sont subventionnés et l’on considère même que les troubles mentaux ont pu être la conséquence d’une vie antérieure ou l’influence d’esprits. Les pays voisins comme le Mexique, l’Argentine ou Cuba sont également adeptes de spiritisme. Sur le continent européen, l’Islande reste le pays le plus marqué par cette influence.

Concernant les techniques  employées, les adeptes du spiritisme utilisent plusieurs méthodes, celle de la typtologie, de la table, du verre, du oui-ja, de la transe médiumnique, des transcommunications et des voix directes, ou encore celle du channeling, boule de cristal, pendule, cartes… En pratique, si une séance de spiritisme permet de parler avec les âmes de personnes décédées, elle n’offre pas le choix des esprits avec lesquels on désire communiquer. Il est donc possible de se retrouver en face d’un bon, comme d’un mauvais esprit. La prudence est donc de rigueur dans l'accompagnement d’avec un  réel spécialiste ou médium. Comme à travers tous les types de médiumnité, il est très facile de tomber entre les mains de personnes malveillantes et peu scrupuleuses.  Force est de constater que si une personne est amenée à consulter  cela signifie qu'elle est en état d’inquiétude, qu’elle s’interroge quant à son avenir, que la disparition d’un être proche se fait pesante. Bref, on imagine aisément que cette personne s’est retrouvée fragilisée et qu’elle a besoin d’aide.

D'après les praticiens, il faut respecter certaines règles afin d’éviter que de mauvais esprits errent autour de nous et nous agressent. Ce mauvais esprit peut conduire l’individu à la dépression et même le rendre fou. On ne peut pas faire appel à un esprit en particulier  et l’on doit accepter celui qui vient à nous. Ces esprits ont une force que l’homme ne possède pas donc il faut le respecter afin que l'échange se déroule au mieux. Il pourra alors nous informer, consoler, soutenir, conseiller… Il y a différents esprits, ceux qui font partie des personnes que l’on a connues, amis, famille qui viendront pour l’essentiel consoler, ceux considérés comme appartenant à un ordre supérieur et dont le rôle est de permettre à l’homme d'accéder à une démarche spirituelle pour vivre mieux, ceux d’un ordre moyen venus soutenir dans une épreuve où guider dans un choix, ceux, venus informer d’un événement ou encore ceux, venus demander de l’aide car ceux sont des esprits errants ou encore terrestres qui ne sont pas encore parvenus à franchir l'au delà. Ils auront en effet, besoin de prière ou autre intervention pour regagner leur dernière demeure. En principe, lors de l’invocation, lorsque l’esprit apparaît,  on est censé reconnaître s’il est bon ou pas. Le bon esprit procure un sentiment de  paix, d'harmonie, de bonheur alors que le mauvais vous transperce d'angoisse, de sueur froide et vous donne envie de fuir, de tout quitter.

La plupart des personnes qui se sont essayées au spiritisme entre amis, le soir,  dans l’obscurité de leur appartement, font part d'expériences étranges, parfois manquant de sérieux ou justes drôles. Beaucoup, en sont ressorties étrangement perturbées car une présence s’est bien faites ressentir, le verre a bougé et elles ont eu des réponses à leurs question…..D’autres,  regrettent de s'être aventurées dans le monde des esprits car elles estiment que les rencontres leur ont été douloureuses et négatives ( peur, mal être, souffrance, possédées…). Certaines sont tombées dans une forme d’addiction qui rend leur vie impossible. S’adonner au spiritisme sans aucun encadrement peut engendrer un climat,  pour le moins déstabilisant,  autour de soi avec une dépendance hors du commun et un état frôlant la paranoïa. Si l'on est perturbé par des visites nocturnes d'âmes errantes la nuit, une jeune réunionnaise recommande de recupérer de l'eau bénite à l'eglise et de faire bénir du gros sel par la même occasion. Ensuite, il faudra placer le sel aux quatre coins de la maison et réciter des prières d'invocation à la  Sainte Croix. Aujourd’hui, tout le monde est connecté et la génération 2.0 trouve davantage de réponses à ses questions avec l'au delà en un simple clic. Sur certains sites, il suffit de faire part de son questionnement et déposer sa requête, ensuite un médium vous répond. Évidemment, l’internaute est conforté dans sa démarche. On lui dit que sa requête est légitime, qu’il a tout à fait raison d’entrer en contact avec l'un de ses parents défunts. On lui donnera des conseils sur l’heure où le moment le plus propice à l’échange, le type d’information qu’il peut recevoir, le support (image, vision, sensation…). Il est certain qu'à partir du moment où le service est monnayé, le pseudo médium mettra tout en œuvre pour vous faire plonger dans les méandres de l'au delà. Son intérêt est de faire en sorte que vous même soyez persuadé du bien fondé de votre démarche et qu'à aucun moment vous n’ayez de regret ou de doute quant à sa capacité de communiquer avec les défunts.  

C’est ainsi qu’une jeune femme, convaincue par amie dont l'expérience avec une médium spirite, prénommée Françoise fut positive, accepta de se rendre au cabinet pour une consultation. Lors de la prise de rendez-vous la voyante spirite lui demanda sa date de naissance et son prénom afin de lui préparer un topo et lui indiquer qui était son ange gardien. Dans une pièce attenante à son appartement, Françoise reçoit la jeune femme sans se lever de son siège. Le décor est, somme toute,  classique et très basique : bougie, ange en porcelaine, représentation du christ et de la vierge sur des images … Dans son petit bureau de  9 m2, où trônent une petite table avec son fauteuil, celui du client en face d’elle, une vitrine avec quelques bibelots et une petite banquette, Françoise reçoit pour la somme de 63 euros la séance. A peine un regard échangé avec sa cliente, elle se met à lire les deux pages qu’elle a pris soin de rédiger. La jeune femme marque quelques haussements d’épaules. Il semble que les propos de Françoise soient un peu trop généralistes. “ Vous êtes triste, vous devez franchir un nouveau cap.. Grâce à votre date de naissance, je sais que votre ange s’appelle Mikael..Je vais vous dire comment vous êtes perçu par votre guide. Vous seule pouvez vous reconnaître. On dit de vous que vous êtes dotée d'une grande sensibilité et d'une grande intuition . Votre guide me dit : Vous avez besoin d'être heureuse et de vous réaliser, ce qui n’est pas votre cas en ce moment !.” Au bout de quelques minutes, la jeune cliente interrompt Françoise en lui demandant comment elle peut avoir davantage d’informations sur son guide. La voyante lui répond très agacée : “ Ben,  c'est lui qui les donne, c'est pas à vous de lui demander. Vous voyez le mien , il est en Égypte…. “ Elle noie le poisson. Lorsque la cliente lui fait remarquer qu’elle ne lui a donné que des généralités, Françoise sort de ses gonds et son visage rougit encore davantage : “moi je vous répète ce que votre guide me dit”. Elle essaie de ne pas perdre le fil de ses idées et répète les mêmes informations formulées de manière différente. A l’aide des cartes qui étaient posées de façon complètement négligée dans un serre-livre, elle lui tire les cartes et encore une fois répète les mêmes phrases. On me dit: “ vous allez prendre un autre chemin…” La jeune cliente, visiblement déçue de la prestation, demande à Françoise des nouvelles de ses parents. “”Votre père est âgé mais il va bien.” La c'en est trop ! La Cliente lui répond : oui sauf qu’il est décédé ! Embarrassée, Françoise cherche un subterfuge : “votre relation est tellement profonde qu’il est là, à vos côtés “…. Ni l’une,  ni l’autre n’abandonne.  “Alors donnez-moi un élément précis, une anecdote à propos de mon père, un élément qui m’indique que l’on parle bien de lui ?” Lui demande la cliente. Là médium se crispe : “il me dit, pourquoi voulez vous savoir quelque chose que vous savez déjà !! Il me dit : “vous n'êtes pas dans un jeu de devinettes”  ! Très stoïque et calme, la cliente lui répond : “ d’accord”. Ensuite, la voyante lui parle de sa mère et lui indique que les parents ne sont pas ensemble car ils n’ont pas le même niveau de croyance. Elle ferme les yeux , appuie sur sa tempe comme pour recevoir une information qui arrive de façon trop bruyante à elle : votre guide me dit… Lorsque la jeune femme reprend la médium lui précisant qu’elle vient d’employer un terme que justement sa mère ne cautionne pas,  la spirite se fâche et lui dit qu’elle peut très bien arrêter la séance. La jeune cliente reste perplexe et s'interroge à propos de son guide : comment être sûre que ce guide soit réellement mon guide ? J'ai le sentiment qu’il ne me connaît pas !” En effet, la réponse suivante, liée au domaine professionnel s’avère traiter d’un secteur bien  loin de celui dans lequel exerce la cliente. Elle fait part de son désir d'arrêter la séance et la médium lui répond que c’est préférable si elle ne s’entend pas avec son guide. La jeune femme lui répond que ce guide n'est pas en adéquation avec elle et qu’il lui semble donc inopportun de continuer. Elle lui règle la séance malgré ce sentiment d’insatisfaction total et quitte le cabinet. L'expérience de cette jeune femme montre à quel point une séance de voyance, de spiritisme tient à un fil. Si l’on est fragilisé, en manque de confiance et d’argument, on peut très rapidement tomber sous le joug de personnes peu sérieuses et incompétentes dont le seul but est de faire commerce d’une pratique dangereuse. Il est certain qu’une personne malléable va rentrer dans le jeu du médium, d’autant que la référence aux proches défunts, sera toujours empreinte d’une certaine bienveillance. Leurs conseils avisés, leur affection et leurs pensées ne peuvent que panser les blessures d’un être en souffrance. Et vient ensuite la question du libre arbitre, à quel moment le client sera maître de son destin ? Ces pratiques ne vont elles pas créer une certaine forme de dépendance et d’addiction ? Il est relativement aisé de déceler les failles et faiblesses d’un individu pour orienter une séance. Peut être vaut-il mieux invoquer soi même son guide et l ‘interroger ?  Pour beaucoup, les séances de spiritismes s'exercent en groupe car c'est le moyen d'invoquer le monde des défunts sans s'égarer et en bénéficiant de l'appui des autres. Par contre,  il faut également se montrer capable de recevoir et 'être touché par l'émotion de l'autre, de cette personne qui aura pu entrer en contact avec un proche défunt. Le bon déroulement d'une séance de spiritisme  tient au fait que chacun doit être partie prenante du projet. Sinon, la séance est avortée et les communications seront impossibles ou fausséees.

Vivre une expérience spirite sans engendrer de troubles au niveau spirituel ou psychologique requiert une vigilance extrême mais nul n'est à l'abri d'une mésaventure tant les arnaques liées à ces pratiques sont nombreuses.

YG

Publié

Services ou personnages à éviter

Tous ceux qui, dans leur publicité, utilisent un prénom accompagné d'une photo déco. Le terme photo déco est rendu obligatoire par la loi, dès lors qu'un prénom ou un nom est utilisé comme nom d'entreprise par un cabinet de voyance. Car ces noms ou prénoms sont en fait un nom commercial utilisé par une même société.

Pour éviter d'éventuelles poursuites pour pratiques commerciales trompeuses et publicités mensongères, certains praticiens, comme certaines sociétés, mentionnent sur leurs annonces photo déco. Par conséquent, avant toute consultation par téléphone, vous devez vérifier les informations et renseignements susceptibles de vous indiquer les capacités réelles de votre interlocuteur (photo déco, n° siret identiques, nom mystérieux, etc.).

Le voyant lui-même doit s'engager à vous informer avec bienveillance et à répondre en toute honnêteté à toute question que vous pourriez formuler. Il s'agit d'une obligation d'information qui doit être respectée d'autant plus par téléphone. Nous vous rappelons un extrait de la Charte Morale et Professionnelle proposée par l'INAD (Institut National des Arts Divinatoires), relatif aux travaux occultes : Dans le domaine des pratiques occultes, la réalisation relève d'un phénomène conjectural et ne peut faire l'objet d'aucune certitude, quelque soit la technique, la connaissance ou savoir prétendument employés. Ces informations devront être portées par écrit (le cas échéant) à la connaissance du demandeur. En conséquence, tous les professionnels spécialisés dans ces pratiques qui promettent une réalisation et n'obtiennent aucun résultat devront rembourser leurs clients mécontents qui estiment avoir été abusés, sous peine de poursuites pénales pour escroquerie. A charge pour le ou les plaignants d'apporter la preuve de manquement de résultat. Une consultation réussie : un professionnel de la voyance est un homme ou une femme qui a sa propre sensibilité, il (ou elle) peut être bon ou médiocre selon ses dispositions psychologiques et intuitives du moment. De plus, sa consultation ne doit pas être interrompue par des appels téléphoniques intempestifs, ne doit pas vous parler de ses problèmes ou de sa vie qui n'a aucun intérêt pour vous. En règle générale un bon voyant ou un bon médium ne vous posera jamais de questions. Cependant il a besoin pour révéler les éléments qui vous préoccupent d'un minimum d'informations qui sont souvent votre prénom et votre âge (ou ceux de la personne qui vous intéresse ...) il ne doit jamais demander le signe zodiacal ou la date de naissance (à moins qu'il soit astrologue) qui lui permettent souvent de vous raconter des généralités pour meubler sa consultation et gagner du temps en faisant durer la consultation afin de vous faire parler et lui dévoiler d'une manière ou d'une autre l'objet de votre sollicitation.

Si vous constatez que le professionnel n'a pas répondu à votre attente, vous avez la possibilité de le mettre sur la voie afin d'établir une relation de confiance et lui permettre ainsi de faire appel à son don et à ses connaissances. Un voyant n'est pas une machine et ne peut pas répondre au doigt et à l'oeil, il ne doit pas non plus être limité par le temps (une bonne consultation se situe entre 20 et 30 minutes) Si vous constatez des hésitations chez le professionnel ou que ce dernier vous dit un peu n'importe quoi soit vous arrêtez la consultation soit vous le mettez sur la voie mais à vos risques et périls. Dans ce dernier cas, il serait normal qu'il vous fasse payer son temps. Un voyant ou se considérant comme tel n'est pas tenu à une obligation de résultat.

Publié

Paroles de voyants

Alors que la majorité des voyants subissent les aléas de la profession du fait de l’absence d’une législation précise en ce domaine et la véritable jungle que représente le marché de la voyance, certains s’accordent à penser que l’honnêteté, l’écoute et l’aide demeurent les valeurs indispensables que chaque professionnel digne de ce nom se doit de respecter.

Ils exerçaient des professions liées au commerce, au secteur médical, à la gestion de société., et un jour, le goût des relations, des échanges, ou l’étude des astres leur a permis de meure leurs dons au service des autres. Solange pratique la voyance par téléphone. La perception de la voix et le prénom lui fournissent les éléments nécessaires pour répondre aux interrogations des consultants. Claude Alexis exerce depuis plus de dix sept ans avec pour support un jeu de cartes crée par lui-même, qui raconte « une vie quotidienne Coiffeur de formation, il se décrit comme cartésien très «terre à terre». Il n’a jamais voulu être voyant. «On m’a poussé à m’installer, je gagnais bien ma vie auparavant» déclare t - il.

Françoise Letot, quant à elle, a étudié l’astrologie il y a 16 ans. Elle a choisi cette profession par passion. Les supports qu’elle utilise sont l’astrologie et les cartes cela varie en fonction du type de consultation. Ces hommes, ces femmes extralucides, sont devenus voyants. Ils possédaient un don héréditaire ou non, mais reconnaissent avant toute chose qu’ils ont été poussés par le destin dans cette voie, d’autant que chacun avait une situation professionnelle établie. Claude Alexis considère cela comme « une espèce de sixième sens » et selon lui « tout le monde en est doté », Finalement, ce don le gêne un peu. Il s’interdit de donner des dates précises car il ne s’agit en aucun cas de diriger la vie des autres. La décision revient aux consultants, Claude Alexis est là pour prévenir. On note chez chacun de ces voyants des motivations quasi identiques quant à leur rapport avec le métier.

Pour Françoise Letot, comme pour ses confrères, les mots d’ordre sont l’écoute, l’aide par la transmission d’informations, sans pour autant diriger l’avenir d’autrui. Les pratiques occultes relevant de l’envoûtement sont fermement récriminées. En aucun cas il ne s’agit d’abuser de la faiblesse d’un être. Et chacun sait combien il est facile de tomber entre les mains de pseudo - voyants dont l’objectif est purement vénal. Pour Claude Alexis, comme pour Solange, l’amour des autres, la découverte de l’autre, cet autre qui vit peut être des situations que l’on a soi- même connues, les aident dans leurs consultations car il s’agir avant tout de relations humaines. Claude Alexis souhaite dire aux gens ce qu’il ressent sans fioriture mais ne veut en aucun cas prendre des décisions pour eux.

Solange ouvre des portes, permet aux consultants de prendre conscience des événements qui les attendent, elle les alerte en les engageant à se prendre en charge eux mêmes et ce, dans leur intérêt. Françoise Letot considère qu’il ne faut pas tout attendre des voyants. Le voyant est là pour venir en aide, conseiller et la notion de libre arbitre est à ses yeux l’une des questions essentielles à respecter chez tout être humain. Par le biais d’une étude astrologique, il devient possible de dater des périodes et ajoute t-elle «les choses sont marquées de façons favorables ou non». Il convient par la suite de soutenir des personnes qui auraient des difficultés face à certaines situations, de les encourager. « Parfois, les gens vont tellement mal qu’ils attendent tout de vous, Il faut savoir rester à sa place ». Une fois de plus, on ressent à quel point la détresse de certaines personnes les pousse à vouloir tout obtenir et tout de suite comme si le médium, outre ses dons de prédictions était muni du pouvoir de magnifier leur avenir, au delà de toute considération se rapportant à la réalité.

L’un des sentiments qui gagne les voyants à l’heure actuelle, est celui de la méfiance que cultivent certains consultants à leur égard. En effet, le contexte socio-économique bancal, les conjonctures politiques, induisent de la part de chacun des attitudes plutôt surprenantes. « En ce moment, on oriente beaucoup l’actualité sur l’abus. Les gens vont mal et il y aurait une tendance à assimiler l’ensemble de la profession à des escrocs » relève Françoise Letot. Elle reconnaît à quel point il est honteux d’abuser de la faiblesse de certains clients d’autant qu’il s’agit le plus souvent de personnes en détresse à qui l’on fait croire que l’on peut résoudre leurs problèmes. Mais elle regrette néanmoins que l’ensemble de la profession en subisse les inconvénients d’autant qu’ils sont un certain nombre à œuvrer dans le sens d’une clarification des statuts et du respect des consultants. Concernant les limites de leur action, ils s’accordent à penser qu’ils ne sont pas détenteurs de tous les pouvoirs. Leur métier consiste à divulguer des informations quant à l’avenir des consultants. Les envoûtements et autres pratiques occultes ne font pas partie de leur univers, Claude Alexis reconnaît que l’exigence de certains clients est liée à leur état, leurs attentes et leurs incertitudes face à l’avenir. Par conséquent, ils sont impatients et exigeants. «Vous n’avez pas le droit à l’erreur et certaines personnes réagissent mal lorsque vous leur annoncez des choses qu’ils ne veulent pas entendre». Dans la mesure où nul n’est détenteur de la vérité absolue, ils sont parfaitement conscients de leur râle, et de la portée de leurs propos. Annoncer la mon est une chose délicate. Certains s’interdisent de le faire. Il y a une façon d’aborder la question, de parler de ce sujet», nous dit Claude Alexis. Pour Française Letot, il en va de même. Non pas que le sujet soit tabou mais un consultant est une personne qui vient chercher de l’aide. Il faut donc essayer de trouver un terrain d’écoute, d’échange et d’aider au mieux. Solange n’hésitera pas à orienter une personne vers un médecin, un psychologue si elle perçoit que l’aide relève d’un tout autre domaine, Le médium est là pour donner des points de repaire quant à l’organisation de l’avenir mais il ne va pas guérir un consultant. Leurs clients viennent de tous horizons et sont issus de milieux socio-économiques très divers. En effet, bien que certains individus se disent cartésiens au point de ne jamais recourir à la voyance, ils ont certainement été tenté pat une consultation dans un moment de doute, L’envie de savoir, de connaître des dénouements, d’anticiper les événements, de se rassurer, d’être conseillé sont tant de raisons qui motivent un consultant à franchir le pas.

Parmi les satisfactions les plus encourageantes que procure ce métier, celles du bien être du client après consultation (ou suivi de consultation), celles gageant d’une amélioration de la situation et d’une prise en main du destin ravissent les trois voyants.Claude Alexis * qualifie cette satisfaction de «plus belle école de la vie», Solange et Françoise Letot sont ravies de recevoir des nouvelles et de constater qu’elles ont pu se rendre utiles. Quand voyance rime avec bienveillance, d’un côté comme de l’autre, chacun pourra trouver réponses à ses questions.

Yamina Gueham

Publié

La voyance, une pratique déshumanisée

En lisant les articles, les commentaires des uns et des autres, je ne peux qu'apporter mon soutien pour lutter contre l'injustice, les coups bas portés à un confrère David Mocq. C'est fou, jusqu'où les malentendus, les incompréhensions et la manipulation font naître la haine de l'autre, même sans le connaître.Quel dommage ! J'ai donc suivi de près cette polémique, et je me pose la question, si les auteurs de cette polémique connaissent bien la pratique de la voyance en France?. Classer, un voyant comme étant le meilleur à partir d’une publicité et d’un mail relevés sur le net, me paraît assez insuffisant voire saugrenu. A mon avis, ces gens-là, ont été mal conseillés, je crains qu’un jour, ils aient à le regretter.

Je vois mal l'INAD baisser la tête, je ne vois pas non plus David Mocq courber l'échine et dire ''Amen'' devant cette campagne de dénigrement. C'est du moins ce que je crois, d'autant plus, que j'ai lu qu'une procédure est engagée dans cette affaire de guide (j'ai demandé à ses auteurs d'enlever mon nom, n’ayant fait aucune demande pour apparaître dans leur guide)

Il faut reconnaître, que la pratique de la voyance s’est déshumanisée. Ce qui est inquiétant, et, que certains voyants ou voyantes sans scrupules, installent dans un cercle vicieux, des personnes fragiles en leur promettant et garantissant vainement des résultats, cela me paraît relever de l'irresponsabilité. Dans l’exercice de ma profession de voyante, j’ai constaté, que certains consultants envahis par une sensation de mal-être, se tourne vers la voyance, pensant trouver des réponses à leur angoisse. Ce vide intérieur peut fait perdre toute objectivité, et amener à rechercher, à tout prix, des solutions. J’estime alors, que le rôle d'un praticien est de diriger le consultant, vers une aide thérapeutique, la divination n’ayant pas sa place dans ce cas.

Pour exercer cette activité, il faut avoir un minimum d’empathie, de tac, de bienveillance, et surtout connaître ses limites. C'est pourquoi j'ai été amenée à entreprendre des études de psycho-praticienne. Parce qu’il serait absurde de croire, que seule la voyance est à même de résoudre tous les problèmes… La voyance est aussi vieille que le monde, n’en faisons pas un outil de manipulation. Donnons le meilleur de nous-mêmes, pour aider nos semblables et pour que tous ceux qui font appel à nous, puissent se sentir en confiance.

Marie France Terme Médium

Publié

Classement des'' meilleurs voyants de France'' : la grande illusion

En parcourant le site de l'INAD, un article intitulé : David Mocq , Parole de voyant,  m'a interpellée. Comme je partage le point de vue de ce professionnel , je réagis en faisant part de mon étonnement .Je suis d'autant plus surprise de constater que personne dans le monde de la voyance (que je ne connais pas), n'ait soutenu l'un des siens, victime d'une malveillance , d'une ''vengeance'' orchestrée par un soi-disant magazine ''connu '' par les seuls praticiens qui y figurent ,certains à leur insu, selon l'INAD.  En effet, Les deux articles que j'ai lus , parus sur le site de cet organisme, consacrés à ce sujet ,dénoncent clairement, me semble-t-il, une supercherie, c'est-à-dire des gens qui s'attribuent des pouvoirs, des qualités qu'ils n'ont pas, trompent les autres et donc nuisent , forcément, à celles et ceux qui ne partagent pas leur avis. C'est pourquoi, la cohérence avec soi-même et avec les autres est un gage de sûreté, de crédibilité, de professionnalisme tant pour les professionnels que pour les clients.

En matière de diffamation, comme du reste, la loi est la Loi, elle est sans équivoque  et la même pour tous. Certains ont tendance  à l'oublier ou à l'ignorer. Mais je le répète, ces gens qui se veulent être au dessus de la loi font partie à mon sens du registre de la psychopathologie. En se croyant tout permis pour porter atteinte à Monsieur MOCQ, dont le seul tort a été de refuser de cautionner un classement trompeur'', des ''meilleurs voyants de France ''.

Je suis absolument contre cette'' horrible'' tendance qui consiste à laisser faire, à se taire, à ne pas bouger devant une telle calomnie, une telle lâcheté... Il y a de quoi se poser des questions.  Il en est effectivement de la responsabilité morale et professionnelle de tout praticien des arts divinatoires, de tout citoyen épris de justice.

Dans ce monde ''égoïste'', il serait bon que la solidarité soit de mise...

Je m’exprime ici en tant que psychologue mais aussi en tant que personne et me situe donc du côté du sujet humain et de la personne. Les victimes  de jalousies, d’ignominies - dans mon « milieu d'appartenance"- ne manquent pas et souvent ne trouvent  aucun soutien sérieux, fiable et droit, à part la culpabilité du regard fuyant, de la tête baissée ou du semblant d'ignorance. Je ne peux que rappeler à ce devoir qui incombe à chacun d'entre nous de ne plus laisser « cela » se faire et de réagir à temps, de ne plus cautionner ce type de comportement, d'agissements.

En parcourant le site de l'INAD , j'ai découvert que cet organisme participe activement à la lutte contre le charlatanisme et l'escroquerie et défend les clients et les professionnels des arts divinatoires contre ces dérives et que le monde de la voyance est ''infecté du virus'' de l'escroquerie, de la tromperie organisée et laisse peu de place aux praticiens honnêtes. Il me semble que c'est à ces derniers de se réunir, de se tendre la main pour lutter activement contre les dérives de la majorité de leurs'' consœurs et confrères''. L'avenir de cette profession dépend essentiellement de la solidarité confraternelle, de l'union des vrais professionnels,travaillant avec honnêteté , éthique et moralité, débarrassé des brebis galeuses et de leurs pratiques charlatanesques.  

Merryl PAILLARD Psychologue consultante (diplômée d'état en psychologie clinique et psychosociologie du travail) 

Publié

Le classement des meilleurs et pires voyants

Le ''classement'' des meilleurs et des pires voyants, élus à partir d'un...questionnaire.Des voyants bernés,des consommateurs trompés...Nous rappelons qu'une pratique commerciale est trompeuse lorsqu’elle repose sur des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur portant sur les qualités, les aptitudes et les droits du professionnel.
Les pratiques commerciales trompeuses sont punies d’un emprisonnement de deux ans et d’une amende de 300 000 €.

A la décharge de certains professionnels rigoureux , il y'a lieu de constater qu'ils se sont retrouvés propulsés , à leur insu, comme meilleurs voyants de France..., affabulés du titre ''sectaire'' dans la catégorie '' Les artisans de lumière'' ou dans la catégorie burlesque '' la crème des crèmes''. Certains , bien connus (es) de l'INAD, pour leurs comportement irresponsables et leur médiocrité professionnelle, vis à vis des clients, contents de figurer dans un torchon fourre-tout n'ont pas hésité à mener une petite'' guéguerre'' à l'encontre de l'INAD et de son président, participant ainsi à une campagne de dénigrement, d'insultes, de diffamation et de discrimination. Ces professionnels indélicats auront l'occasion de se justifier devant la justice souveraine.L'information, la prévention, la défense et des consommateurs et des intérêts légitimes des praticiens honnêtes restent notre priorité.

PS: Article à lire ou à relire ( pour lire les commentaires , cliquez sur l'article) http://inad.info/blog/juridique/201-l-indispensable-reglementation

Publié

Coup de Gueule

Des professionnels se rebiffent

Nous tenons à remercier l'association INAD et l'ensemble de son équipe dirigeante pour le combat que cette association (loi 1901) mène depuis 29 ans. Une vraie référence dans ce monde obscur qu'est le monde de la voyance et des arts divinatoires. Des centaines de victimes abusées par des charlatans ont été remboursées amiablement ou indemnisées par la justice, grâce à l'INAD et à la motivation de son président Monsieur Yousef SISSAOUI ,qui n'hésite pas à soutenir les victimes et à traîner les responsables devant les tribunaux. Cette association met au grand jour les arnaques de soi-disant professionnels de la voyance, qui hurlent tel une meute de loups'' enragés'', assoiffés par la ''haine'' , à la recherche de gains d'argent facile, et quelquefois en se déguisant en ''Mère-Grand'' pour inspirer confiance et se parer de la vertu d'une respectabilité douteuse. Le site des voyants de France apporte tout son soutien à l'INAD et à son président .Pour lire la suite, nous vous invitons à cliquer sur le lie suivant:

http://www.sitedesvoyantsdefrance.fr/institut-national-des-arts-divinatoires-inad/

Publié

MAXIMILIEN DE L’ESBROUFFE ET LES VOYANTES RIDICULES

C’est l’histoire d’un raté qui a réussi à bluffer certaines voyantes tellement avides de publicité qu’elles en ont perdu toute clairvoyance.

Un quidam se rêvait magnat de la presse. Hélas, n’est pas Citizen Kane qui veut. Pour cela, il faut un vrai talent. Comme il n’en a pas, l’homme va mentir,mentir et mentir encore. Il se fait appeler Maximilien de Lafayette. Double et noble signification: un prénom d’empereur (qui a mal fini) et par dessus tout, le surnom du vénéré Gilbert du Motier, Marquis de La Fayette. Défenseur de la liberté, héros de l’Indépendance des Etats-Unis aux côtés de George Washington, le Marquis de La Fayette a laissé un souvenir impérissable auprès des Américains. Se faire appeler Lafayette aux Etats-Unis, ça pose son homme. En France également. Sauf qu’il faut se donner les moyens de lui arriver à la cheville. Le marquis de La Fayette avait des convictions, du caractère, du courage. Maxou, lui, n’a que du vent à vendre.

Il fonde une association des médiums certifiés: certifiés par qui? Lui-même et ses copains les petits hommes verts. Il fonde en 2012 une société de presse, la Times Square Press. Un nom prestigieux pour éditer différents titres traitant de parapsychologie et d’ufologie au sein desquels on retrouve les mêmes photos et les mêmes articles au mot près : les liens entre Nazis et extraterrestres, les Annunakis qui auraient créé l’homme, aimons-nous le mauvais dieu, les abductions extraterrestres, les extraterrestres ont écrit la Bible... Et l’incontournable Patti Negri, qui apparaît en couverture des différents magazines et dans de longs et élogieux articles. Ce qui est étonnant, c’est que celle que Times Square Press intronise plus grande dame de la Parapsychologie est aussi... membre de l’équipe de rédaction et vice-présidente de l’association de Maxou! On n’est jamais si bien servi que par soi-même... Enfin, n’oublions pas les listes. C’est le péché mignon de Maximilien ça, les listes. Il en fourre partout des listes. Des listes, des listes et encore des listes. Dans un sens, dans l’autre, par thème, par ordre alphabétique, par étoile... Faut vous dire que les listes ça vous triple les pages d’un livre ou d’un magazine en moins de deux. Mais ça laisse aussi l’impression au lecteur de s’être fait avoir sur le contenu de ses livres.

Max la Fayette devient Max la faillite

Il faut croire que les élucubrations (recopiées sur un maximum d’éditions) du grand Maximilien n’ont pas su accrocher un public américain pourtant prêt à avaler maintes couleuvres. En 2014, après quelques numéros, Times Square Press cesse de publier. Les pôvres, ils se prétendaient pourtant numéro 1 des ventes sur Amazon. Zy comprenez quelque chose vous? A moins que.. La suite va nous permettre de comprendre tout, grâce à la deuxième spécialité de Max après les listes: la mystification.

Il y a quelques temps, deux centaines de voyants de France ont reçu un questionnaire par mail. Questionnaire qui se transformé en pseudo interview de certains d’entre eux. Quelques questions sur la nécessité de réglementer la pratique de la voyance, mais aussi des questions aussi pertinentes que "suivez-vous la mode?", "aimez-vous la vie sociale? Les grandes réceptions? Tout ce qui brille? " "Quels livres lisez-vous?" Questions qui n’ont rien à voir avec le schmilblick mais qui permettent tout de même à Max la Fouinasse de savoir à qui il a à faire. Dans le mail, après l’introduction, "Êtes-vous disponible pour une interview pour la Presse Américaine? Interview pour la revue “American Psychic & Medium Magazine.” New York." ,deux liens qui renvoient vers les super publications de la prétendue Maxi société de presse de Maximilien. Seul hic, quand on y regarde d’un peu plus près, on se rend compte que lesdites publications commencent à dater... Et pour cause, depuis 2014, Times Sqaure Press n’édite plus. Un coup de fil à New-York et on apprend que Max a fait "banqueroute" (en anglais dans le texte). Comment? Pas un voyant, pas une médium n’a décelé la supercherie! L’au-delà serait-il un brin joueur pour avoir laissé tous ces extra-lucides se fourvoyer dans une telle mystification? Pire, toujours prêt à sauter sur la moindre occasion de se faire de la pub en toute humilité, le clan de certains voyantes ridicules a foncé bille en tête dans l’aventure, sans flairer les multiples incohérences de cette soi-disant grande société de presse américaine. Elles sont tellement assoiffées de publicité, malgré leur renommée nationale et internationale, qu’elles n’ont même pas vu qu’il s’agissait d’une tentative de réussir en France ce qui a lamentablement échoué aux States. Ça la fout mal pour ces extra-lucides autoproclamées! Un miroir aux alouettes qui est pourtant facile à déceler par n’importe quel péquin dénué de tout don médiumnique.

Comme on l’a vu plus haut les publications présentées comme mensuelles dans les mails de la maxi TSP datent toutes de 2012 à 2014. On retrouve les mêmes articles et les mêmes photos dans les différents titres, articles qui correspondent exactement aux livres de Maximilien. Dans le guide des voyants, écrit par Maximilien en personne, on prétend que le classement (international s’il vous plaît) est établi suite au vote des consultants, des voyants et, mais oui, au bouche à oreilles.. Les oreilles de qui? Mickey peut-être... Ya pas à dire, ça fait sérieux et surtout très "officiel" comme prétend l’être le guide. On comprend que nos voyantes pures se soient jetées dans le truc avec leur éthique de papier maché.

Ah pardon, j’oubliais un détail important. Le fameux guide "officiel" est "syndiqué" par la non moins "officielle" Fédération Américaine des Voyants et Médiums Certifiés. Ouf, rien que ça. En plus, l’auteur laisse entendre que cette fédération, dont il est le président fondateur (tiens tiens), serait un organisme officiel de l’Etat de New York. "Elle a reçu l’approbation du Gouvernement de New-York afin de développer, reconnaître, certifier et promouvoir le travail" des voyants et autres médiums. "Ses statuts sont approuvés par les Etats-Unis". C’est vrai que ça en jette un max. Sauf qu’en langage vrai, il ne s’agit ni plus ni moins qu’une association parmi d’autres, qui a reçu confirmation de sa déclaration auprès de l’État de New-York. Comme le club de pétanque du coin va se déclarer en préfecture et prétendrait, dès lors, être l’organisme officiel, reconnu et certifié par l’État Français pour la défense et la promotion du jeu de boules sous les platanes.

Comme il n’en est pas à un mensonge près, Max la farfouille, accuse l’Inad d’être une entreprise commerciale parce que l’association demande une cotisation à ses adhérents. Comme le million d’associations françaises. Il affirme que son organisation "ne demande pas et ne reçoit pas d’argent du public, des voyants ni des médiums". Ah bon? Allez hop, un petit tour sur la page de la fédé des médiums auto certifiés: on y apprend que les tests et services sont gratuits, excepté... Excepté la cotisation annuelle de membre qui est de 75 dollars. Rajoutez 10 dollars si vous souhaitez recevoir l’un des 17 diplômes décernés par la fédération, y compris Praticien en sorcellerie (niveau 10), Enquêteur paranormal (niveau 14, pas évident) et le plus élevé de tous, Anunnaki Ulema, autrement dit Docteur es loi des Anunnaki (les dieux extraterrestres selon Max la fumette). On se croirait dans un jeu vidéo ou dans le tristement célèbre classement de la scientologie. Ah oui, j’oubliais une toute petite précision. Les tests sont gratuits mais il faut refiler 75 dollars par test à l’examinateur qui n’est autre qu’un membre de la fédération... Vous avez compris la subtilité? Comment se faire du fric sur le dos d’un apprenti es loi des petits hommes verts. Sachant qu’il faut passer devant plusieurs examinateurs pour chaque niveau... Et mais oh! Que vois-je? Il faut régler à la Fédération 150 dollars de frais pour chaque catégorie de test que l’on souhaite passer :soit 2550 dollars verser à la fédération des menteurs associés pour être uléma gnagnagna. A part ça, la fédération ne prend aucun frais selon les mails envoyés aux voyants français.... Pour ce qui est de pomper du fric à ses adhérents, l’Inad a des leçons à prendre auprès de la fédé des psychomachins.

Dire que notre chère Jeanne d’Arc de l’éthique, Estelle des Enclos, si fière de faire la une de la première version du magazine bidon de Maximilien, se fend d’une éclatante tirade sur l’éthique dudit Maximilien de Lafayette "Une information (NDLR laquelle?) sur l'éthique éditoriale de l'éditeur parle d'elle même, et par son contenu ne peut que faire taire les âmes mal-pensantes qui jettent le discrédit sur ces publications et par delà même sur les compétences des professionnels mis en avant pas ces publications américaines ce qui est déplorable... Pauvre Estelle. Se ridiculiser à ce point, juste parce qu’un roi de l’esbroufe a collé sa photo en une d’un magazine édité sur un site d’auto-édition. Bizarrement la même Estelle parle des cotisations de l’Inad mais pas de ces fameux tests gratuits payants de la Fédération de son nouvel ami... L’éthique a ses limites que le besoin de notoriété franchit aisément.

A ce propos, vous ne trouvez pas ça bizarre, une grande société de presse américaine, qui prétend avoir plusieurs enquêteurs et journalistes, qui va s’éditer sur un site d’auto-édition? Vous en connaissez beaucoup, des sociétés de presse qui publient le même guide avec les mêmes listes sous 4 couvertures différentes en quelques jours? Vous en connaissez beaucoup des sociétés de presse qui publient 3 versions d’un magazine avec les mêmes articles, les mêmes listes, les mêmes photos? Vous en connaissez beaucoup des sociétés de presse qui distribuent leurs articles par mail avant même d’être éditées? Vous en connaissez-beaucoup des sociétés de presse qui prétendent mener des enquêtes sérieuses et qui accusent l’Inad d’être l’auteur d’un article qui est clairement affiché comme étant publié par un autre organisme?

Dîtes-moi un peu, dans sa biographie, Maximilien de Lafayette assure être l’auteur le plus prolifique du monde avec plus 2500 ouvrages écrits, et l’un des esprits les plus brillants des temps modernes. Il a donc écrit 2500 livres, 22 dictionnaires, 9 encyclopédies dans 25 langues, Ses livres cumulent plus de 120 millions de lecteurs à travers le monde et il a à son crédit plus de 220 best sellers soi-disant "confirmés par Amazon". C’est pas rien, sans compter que le gars est aussi l’auteur de scénarii, de documentaires, de comédies musicales. Il est avocat et linguiste et deux ou trois autres choses. Le gars a été commissionné par l’université de Yale pour traduire en perse le projet de constitution pour l’Iraq. Ça pose son homme, voire son surhomme. Ben vous me croirez ou non, malgré tous ces extraordinaires talents internationalement reconnus, personne ne le connaît. Il n’apparaît dans aucun dictionnaire, aucune article, aucune encyclopédie. Filez donc chez votre libraire pour demander un des 220 bests sellers de Maximilien de Lafayette, vous verrez son regard héberlué. Moi, mon libraire m’a regardée d’un air goguenard et m’a dit: "Mademoiselle, c’est pour une caméra cachée?" 2500 livres, 220 best sellers, et pas une maison d’édition qui va lui offrir un pont d’or pour éditer un de ses ouvrages. Pétard, elle a eu un bol JK Rowling! Aucun éditeur digne de ce nom ne se rend compte que le gars est un génie, au point que le gars est obligé de s’auto-éditer chez lulu.com, le genre de service d’auto-édition utilisé par papy Raymond pour transmettre ses mémoires à ses 27 petits-enfants. Vite, une quête pour le superman des petits hommes verts. Et puis un bon prof pour apprendre à ce linguiste de renommée internationale à écrire en français sans passer par la case traducteur automatique qui donne l’impression qu’on lit un gosse de CM1.

Heureusement, Maxou a ses groupies toutes prêtes à arracher leur vertu professionnelle pour obtenir une couv’ sur la revue multi-rééditée ou un classement dans le fameux guide aux 5 présentations. Les quatre voyantes ridicules, Estelle des Enclos (celle qui écrit à des consultants ne l’ayant jamais consultée), Alexia Conseil (souvenez-vous, celle qui exerçait en étant déclarée comme éleveur de bétail), Ghislaine de Carli (celle qui soutient la super éthique d’Estelle), Eysmeralda Cirdutan (celle qui se définit elle-même comme la reine des naïves) vont avoir du mal à s’en remettre quand le soufflé va retomber aussi vite qu’aux Etats-Unis. Comment ces supers voyantes médiums pures de renommée internationale vont-elles expliquer qu’elles n’ont rien, mais alors rien vu de cette manipulation grossière? Comment être encore crédible quand on porte aux nues l’éthique d’un tel mythomane juste parce qu’on est en couverture d’un magazine, ou quand, comme Alexia Conseil et Eysmeralda on s’extasie à la publication d’une Mimie Wright (alias Marla Cohen) qui prétend que le Guide de Lafayette (une des multiples présentations des mêmes interminables listes) est classé n°1 dans Boutique Kindle > Ebooks Kindle > Ésotérisme et Paranormal > Kabbale, gnose et occultisme, n°3 dans Livres > Esotérisme et Paranormal > Kabbale, gnose et occultisme, sans même prendre le soin de vérifier en cliquant sur le lien affiché par cette même Mimie. Les deux super voyantes auraient alors constaté que le jour même de la publication par Mimie/Marla, Amazon indiquait respectivement les classements 34 et 93... C’est ballot pour des extra-lucides de se fourvoyer à ce point-là! Va falloir frotter dur la boule de cristal ou penser à une reconversion.. Dans l’élevage de chevaux pour Alexia, et la création de costumes (fort jolis) pour Eysmeralda. Mais Estelle? Peut-être rejoindre le service d’enquêtes de Maximilien. Faut dire qu’il en a besoin. Le pauvre a un service enquête aussi performant que totalement inventé. La preuve, il est obligé de lancer un appel à la délation contre l’Inad. Ça rappelle les années 40 de tonton Adolf. Allez, qui donc va collaborer avec ce minable petit adepte du Mac Carthysme?

Buffy Brinogène

Addenda Puisque Maximilien adore ajouter des addenda (et oui Mr le linguiste, en français addedum n’existe pas), voici les commentaires de rares lecteurs de ses livres:

If you're hoping for a directory, it's not. It's more or less gust questions and blah blah blah answers from whoever. L’auteur passe son temps a vouloir nous convaincre de ses thèses farfelues et incompréhensibles, sans apporter le moindre élément intéressant. Passez votre chemin. Il n'est même pas mal rédigé; il a tout simplement été fait pas un ou des cochons! Difficile de trouver un niveau inférieur: pis que ce qu'on appelle des "ragots de concierges", outre insultes à l'égard de ces vedettes etc, etc, lesquelles ne sont plus là depuis si longtemps pour répondre et se défendre etc, etc. On soupçonne que le bouquin été fait par une bande de puritains extrémistes, à moins que l'auteur, qui porte un nom prestigieux, ait réussi à pondre seul ce qui ne mérite pas même l’appellation de torchon ! Cerise sur le gâteau : on a manifestement utilisé le traducteur automatique pour aboutir un résultat folklorique dans la langue de Molière. Amazon s'honorerait en retirant ce bouquin de ses ventes !!... Et pourtant, Amazon vous propose bien un bouquin "en français"... Comment appelle t-on ce type de tromperie ?... Pourquoi avoir échafaudé une telle hypothèse?. Sincèrement, ce livre plutôt brouillon ne présente aucun intérêt historique et ne fait que rapporter de très vagues témoignages écrits à la fois en anglais et en français, sans doute pour "rallonger la sauce". […] Pour un passionné d'histoire et particulièrement celle de la seconde guerre mondiale ceci ne mérite même pas l'étoile qu'il faut lui attribuer pour qu'un commentaire le sanctionne. Historiens et amateurs d' histoire, fuyez le plutôt que de fulminer à chaque page. Ce livre est une grosse arnaque. Je l'ai lu en 20 mn montre en main ! Il y a 70 pages à moitié remplies dont la moitié comporte des images inutiles !!!! De qui se moque ton ?! Ce livre est vide !!!! C'est une honte de la part d'Amazon de le proposer en vente ! Je vais de ce pas réclamer un remboursement. L'auteur ne nous livre rien sur les habitants d'aldebaran ! On ne m'y reprendra plus M.Maximilien ! Un gros gâchis pour les arbres ayant servis à sa fabrication ! Une honte ! Je n'ai même par pu le finir tellement c'est de la désinformation et parti pris. Quelle déception sur un sujet, moins fantaisiste que les ovnis, mais qui est resté longtemps une curiosité. Un budget élevé si vous souhaitez acheter la trilogie pour une montagne de photos et une liste bien précise des visiteurs d'Adolf devant une tasse de thé, année par année. Comment est-il possible qu'un groupe d'auteurs (sous le pseudo de de La Fayette) ose écrire un tel livre de sornettes en le faisant passer pour la réalité ? De plus, le livre est traduit de l'américain au moyen d'une traduction automatique (bonsoir les dégats). Une honte pour l'ufologie sérieuse! Noter ce livre avec une étoile, est déjà une étoile de trop : c'est dire si je regrette mon achat ! La traduction française est navrante : probablement due à un logiciel de traduction, car je n'ose imaginer un traducteur, même débutant, "pondre" une telle chose. Quant aux idées développées dans ce livre, elles sont risibles, y compris lorsque l'on est bon public et que l'on a très envie d'y croire. Très mal traduit. Des phrases très mal construites. Des idées digne d’un enfant en cm2. Des révélations qui ne sont absolument pas fondées.

Buffy Brinogène

Publié

DE QUI SE MOCQ-T-ON?

Intimidations et menaces à l'encontre de l'INAD et de son président

Suite à la publication d’un article de Astroemail (http://www.astroemail.com/ ), l’Inad a reçu hier des terrifiantes menaces de la part d’une obscure employée d’un sombre petit magazine édité par une association pompeusement nommée Times square press. Attention, il s’agit d’un organisme public reconnu par le "gouvernement de New York". En gros, c’est comme si l’association des buveurs de lait caillé de Trifouillis-les-Oies se prétendait organisme public juste parce qu’elle est déclarée en préfecture. Bon, quand je vous parle de terrifiantes menaces, c’est plutôt un truc du genre tare ta gueule à la récré. Pas contents les Ricains. Vont pas tarder à trouver une arme chimique dans les bureaux de l’Inad pour y balancer un des rares missiles qu’ils n’ont pas envoyé en Irak. Et vu que l’Inad publie un article qui soutient un "grand vilain" et un "menteur",qui, au passage, est un des rares à bosser sous son vrai nom, ladite société nous menace d’un article dans son prochain numéro. Ouah, c’est la tempête dans ma culotte (Petit bateau bien sûr) tellement j’ai peur! Pardon, tellement j’ai ri. Leurs millions de lecteurs à travers le monde, c’est à dire les mouches qui font leur toilette sur leur magazine et les irréductibles défenseurs du complot extra-terrestre, vont connaître la vérité sur l’Inad.

Bon, il faut quand même reconnaître le sérieux de leur enquête auprès des voyants et autres médiums français. Comme ils le précisent, "des écrivains et des journalistes de TSP, à New York City  ont contacté près de 2 000 professionnels et praticiens français de la voyance, de la médiumnité, de l’astrologie, et des arts divinatoires, et leur ont demandé de remplir un questionnaire détaillé sur leurs services, leurs spécialités, leurs tarifs, leur emplacement,". Rien que ça! C’est vrai que quand on lit les questions, on se rend vite compte du sérieux de l’affaire: "aimez-vous la vie sociale, les grandes réceptions, tout ce qui brille? Quel genre de livre lisez-vous? Suivez-vous la mode?" Vous l’avez compris, le genre de question qui permet de bien connaître les vrais talents de ces "artisans de lumière".

Allez, j’avoue tout: j’ai rencontré mon mari sur la zone 51 et j’ai tout de suite été séduite par son teint gris et ses grands yeux noirs. J’ai mis du temps à lui apprendre à ne pas bouffer les chats mais je ne le regrette pas. Il m’a fait connaître Youcef Sissaoui, cyborg de troisième génération. Bon les gars de la psycho machin associated federation of nimporte nawac, sans dec, arrêtez de nous menacer de nous coller des chewing-gum dans les cheveux. Parce que mes amis les Schtroumpfs vont virer bleus de colère.

Allez, la bise à Donald (le canard rigolo, pas le grosso macho moumouto)

Buffy Brinogène

Publié

ALDO,ROI DE L'ESBROUFE

Il y en a qui sont prêts à tout pour se faire de la clientèle. Inonder, troller est le mot qui convient, tous les forums de messages pour être présent dans l’esprit des gens, se créer un ou plusieurs sites internet pour vanter ses propres mérites, s’écrire des dizaines de témoignages dans un livre d’or, passer dans des émissions où le voyeurisme n’a d’égal que la bêtise. Pour les grosses sociétés, c’est plus simple : il y a la voyance gratuite qui rapporte gros car elle coûte très cher aux gogos qui s’y laissent prendre.

Aldo, lui, il est comme le fromage : entre deux. Il a toutes les "qualités" des plus grands voyants : célèbre (dans sa famille), il est bourré de talents: Cafédomancie, Géomancie, Chiromancie, Numérologie, Artihmancie, bref tout ce qui se termine en mancie. Mais il a un plus, Aldo : la voyance gratuite ou presque. 19 euros, la consultation. Vous rendez vous compte de la chance à saisir, vous qui êtes pauvre, seule, malade ? 19 euros au lieu des cent euros habituellement facturés pour une consultation. Elle est pas top la promo d’Aldo? Allez les amis, courrez-y chez Aldo. Pas besoin de courir d’un bout à l’autre de notre belle France, vous la trouverez sur les sites de fausses ventes à pertes, entre un cassoulet toulousain fabriqué en Pologne et une nuit de noce dans les égouts de Paris.

Trop tard bandes de pas veinards! L’offre de Aldo n’est plus valide. Soit l’homme a été submergé de demandes dont auxquelles il mettra deux siècles et trois lunes à répondre, soit il a fait chou blanc. Toujours est-il que quelques semaines après cette promotion fabuleuse à ne rater sous aucun prétexte, l’entreprise Aldo a été liquidée. Comme quoi, tout le monde n’est pas doué pour les affaires, c’est bien dommage pour Aldo. Enfin pour l’entreprise Aldo. Car comme la majorité des super voyants et autres extra médiums, Aldo n’était qu’un nom d’emprunt.

Exit donc l’entreprise Aldo, bonjour Aldo voyance qui propose cette fois ses services sur... Facebook. Le réseau social qui permet à chacun d’étaler sa vie passionnante auprès des amis virtuels qui n’en ont rien à faire de vous puisque eux aussi sont là pour étaler leur vie passionnante. Donc voici que notre Aldo s’est créé sa page Facebook, avec une jolie photo qui, au premier regard, sonne aussi faux que son pseudo. Le gars est trop parfait, rasé de frais, chemise impeccable, costume de qualité, intérêt réel pour son interlocuteur (qui ne lui fait pas face) et... chevalière d’université. Bizarre mais pourquoi pas. Vérification faite, la photo a été "empruntée" à un photographe anglais connu pour ses instantanés d’hommes d’affaires. A croire que le bel Aldo a adopté la fameuse "éthique" de notre grande amie Estelle: utiliser sans vergogne et sans autorisation les créations des autres.

Visiblement, pour Aldo cette tentative n’est pas encore synonyme de succès. Vu la quantité de personnes qui aiment sa page, notre ami est encore loin d’obtenir les mêmes revenus que le gentleman qui lui sert de modèle. Aldo a encore du progrès à faire dans le domaine de l’esbroufe s’il veut atteindre les sommets de certaines de ses consœurs devenues expertes dans l’art de vendre du vent. Et s’il décidait tout simplement de redevenir le petit voyant de quartier, celui que l’on va voir en toute confiance parce qu’il exerce son métier avec passion et humilité? Sans doute serait-il plus heureux qu’à se plonger dans la spirale du mensonge pour une célébrité de pacotille.

Buffy Brinogène

Publié

6.6.6.6 € : Trop c'est trop, la bêtise a ses limites

Karolyn, Ludivine et les autres

Le 8 février 2016, mon téléphone retentit, au bout du fil une femme à la ''voix commerciale séductrice'', rassurante, convaincante, spécialisée dans les rituels magiques , m'a -elle précisé  .C'est Karolyn du site Voyance-Ludivine. Devant ma surprise, elle m'a expliqué qu'elle était à même de pouvoir m'aider sur le plan professionnel et financier , grâce à ses rituels et à ses bougies dites ''magiques''qu'elle achète en Israël et dont le paiement doit être adressé par virement à la banque KAVEL*. Pour me sensibiliser, elle m'a affirmé que cet argent, le produit de son travail va directement à des enfants , qu'elle ne percevait aucun centime, Elle est arrivée à me convaincre par son côté bon samaritain '' Sœur Thérésa''. Elle ne voulait pas que je participe, que je sois présent aux rituels, car m'a -t-elle dit: ''Vous dégagez des ondes nocives...''

Que dire, que faire devant une telle affirmation , d'autant plus et comme par hasard, à ce moment là, je traversais une bien triste période sur le plan sentimental et familial , mon moral était au plus bas ; je doutais de moi, de mon existence , de mon environnement et même de ma vie .. Comment ne pas faire confiance à quelqu'un qui vous donne toutes les certitudes et les assurances de vous sortir de votre triste situation ?Je finis donc par lui confier mon incertitude , mon profond mal être du moment , la peur du lendemain , bref je lui confie mon intimité existentielle.

Quand on est dans une situation pareille , on a besoin d'une oreille ''amie'' ou même d'une ''oreille '' tout court , d'un confident . Cette fois c'est une confidente que le hasard a mis sur mon chemin , je dirai sur ma ligne ...téléphonique. Alors je me suis mis à lui raconter ma vie, mes déboires, mon mal être et l'incertitude de mon amie pour une vie commune. Karolyn , maligne, saute sur l'occasion et m'affirme qu'il était de son pouvoir, grâce à ses rituels et ses bougies magiques de nous réunir et de faire en sorte que mon amie accepte de vivre avec moi , dans un délai maximum de 8 semaines . Il faut dire que je lui ai fait part de tout, je lui ai tout déballé et il ne lui restait plus qu'à faire son marché, préparer, choisir , m'imposer ce qu'elle voulait pour me soutirer le maximum d'argent. Un jeu d'enfant pour elle Je ne suis ni naïf ni crédule mais , à ce moment là , pour corser le tout et amplifier mon mal être , mon papa décède, du pain béni pour Karolyn . Qu'à cela ne tienne, profitant de ma fragilité psychologique, de ma peine de voir une partie de ma vie disparaître, Karolyn , voyante autoproclamée et sorcière à ses heures perdues (?) ,a trouvé le moyen d'arrondir ses fins de mois en profitant de mon extrême fragilité du moment, en me manipulant , en me faisant croire , pouvoir aider mon papa à l'élévation de son âme ( ce n'est pas un gag, je vous l'affirme)

Je suis sincèrement navré de vous paraître ridicule ,mais certaines circonstances de la vie font de nous des êtres fragiles , démunis , on se sent perdus , on s’accroche à n'importe quelle personne qui vous donne l'espoir, vous promet que son seul but et de vous aider à traverser ces moments difficiles.

Comme j'allais mal, je ne pensais pas, je ne réfléchissais pas , Karolyn a su me mettre sous sa coupe , me rendre dépendant de son influence néfaste et me soutirer la somme de 11 310 € en l'espace de quelques semaines . Comme elle croyait avoir trouvé le pigeon facile et docile à plumer à vif, il lui est arrivé de m'appeler à des heures incongrues pour me demander de l'argent et me faire croire qu'elle aurait travaillé pour moi jusqu'à 4 h du matin et qu'elle serait épuisée par les rituels, particulièrement difficiles, effectués pour m'aider.

Karolyne et ses acolytes (?) n'avaient aucun complexe , aucune pudeur pour profiter de ma faiblesse, pour me plumer tranquillement, en insistant à leur faire des virements sur le compte d'une société Israélienne . Heureusement, avant de payer encore 6666 € qui m'ont été demandés par Karolyn , pour finir le travail par un nouvel rituel puissant , j'ai été chagriné par cette nouvelle demande et par le montant des 6.6.6.6 €. , j'ai eu la présence d'esprit de téléphoner à l'INAD ,où l'on m'a conseillé de ne plus payer le moindre euro à ces gens là , qui se cachent derrière un téléphone , inventent tout , manipulent, volent , extorquent leurs semblables sans aucun état d'âme.

Subitement j'ai repris mes esprits, j'ai donc décidé de ne plus me laisser « rançonner » . Je suis vraiment décidé , avec le soutien de l'INAD, à récupérer mon argent (11310 € ) à l'amiable ou par voie judiciaire, Et dire que cette ''Gouroute'' a encore tenté de me soutirer encore 6666€ ? Révoltant !!

Jean Pierre

  • Elle m'a fait payer 4 bougies à 900 € chacune ,
Publié

Réponse à Mme Isabelle Degardin

... Isabelle Degardin - (Isabelle Desenclos) , permettez-moi de vous appeler par votre vrai nom, « question de transparence », comme vous dîtes. Au fait, puisque vous donnez des leçons de transparence, pourquoi ne travaillez vous pas sous votre vrai nom ? Pourquoi votre livre d'or n'est-il rempli que par des anonymes ? N'auriez vous pas la conscience tranquille pour vous masquer à ce point? 

J'étais sûre qu'on vous reverrai un jour sur le site de l'Inad. Vous ne pouvez vous empêcher d'intervenir sur les forums qui traitent de voyance, tant votre besoin d'autopromotion est grand. Vous prétendez, à longueur de forums, défendre les pauvres gens contre les arnaques à la voyance. Mais, concrètement, à part ânonner que vous combattez les arnaques en signant de votre pseudo pour que tous les lecteurs puissent facilement retrouver vos coordonnées, vous faîtes quoi pour aider les gens ? Depuis 1987, l'Inad a permis à des centaines de personnes de récupérer l'argent que des escrocs leurs avaient pris, et vous ? Depuis 1987, l'Inad intervient auprès de chaque gouvernement, pour créer une loi permettant une réglementation de la profession, afin de protéger les consultants. Et vous, que faîtes-vous, hormis créer des sites à votre gloire et vendre des cailloux'' magiques '' à des malades?

Buffy Brinogène

PS : Au lieu de passer votre temps sur les forums, vous devriez profiter de votre médiumnité pour entrer en contact avec un certain Monsieur Bescherelle. Cela vous permettrait de vous exprimer dans un français correct.

Publié

Travaux occultes imaginaires

       La supercherie

L'autre soir, alors que l'insomnie squattait chez moi, je décide de zapper sur les chaînes télé dédiées au néant culturel, histoire de me vider le cerveau. Voilà ti pas que je tombe sur une émission de télé irréalité sur NT1 : Vis ma vie de médium. En l’occurrence, il s'agit pour une personne ne croyant pas du tout aux médiums et autres messagers de l'au-delà, de suivre une medium dans son "travail". Et là, ça envoie du lourd. Ambre, la médium ou plutôt l'hyper médium, renvoie dans leur niche les Avengers et les 4 fantastiques. La production ne s'est pas trompée en allant chercher à Biscarosse cette poupée blonde qui aurait tout aussi bien pu apparaître dans secret story, les anges de la télé réalité ou tout autre ineptie du genre. D'ailleurs la dame n'en est pas loin, puisqu'elle a déjà participé au même type d'émission racoleuse sur NRJ12.

Donc notre super héroïne (qui a dû tomber dedans quand elle était petite), entraîne une personne supposée incrédule dans une chasse aux fantômes. Et dès le premier contact, notre amazone prouve son don de voyance : elle sent que son interlocuteur est dubitatif sur ses dons. Trop forte ! Sauf que l'émission consiste justement à provoquer la rencontre entre un médium et une personne qui n'y croit pas. N'importe quel péquin équipé de quelques neurones aurait pu déduire que son interlocuteur ne pensait pas comme lui. Allez, faisons comme si la blonde Catherine (alias Ambre) n'avait pas été mise au courant qu'elle tournait ce genre d'émission. Sus aux fantômes ! On arrive chez des éleveurs qui auraient vu mourir une vingtaine de vaches sans la moindre explication. Le véto du coin n'aurait rien trouvé et visiblement les autorités sanitaires locales n'auraient pris aucune mesures d'isolement de l'élevage. Bizarre, bizarre... Pas pour notre Ambre nationale qui, si elle n'est pas forcément médium, semble possèder une solide connaissance cinématographique. Tout en sortant un détecteur d'entité digne de SOS Fantômes, elle nous raconte qu'elle voit des morts depuis l'âge de 5 ans. Tiens, tiens, dans le film Sixième sens, film sorti en salle quelques années avant que Ambre ne fasse ses débuts, Cole, le petit garçon, voit des morts. Passons sur le détecteur qui s'affole dans un hangar métallique et l'esprit du pendu qui a oublié sa corde sur un poteau et qui se venge sur les pauvres vaches de ses douleurs cervicales et quittons ce mauvais film de série Z.

Alors je m'intéresse d'un peu plus près à Ambre, qui possède un site internet où elle met bien en avant ses passages télé "entre émotion, efficacité et frayeur...." pour inviter les gogos à la rejoindre "dans son royaume qui est le sien" à elle personnellement. Histoire de bien faire appuyer le fameux "vu à la télé" bien connu chez les pseudo-voyants, on a droit à de gros logos des différentes chaînes supposées démontrer son sérieux et ses multiples talents. Car la Cathambre ratisse large, très large, histoire de ne pas passer à côté du moindre petit bout de gogo. Alors que la pratique des travaux dits occultes est considéré comme une escroquerie par la loi, la donzelle des Landes s'en donne à cœur joie. Mirez un peu : voyance, coaching, désenvoûtement, contact avec un défunt, purification de lieu ou de personne, magnétisme, rééquilibrage énergétique, travaux de protection, prospérité, libération de nœuds, interprétation des rêves, passeuse d'âme, connaître vos dons, connaître vos vies antérieures, retour d'affection, ouf ! Même Jésus n'en faisait pas autant. Ah et j'allais oublier la communication animale. Donc si un moustique vous prend pour cible toutes les nuits, avant de lui éclater la tronche entre plafond et charentaise, tentez le dialogue, vous en sortirez psychologiquement enrichi. Mais pas financièrement. Parce que les tarifs pour ces "travaux" volent aussi haut que les délires de la dame. 150 euros la "libération karmique" ou 75 euros pour interdire au zizi de votre homme de fouiner ailleurs qu'à la maison... Quand on voit ça, on se dit que mieux vaut avoir un don, même bidon, que de se taper 10 ans d'études de médecine. Ça rapporte plus. Et sans obligation de résultat. Cela, Ambre le précise dans sa "charte". "Aucun remboursement ne sera possible, s'il arrive que le consultant soit insatisfait d'une prestation". Amis gogos, vous êtes prévenus : Ambre peut se faire payer à l'avance et ne rembourse rien. Par contre, elle s'interdit "d'abuser de la naïveté ou de la crédulité de personnes en situation de faiblesse et de fragilité". Ben voyons !

A ceux qui croyaient naïvement que la pratique des travaux occultes avait disparu avec les pubs de marabouts dans les journaux gratuits de petites annonces, le cas de Ambre/Catherine prouve le contraire. Non seulement la pratique de travaux occultes bidons perdure, mais elle s'affiche sans vergogne sur des chaînes de télé. Certes, il s'agit là de chaînes spécialisés dans les programmes aussi voyeuristes que trash, mais les escrocs qui prétendent pratiquer ces travaux occultes trouvent là un écho dont ils profitent sans vergogne. Non contentes d'exposer la vie de pauvres gens pour faire du fric au détriment de ces personnes, certaines chaînes permettent à présent à des arnaqueurs de s'appuyer sur une notoriété de masse pour dépouiller des personnes affaiblies par la vie. Le pire est que depuis quelques temps, de plus en plus de praticiens des arts divinatoires, y compris certains parmi les plus sérieux, se sont dits qu'ils pourraient eux-aussi profiter du marché. Litho-thérapie, magnétisme, retour d'affection, amour garanti, réussite dans les études ou les affaires, de plus en plus de voyants se découvrent des talents nouveaux qu'ils prétendent anciens. De quoi arrondir leurs fins de mois, vider les portefeuilles de personnes en situation de misère sociale, et décrédibiliser un peu plus une profession mitée par charlots et charlatans.

Buffy Brinogène

Publié

Le nirvana des escrocs

La multiplication des services audiotels, plateformes, site et cabinets de voyance "bidon" ne présage plus rien de bon quant à l’avenir de la profession des arts divinatoires, d'autant plus que la majorité de ces ''officines'' sont dirigées par des individus dénués de scrupules, faisant commerce de la détresse humaine qui rapporte gros.

La recrudescence des escroqueries à la voyance au sein de certaines ces officines devient extrêmement préoccupante. D'autant que la pratique des arts divinatoires ne fait toujours pas l'objet d'une réglementation. Ainsi, n'importe qui peut se prétendre voyant, médium ou marabout. Et ce même n'importe qui peut faire n'importe quoi de ses "clients-victimes", du moment qu'il est en règle avec le fisc et l'URSSAF. Du coup, des centaines de personnes sont victimes au quotidien des méfaits d'un grand nombre de marabouts usurpateurs, de spécialistes en travaux occultes qui vendent du vent, ou encore de pseudos voyants qui s'autoproclament experts, conseillers, psychothérapeutes, masters, meilleurs voyants de France, ambassadeurs ou ambassadrices élus (es) par leurs pairs . Et que dire de la prolifération des cabinets et plateformes , véritables usines à fric, qui « emploient » des individus sans états d’âme dont les compétences en matière de voyance sont d’une nullité affligeante. Ou qui, à l'inverse, exploitent sans vergogne des voyantes et des voyants qui pensaient œuvrer dans un esprit altruiste. La majorité de ces cabinets profite de moyens financiers importants pour attirer le client. Le problème est que ces mêmes cabinets ou officines ont l’art et la manière de fidéliser ledit client jusqu'à le rendre dépendant, un peu comme les sectes. C’est ainsi que des personnes particulièrement fragiles ont été délestées de dizaines de milliers d’euros pour rien. Ces personnes, malades, âgées ou isolées doivent alors faire face à des problèmes financiers en sus des autres écueils de la vie. Car il faut bien le dire, la plupart des "voyants" qui interviennent au sein de ces cabinets ou plateformes organisées ne voient ni ne ressentent rien. Tout juste savent-ils faire preuve d'un semblant de psychologie. Mais qui peut reprocher à un chômeur de vouloir travailler et gagner sa vie? Personne. Notre civilisation est bien plus barbare qu'elle ne veut le faire croire, et dans la jungle humaine, le malheur des uns permet aux autres de survivre. Et du haut de leur promontoire les vrais prédateurs, les responsables de ces sociétés, se délectent de cet argent salement gagné.

Aux yeux de certains "prétendus professionnels", la voyance ne représente plus cet art millénaire, ce don utile et indispensable pour aider, éclairer, réconforter ses semblables. Ils ont souillé cet art pour en faire un véritable commerce de la détresse humaine. Dès lors la voyance est devenue un vivier rentable pour les spécialistes de la manipulation mentale et de l’exploitation des personnes fragiles et vulnérables. Pour eux, plumer une personne en souffrance est devenu une activité lucrative et un plus pour atteindre le nirvana des escrocs.

Il y a de bons, de très bons voyants, médiums et astrologues. Et leur rôle social est indéniable. Il est triste de constater que seule une poignée d'entre eux ose élever la voix pour dénoncer ces dérives constantes. Tous les autres demeurent désespérément silencieux, préférant la technique de l'autruche à l'implication. Nul ne peut les blâmer, cependant ils seront les premiers à hurler au scandale lorsque les escroqueries auront été si nombreuses et importantes que la pratique des arts divinatoires sera purement et simplement interdite. Car à trop tirer sur l'élastique, il finit par lâcher. Tolérée par l’État car indispensable à beaucoup de nos concitoyens, la pratique des arts divinatoires est appelée à disparaître si les praticiens ne se donnent pas les moyens de ramener la balance du coté lumineux. Seule la solidarité entre voyants, astrologues, médiums, peut redonner confiance aux clients.

Nous rappelons que la consultation d’un voyant une voire deux fois par an est amplement suffisante. Par conséquent nous recommandons aux consommateurs qui font appel aux services de certaines de ces sociétés spécialisées dans la voyance de ne pas consulter plusieurs voyants et ce, quelle que soit l’insistance ou les encouragements de la personne qui travaille sur le site en cause. Bien entendu chacun est libre de dépenser son argent comme il veut. Le dépenser à bon escient et surtout pour un service véritablement rendu c’est encore mieux. Et c'est parfait quand on fait en sorte de conserver son libre arbitre.

Enfin, les honoraires élevés demandés voire exigés par certains praticiens, qu'ils soient connus ou méconnus, nous paraissent exagérés voire, pour quelques uns d’entre eux (elles), inversement proportionnels à leur compétence. Quant à celles et ceux qui encouragent les clients à revenir en consultation afin de faire le point, ils ne sont rien d'autres que des margoulins dénués de toute morale.

Rappelons enfin qu'une consultation de voyance ou d’astrologie doit être rémunérée à sa juste valeur. Menée dans le respect du consultant, de son intégrité psychique, elle ne devrait faire l’objet d’aucune contestation par le client dès l'instant qu'elle est le résultat d'une démarche librement consentie et non d'une suggestion ou d'un ordre. Il appartient donc au professionnel rigoureux de ne pas profiter de son ascendant pour imposer aux personnes fragiles des consultations régulières, en cabinet ou par téléphone. Car c'est là que commence le commerce de la dépendance, susceptible de conduire les esprits faibles aux pires extrémités.

Publié

Une arnaque bien huilée

Nous avons été alertés par de nombreuses personnes qui ont été harcelées plusieurs fois par jour par deux sites de voyance :Voyance-par-tchat et myastro, tél: 04810904.. , spécialisés dans le démarchage pour des propositions de consultations de voyance dite gratuite à ...1 € pour soit disant ''sécuriser la ligne téléphonique''(sic) , sous le prétexte fallacieux qu'un voyant ( imaginaire) a de ''grandes révélations '' (toutes aussi imaginaires) à leur faire. Seule condition exigée , remplir un formulaire * indiquant : leurs noms, prénoms, n° de carte bleue , véritable traquenard pour leur imposer une pseudo voyance et leur soutirer des centaines d'euros. Ces pratiques ne sont ni plus ni moins que des arnaques bien huilées, astucieuses , scandaleuses, malhonnêtes , qui discréditent l'ensemble de la profession. Nous rappelons que toute personne victime des agissements frauduleux d'un cabinet de voyance , d'une plateforme ou de tout autre praticien indélicat a la possibilité de faire valoir ses droits et défendre ses intérêts , en rejoignant l'action de groupe. A cet effet , l'INAD a mandaté le cabinet d'avocats PANON- FAIRBAIRN pour déposer les plaintes groupées dès la rentrée.

  • A lire ou à relire en cliquant sur ce lien.
Publié

Plaintes Groupées , la presse en parle

Pour prendre connaissance du but poursuivi par l'INAD , en mettant en place cette plainte de groupe, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant, nous passons en deuxième partie du journal: Journal radio de RFI

Publié

Le monde de la voyance: profession en péril

Voyants et marabouts usurpateurs, charlatans notoires, illuminés, escrocs, on trouve de tout dans le monde de la voyance. Il suffit de cliquer sur un site internet et le tour est joué, vous avez neuf chances sur dix d'être trompé, manipulé, menacé, escroqué. Vous "osez" faire part de votre mécontentement devant une voyance totalement bidonnée? Qu'à cela ne tienne , vous êtes menacé de voir votre vie privée déballée au grand jour, harcelé pour avoir accepté un forfait de voyance ''bidon'' qui vous a été imposée, menacé de voir saisir vos biens et être interdit bancaire. La liste des menaces et autres faits de harcèlement serait longue à énumérer. Quand les escrocs s'en donnent à cœur joie dans une quasi impunité offerte par un vide juridique, on peut logiquement se demander où sont passés les vrais voyants, ces êtres pourvus d'un Don, de connaissances et de compétences destinées à aider leurs semblables?

Ne cherchez pas, certains, par pudeur ou candeur, préfèrent rester dans l'ombre afin d'éviter de faire parler d'eux mais n'en déplorent pas moins le discrédit dans lequel baigne la profession. D'autres, ayant acquis une petite renommée de façade ont tout abandonné, y compris leur conscience, pour se lancer dans l'exploitation de la détresse de leurs semblables, avec pour unique but, faire un maximum d'argent.

L'année 2014 a été une année de rivalité entre '' voyants'', sites et plate-formes spécialisés dans l'escroquerie à la voyance. Tous se sont lancés à grande vitesse dans une concurrence aussi effrénée que sordide, multipliant des offres de voyance présentées comme gratuites (sur internet ou par SMS). Ces offres alléchantes constituent un véritable piège, car la personne, au lieu d'une pseudo consultation gratuite, se trouve piégée, ponctionnée, au point parfois de se retrouver dans un embarras financier inextricable. Au final, les problèmes physiques ou existentiels qui poussent les gens vers ce genre de services à la gratuité excessivement coûteuse ne sont pas résolus. Au contraire, s'y ajoutent souvent de graves soucis financiers qui renforcent la détresse morale des victimes de ces sites.

Qui sont les victimes des affairistes et des usurpateurs qui se cachent derrière la voyance de bas étage? Les femmes sont les plus nombreuses à consulter les charlatans mais aussi les plus vulnérables. On rencontre aussi beaucoup de seniors, de personnes atteintes de graves maladies, et enfin des personnes rongées par la solitude. Car en ces temps où les moyens de communication ont envahis chaque seconde de notre vie, les gens sont de plus en plus isolés et la solidarité de plus en plus oubliée.

Qui sont ces usurpateurs reconvertis dans la voyance illusoire destinée à des gens aussi perdus que naïfs, déconnectés de la réalité? Des médiums et des spirites autoproclamés, "spécialisés" dans les contacts avec l'au-delà et le spiritisme de salon, incapables de voir le bout de leur nez, véritables illuminés qui finissent par croire en leurs mensonges et donc dangereux pour les clients fragiles.

A de nombreuses reprises, nous avons alerté et mis en garde les consommateurs en publiant des articles satiriques du mage Kivatniket :http://inad.info/blog/presse-ecrite/431-grand-mage-kivatniket , articles qui reflètent la réalité de ce qui est pratiqué dans le monde de la voyance, où certains individus sont de vrais escrocs en cols blancs, voire des spécialistes de l'extorsion de fonds, dépouillant et menaçant de pauvres gens, discréditant l'ensemble de la profession sans état d'âme, sans conscience.

Compte tenu de l'importance de l'engagement de l'INAD afin de moraliser la profession, de permettre aux consommateurs d'évoluer en toute quiétude dans le monde de la voyance, et de permettre aux praticiens honnêtes d'exercer leur activité dans la sérénité et la dignité, de veiller au respect et à l'application de la charte morale, véritable rempart contre les abus et les escroqueries de toutes sortes. L'INAD est entouré et soutenu par plusieurs avocats qui ont une longue expérience dans le domaine des règlements des conflits opposant clients et praticiens indélicats mais aussi, en cas de besoin et en dernier ressort, défendre leurs intérêts devant les tribunaux.

Professionnels, votre profession est en danger. Il ne suffit pas de crier au loup, de montrer du doigt ou du regard un confrère indélicat, tout en cédant aux sirènes de la voyance par internet. Il faut réagir en donnant l'exemple par une pratique rigoureuse de votre activité, en étant vigilant et à l'écoute de votre client, sans oublier d'informer ce dernier sur vos tarifs ''raisonnables'' et non prohibitifs, tout en lui donnant toutes les informations (obligatoires) pour le rassurer avant toute consultation.

A celles et à ceux qui se posent des questions sur l'INAD, il faut savoir que ses membres sont tous bénévoles, n'exercent aucune activité de voyance. L'association ne vit que par les cotisations de ses membres adhérents, dont certains ont d'ailleurs été radiés suite à leur transgression de la charte morale mise en place par l'Inad afin de moraliser la profession et défendre les consommateurs. Bien entendu, l'INAD n'accorde aucun blanc seing à un quelconque professionnel, y compris et surtout à quelqu'un qui propose d'acheter son adhésion et sa reconnaissance par l'Inad. L'indépendance de l'INAD n'est pas un vain mot.

Publié