Droit de réponse

A la suite de la publication du témoignage paru le 23 juin 2014, intitulé: ''Les dangers de la voyance'' http://inad.info/blog/temoignages/538-la-voyance-de-tous-les-dangers , la société Utel , responsable de la plateforme AlloKang , cité dans ledit témoignage , nous a demandé la publication de son droit de réponse ci-dessous.

                            Droit de réponse  

La société UTEL entend utiliser son droit de réponse suite à un article publié le 23 juin 2014 par l’INAD signé par TAN et intitulé « La voyance de tous les dangers ».

Il est rapporté dans cet article les propos d’une cliente TAN, elle-même rapportant les propos d’autres personnes.

Ces personnes rapportent des propos mais tiennent à rester anonymes, si bien qu’il ne peut absolument pas être vérifié la teneur de la réalité des propos tenus.

La société UTEL rappelle qu’elle est une plateforme technique de mise en relation auprès d’experts dans différents domaines (Avocats, Coachs Diététiciens, Ingénieurs informatiques, Médiums,…) et qu’elle apporte une soin particulier à vérifier à ce que chaque expert bénéficie d’une bonne qualité de ligne téléphonique et réponde de manière claire, intelligible et rapide aux questions qui lui sont posées, le contenu des conversations étant confidentiel et notre plateforme n’ayant pas à intervenir en la matière.

De surcroît, ce sont les notes attribuées et les commentaires des clients qui aident les utilisateurs à effectuer leur choix et l’utilisation de la plateforme se fait avec le même modus operandi que les principales places de marché en ligne comme blablacar.com, Airbnb, Etsy …

Concernant le médium Allan qui est critiqué par TAN, celui-ci, bien que critiqué apparemment à tort, bénéficie d’une centaine de témoignages plus qu’élogieux et la personne ayant inspiré l’article, TAN, l’a consulté en dernier lieu le 21 mars 2013, si bien qu’il est curieux qu’elle ait fait des commentaires plus d’un an après !

Elle indique, de surcroît, qu’elle aurait eu l’occasion de parler au téléphone avec d’autres clientes de la plateforme Allokang qui pourtant garantit la stricte confidentialité des identités et des numéros de téléphone, si bien que cela n’est absolument pas possible.

Il est fort vraisemblable que cette TAN soit une concurrente directe de notre société.

De surcroît, venir alléguer que « des pratiques éhontées et la dangerosité de tels individus comme les médiums seraient mis en valeur avec la complicité bienveillante de notre plateforme pour tromper, manipuler les esprits fragiles » paraît inadmissible.

En effet, la société UTEL trouve ces propos inadmissibles puisqu’elle ne fait que s’attacher à mettre en relation différents experts dans différents domaines de compétences vérifiées avec des utilisateurs, ne pouvant absolument pas être complice « de la moindre tromperie ni de la moindre manipulation » puisque la plateforme ne se livre pas à un contrôle de contenu et que les utilisateurs sont libres d’interrompre la conversation, si le consultant ne répond pas à leurs attentes.

                                          ........................................

Réplique de l'INAD :

L'INAD maintient l'intégralité du témoignage, intitulé : '' La Voyance de tous les dangers'', publié le 23 juin 2014, par Madame TAN, une ex-cliente mécontente des agissements du ''voyant'' ALLAN, exerçant sur plateforme Allokang . En effet, avant de publier ledit témoignage, nous nous sommes assurés de l'idendité, de la crédibilité et des motivations qui ont poussé son auteure '' choquée'' à apporter son éclairage sur son expérience malheureuse en tant que consultante. Nous rappelons que ce témoignage n'est pas le premier à nous parvenir, mettant en lumière les dérives multiples et détestables de certains ''voyants'' baptisés experts ou masters, dont l'activité nous paraît être contraire aux bonnes mœurs et à l'intérêt légitime de tiers que l'INAD a pour objet de défendre.

En dépit des pressions exercées sur elle, l'INAD maintient ses observations générales sur le monde de la voyance et sur les pratiques ''nuisibles '' d' illuminés, de gourous improvisés et de voyants autoproclamés en particulier, dont un grand nombre se cache souvent derrière un nom d'emprunt et une photo '' déco'' pour échapper à leurs responsabilités.

Publié par admin