Robert Boyel : escroquerie sans états d'âme

A la suite d'une rupture sentimentale avec mon ami, en cherchant sur internet je suis tombée sur la publicité de Robert Boyel qui affirmait pouvoir faire revenir l'être aimé. Je lui ai envoyé un mail, il m'a répondu immédiatement pour me demander de lui adresser par Western Union 70€ pour la consultation et pour lui permettre de procéder à des rituels pour un retour d'affection et recevoir des produits rares...Je devais recevoir le colis le mercredi mais rien , j'ai attendu vainement le ''précieux colis''. Je reçois un appel masqué mais personne au bout . Je raccroche.

Je contacte Monsieur Boyel qui m'annonce que la personne chargée de me livrer le colis n'a pas réussi à me joindre et qu'elle est donc repartie. Mais pour procéder à une deuxième livraison pour le samedi, il me demande de lui adresser la somme de 140 € , toujours via Western Union. Je lui envoie la somme demandée . Dimanche il m'appelle pour m'informer que la personne chargée de la livraison a été arrêtée et les produits détruits. Il fallait tout recommencer ..., il me redemande encore 150 € et me certifie que cette fois-ci sera la bonne, les produits seront livrés et que je n'aurais pas à payer les frais de livraison .Pour me convaincre, il me donne des noms des plantes introuvables en France. Il en profite pour me demander 73 € pour acheter les fameuses plantes au Bénin, livraison lundi. .. Pas de livraison. Je m'énerve et je lui mets la pression, il a eu le culot de me dire de ne pas m'inquiéter que les produits on été confisqués et qu'il faut payer 84€ pour faire une autre livraison. Il me certifie qu'il me rembourserait cette somme un peu plus tard.

Je lui ai demandé pourquoi ne pas passer par la poste pour m'expédier son colis? C'est trop compliqué, m'a t-il répondu. J'ai dépensé en tout 800 € pour un envoi inexistant , plus des frais de téléphone et ceux encaissés par Western Union Ce monsieur Robert Boyel s'appelle de son vrai nom Yehouenou Vignissou Godonou 

Gina

Publié
comments powered by Disqus