Secret professionnel « violé »

Je suis férue d'expériences sociologiques à petite échelle. J'aime observer le fonctionnement de certains microcosmes, quels sont leurs rouages, leurs enjeux, leurs failles. Et je tiens à préciser que l'expérience à laquelle je me suis livrée ne m'a pas été commanditée par l'INAD, en aucune façon.

C'est pourquoi j'ai tenu et tiendrai fermement à conserver l'anonymat, souhaitant me préserver des intimidations de la société Wengo ou de ses experts auxquelles l'INAD a visiblement déjà du faire face.

Je suis, pour me présenter en quelques mots, une femme lucide, libre, curieuse, et surtout soucieuse du respect scrupuleux des droits du consommateur français.

C'est l'une des raisons pour lesquelles l'INAD a gagné ma confiance et ma sympathie en souhaitant réglementer et moraliser la pratique des Arts Divinatoires en France, qui connait un essor remarquable tant on voit fleurir, çà et là, nombre d'experts en taromancie et autres pratiques ésotériques. Lesquels experts n'ont souvent pour talent que celui d'exercer habilement l'art de l'escroquerie.

Internet représente un formidable média pour ce genre d'expériences. Les forums, notamment, grâce à l'anonymat qu'ils procurent, sont une porte ouverte aux débordements en tous genres : hors des lois, hors des réalités, les individus transgressent en toute impunité leur Surmoi et s'affichent à l'état brut, tels qu'ils sont et tels qu'ils pensent.

Le forum de la société Wengo en matière d'astromancie et de médiumnité ne pouvait donc être que des plus prometteurs.

J'ai ainsi décidé de devenir Amélie, jeune enseignante récemment séparée de son compagnon, et actuellement en situation d'arrêt maladie pour cause de dépression. Le portrait, volontairement chargé, ne pouvait que donner davantage d'armes à ceux qui souhaiteraient s'en servir contre moi.

J'ai téléphoné durant un an environ à différents experts, des plus côtés aux moins connus. Je me suis créé plusieurs pseudos, dont deux ont été à ce jour supprimés par la société Wengo. J'ai participé à des forums alternatifs, que je savais assidument suivis par certains experts, comme au féminin.com, doctissimo, et d'autres forums administrés par des particuliers, au relief plus ou moins importants.

Le but était de devenir ce personnage, avec son histoire, ses activités régulières sur internet, ses qualités, ses défauts, ses secrets (j'allais jusqu'à prétendre avoir un don de médiumnité encore hésitant)… Minutieusement fabriqué, il avait fini par prendre vie sous les yeux des intervenants du forum de Wengo. Ma couverture était dès lors fonctionnelle.

Vous devez, à ce stade de votre lecture, vous demander quels pouvaient bien être les objectifs qui m'avaient conduite à agir de la sorte. Bien évidemment, il ne s'agissait pas pour moi de démystifier le phénomène de la médiumnité, qui, je le crois, existe sans doute. Montrer du doigt l'ensemble des voyants qui avaient inventé un avenir à mon personnage fabriqué de toutes pièces aurait été une expérience vaine.

Ce jeu de dupe aurait pu déstabiliser n'importe qui, qu'il soit médium ou non.

Mon but réel était de pousser les soit disant experts intervenant sur le forum dans leurs derniers retranchements. Les provoquer, sans relâche, avec agressivité, mais sans insultes. J'endossai donc le rôle de la cliente mécontente, dont les prédictions ne s'étaient jamais réalisées. Les constatations qui suivirent furent des plus savoureuses.

Sur le forum de Wengo, je réalisai bientôt que TOUT avis négatif, qu'il fut agressif ou non, était systématiquement accueilli par des répliques cinglantes, méprisantes, ou condescendantes. On n'a tout simplement pas le droit d'être mécontent sur Wengo.

Les médiums ne se trompent jamais, ou bien nous sommes aussitôt taxés de mensonge, d'attitude fielleuse, ou bien même de folie. Ayant été le plus loin possible dans mon expérience, je fus considérée comme folle (à tendance paranoïaque je précise).

Le microcosme du forum de Wengo n'est par conséquent constitué que de deux catégories d'individus :

  •      Les experts
    
  •      Les clients satisfaits et pour la plupart révérencieux de manière plutôt inconvenante face à ces derniers.
    

Ce forum fonctionne ainsi, n'ayons pas peur des mots, comme une petite secte avec ses gourous et ses disciples. Tout élément perturbateur est automatiquement lapidé, censuré, disqualifié. Sans sommation.

Et Wengo dans tout ça ? La société dispose d'un modérateur, qui n'intervient jamais mais qui supprime à terme chacun des topics présentant un avis contraire à la bonne marche du forum (j'entends par là : « les experts de Wengo sont des gens formidables, honnêtes et altruistes que ni l'erreur, ni la malhonnêteté ne viennent jamais effleurer »).

En l'état actuel des choses, le constat est alarmiste : n'importe quel nouveau client débarquant sur cette plateforme et visitant son forum ne peut QUE se faire un avis biaisé de la situation.

Pour vous donner un exemple, il arriva qu'un jour, un client vienne demander à la cantonade si son cheval allait réussir un prochain concours hippique. Réaction des plus enthousiastes de la médium M..., qui assure que le cheval sera au meilleur de sa forme, malgré quelques petites difficultés. « Je réponds de l'animal », déclara-t-elle sans détour.

Or, ledit coursier ne put participer à la course car il se retrouva avec un genou gros comme un pamplemousse, selon son propriétaire.

En bon membre impopulaire et empêcheur de tourner en rond, je demandai de but en blanc : « M...., le cheval n'a pas concouru. Comment expliquez-vous votre voyance affirmant qu'il participerait effectivement à la course ? »

Aussitôt, les experts amis de cette médium comme les habitués (ou disciples), dont l'état mental relève davantage de la lobotomie aggravée qu'autre chose me tombent dessus à l'unisson :

« Elle a sans doute lu dans les pensées du cheval qui désirait vraiment participer à la course » me déclare un client optimiste.

«Elle a quand même souligné des difficultés à prévoir » souligne un autre.

Les experts, amis de la voyante et moins cléments envers ma personne, s'appliquèrent à m'insulter.

M. D. notamment, et Mme V. . (....), déjà bien énervés par ma présence, me demandèrent ce que je venais faire ici et si je cherchais un étalon, pour l'un, et si un simple cheval de bourre ne ferait pas l'affaire, pour l'autre.

Mme S.. en effet avait auparavant spéculé au sujet de mes habitudes sexuelles sur le forum, me conseillant d'aller selon ses dires « me laver le c… », puisque « tout mon quartier m'était passé dessus ». Il faut dire que je lui avais auparavant conseillé d'aller se laver les cheveux pour la photo de sa fiche perso, à la suite d'une attaque de sa part, gourgandine que je suis.

Enfin, je ne peux pas dire que des calomnies portées de sa part sur un personnage déjà fictif me concernaient vraiment, mais le niveau était quand même bien là… Pour resituer les choses, ces personnes se prétendent médiums, professionnelles et spirituellement élevées.

Monsieur D..., pour sa part, participa assez largement au débat concernant mes préférences sexuelles, ce qui fut l'occasion pour moi de l'attaquer sur un sujet qui lui tenait à coeur : son chien, avec lequel il pose tendrement sur sa photo.

Une querelle en amenant une autre, ma vie, ou pseudo vie entière fut déballée sur le forum : « assistée de l'éducation nationale », « salaire de fonctionnaire de misère », « tu auras des nouvelles de ton Rectorat » me menaça-t-on même par messagerie privée.

« Amélie née le .., habitant tel numéro de département, on a tes coordonnées, on va te retrouver, on sait qui tu es. » « Maintenant j'ai ses coordonnées perso et je vais lui mettre mon point (sic) sur sa petite gueule de salope ! » s'emporta Mme S... en plein coeur du forum sans que n'intervienne le modérateur.

« Je ne baisserai pas mon froc, ni devant une petite merde d'Amélie ni devant personne ! »

Mme S... partit tant et si bien « en live », et sans que j'aie besoin de l'aider, qu'elle me menaça même d'une séance gratuite de vaudou dont je serai le cobaye.

« Connais-tu le pouvoir de la pensée sur une personne ? » me menaça Mme S....

La charte de Wengo n'interdisait-elle pas les actes de magie noire ? M'interrogeai-je.

Cette fois, le topic ne fit pas long feu et le modérateur se fit un devoir d'effacer promptement nos propos.

Ces exemples, bien qu'ils soient vulgaires, bien qu'ils soient indignes et bien qu'ils soient répugnants, sont pourtant nécessaires pour que vous compreniez de quoi est formée la cohorte composite des experts participant au forum de Wengo.

De réelle adaptabilité psychologique, ils n'en ont aucune. Ils n'ont aucun self control et insultent tout ce qui ne leur plait pas, sans qu'aucune forme de sanction provenant de leur hiérarchie ne les menace.

Ils forment entre eux et avec l'aide de leurs disciples un bloc solidaire, forts de l'impunité dont la plateforme les laisse jouir.

Ils menacent, verbalement, et physiquement. Ils intimident. Ils nient leur responsabilité. Ils usent de diffamations et de calomnies. Ils manipulent. Ils violent leur devoir d'anonymat envers leurs clients.

Ils ne s'interdisent rien mais ne laissent rien passer.

En guise de conclusion, et si l'affaire du cheval boiteux a esquissé sur vos lèvres quelques sourires, sachez que l'incompétente M.... a un jour assuré à une mère désespérée que son enfant décédée se réincarnerait un jour en elle, et que son mari, sur le point de divorcer, allait lui revenir. « Les lois de la réincarnation sont magnifiques, avait-elle déclaré, vous aurez très certainement un autre enfant. » La femme de s'assurer si elle insinuait que son enfant se réincarnerait, et qu'elle l'engendrerait avec son futur ex-mari. M.... de confirmer.

Depuis, on n'eut plus aucune nouvelle de cette pauvre femme.

Je pense à elle parfois : Qu'est-elle devenue, comme tant d'autres hères manipulés par ces voyants qui n'en sont que de nom ?

Pourquoi la législation française n'encadre-t-elle pas ces personnes souvent instables et psychologiquement fragiles, qui remettent leurs vies entre les mains d'une grande majorité d'escrocs, d'incompétents, de personnages ignorants ou cupides ?

Amusée par cette expérience qui n'avait pour but que de dévoiler la bassesse morale et le peu d'intégrité des voyants de Wengo, j'en garderai, à jamais, une amertume des plus conséquentes.

Celle qu'ils appelaient Amélie.

Publié
comments powered by Disqus