MAXIMILIEN DE L’ESBROUFFE ET LES VOYANTES RIDICULES

C’est l’histoire d’un raté qui a réussi à bluffer certaines voyantes tellement avides de publicité qu’elles en ont perdu toute clairvoyance.

Un quidam se rêvait magnat de la presse. Hélas, n’est pas Citizen Kane qui veut. Pour cela, il faut un vrai talent. Comme il n’en a pas, l’homme va mentir,mentir et mentir encore. Il se fait appeler Maximilien de Lafayette. Double et noble signification: un prénom d’empereur (qui a mal fini) et par dessus tout, le surnom du vénéré Gilbert du Motier, Marquis de La Fayette. Défenseur de la liberté, héros de l’Indépendance des Etats-Unis aux côtés de George Washington, le Marquis de La Fayette a laissé un souvenir impérissable auprès des Américains. Se faire appeler Lafayette aux Etats-Unis, ça pose son homme. En France également. Sauf qu’il faut se donner les moyens de lui arriver à la cheville. Le marquis de La Fayette avait des convictions, du caractère, du courage. Maxou, lui, n’a que du vent à vendre.

Il fonde une association des médiums certifiés: certifiés par qui? Lui-même et ses copains les petits hommes verts. Il fonde en 2012 une société de presse, la Times Square Press. Un nom prestigieux pour éditer différents titres traitant de parapsychologie et d’ufologie au sein desquels on retrouve les mêmes photos et les mêmes articles au mot près : les liens entre Nazis et extraterrestres, les Annunakis qui auraient créé l’homme, aimons-nous le mauvais dieu, les abductions extraterrestres, les extraterrestres ont écrit la Bible... Et l’incontournable Patti Negri, qui apparaît en couverture des différents magazines et dans de longs et élogieux articles. Ce qui est étonnant, c’est que celle que Times Square Press intronise plus grande dame de la Parapsychologie est aussi... membre de l’équipe de rédaction et vice-présidente de l’association de Maxou! On n’est jamais si bien servi que par soi-même... Enfin, n’oublions pas les listes. C’est le péché mignon de Maximilien ça, les listes. Il en fourre partout des listes. Des listes, des listes et encore des listes. Dans un sens, dans l’autre, par thème, par ordre alphabétique, par étoile... Faut vous dire que les listes ça vous triple les pages d’un livre ou d’un magazine en moins de deux. Mais ça laisse aussi l’impression au lecteur de s’être fait avoir sur le contenu de ses livres.

Max la Fayette devient Max la faillite

Il faut croire que les élucubrations (recopiées sur un maximum d’éditions) du grand Maximilien n’ont pas su accrocher un public américain pourtant prêt à avaler maintes couleuvres. En 2014, après quelques numéros, Times Square Press cesse de publier. Les pôvres, ils se prétendaient pourtant numéro 1 des ventes sur Amazon. Zy comprenez quelque chose vous? A moins que.. La suite va nous permettre de comprendre tout, grâce à la deuxième spécialité de Max après les listes: la mystification.

Il y a quelques temps, deux centaines de voyants de France ont reçu un questionnaire par mail. Questionnaire qui se transformé en pseudo interview de certains d’entre eux. Quelques questions sur la nécessité de réglementer la pratique de la voyance, mais aussi des questions aussi pertinentes que "suivez-vous la mode?", "aimez-vous la vie sociale? Les grandes réceptions? Tout ce qui brille? " "Quels livres lisez-vous?" Questions qui n’ont rien à voir avec le schmilblick mais qui permettent tout de même à Max la Fouinasse de savoir à qui il a à faire. Dans le mail, après l’introduction, "Êtes-vous disponible pour une interview pour la Presse Américaine? Interview pour la revue “American Psychic & Medium Magazine.” New York." ,deux liens qui renvoient vers les super publications de la prétendue Maxi société de presse de Maximilien. Seul hic, quand on y regarde d’un peu plus près, on se rend compte que lesdites publications commencent à dater... Et pour cause, depuis 2014, Times Sqaure Press n’édite plus. Un coup de fil à New-York et on apprend que Max a fait "banqueroute" (en anglais dans le texte). Comment? Pas un voyant, pas une médium n’a décelé la supercherie! L’au-delà serait-il un brin joueur pour avoir laissé tous ces extra-lucides se fourvoyer dans une telle mystification? Pire, toujours prêt à sauter sur la moindre occasion de se faire de la pub en toute humilité, le clan de certains voyantes ridicules a foncé bille en tête dans l’aventure, sans flairer les multiples incohérences de cette soi-disant grande société de presse américaine. Elles sont tellement assoiffées de publicité, malgré leur renommée nationale et internationale, qu’elles n’ont même pas vu qu’il s’agissait d’une tentative de réussir en France ce qui a lamentablement échoué aux States. Ça la fout mal pour ces extra-lucides autoproclamées! Un miroir aux alouettes qui est pourtant facile à déceler par n’importe quel péquin dénué de tout don médiumnique.

Comme on l’a vu plus haut les publications présentées comme mensuelles dans les mails de la maxi TSP datent toutes de 2012 à 2014. On retrouve les mêmes articles et les mêmes photos dans les différents titres, articles qui correspondent exactement aux livres de Maximilien. Dans le guide des voyants, écrit par Maximilien en personne, on prétend que le classement (international s’il vous plaît) est établi suite au vote des consultants, des voyants et, mais oui, au bouche à oreilles.. Les oreilles de qui? Mickey peut-être... Ya pas à dire, ça fait sérieux et surtout très "officiel" comme prétend l’être le guide. On comprend que nos voyantes pures se soient jetées dans le truc avec leur éthique de papier maché.

Ah pardon, j’oubliais un détail important. Le fameux guide "officiel" est "syndiqué" par la non moins "officielle" Fédération Américaine des Voyants et Médiums Certifiés. Ouf, rien que ça. En plus, l’auteur laisse entendre que cette fédération, dont il est le président fondateur (tiens tiens), serait un organisme officiel de l’Etat de New York. "Elle a reçu l’approbation du Gouvernement de New-York afin de développer, reconnaître, certifier et promouvoir le travail" des voyants et autres médiums. "Ses statuts sont approuvés par les Etats-Unis". C’est vrai que ça en jette un max. Sauf qu’en langage vrai, il ne s’agit ni plus ni moins qu’une association parmi d’autres, qui a reçu confirmation de sa déclaration auprès de l’État de New-York. Comme le club de pétanque du coin va se déclarer en préfecture et prétendrait, dès lors, être l’organisme officiel, reconnu et certifié par l’État Français pour la défense et la promotion du jeu de boules sous les platanes.

Comme il n’en est pas à un mensonge près, Max la farfouille, accuse l’Inad d’être une entreprise commerciale parce que l’association demande une cotisation à ses adhérents. Comme le million d’associations françaises. Il affirme que son organisation "ne demande pas et ne reçoit pas d’argent du public, des voyants ni des médiums". Ah bon? Allez hop, un petit tour sur la page de la fédé des médiums auto certifiés: on y apprend que les tests et services sont gratuits, excepté... Excepté la cotisation annuelle de membre qui est de 75 dollars. Rajoutez 10 dollars si vous souhaitez recevoir l’un des 17 diplômes décernés par la fédération, y compris Praticien en sorcellerie (niveau 10), Enquêteur paranormal (niveau 14, pas évident) et le plus élevé de tous, Anunnaki Ulema, autrement dit Docteur es loi des Anunnaki (les dieux extraterrestres selon Max la fumette). On se croirait dans un jeu vidéo ou dans le tristement célèbre classement de la scientologie. Ah oui, j’oubliais une toute petite précision. Les tests sont gratuits mais il faut refiler 75 dollars par test à l’examinateur qui n’est autre qu’un membre de la fédération... Vous avez compris la subtilité? Comment se faire du fric sur le dos d’un apprenti es loi des petits hommes verts. Sachant qu’il faut passer devant plusieurs examinateurs pour chaque niveau... Et mais oh! Que vois-je? Il faut régler à la Fédération 150 dollars de frais pour chaque catégorie de test que l’on souhaite passer :soit 2550 dollars verser à la fédération des menteurs associés pour être uléma gnagnagna. A part ça, la fédération ne prend aucun frais selon les mails envoyés aux voyants français.... Pour ce qui est de pomper du fric à ses adhérents, l’Inad a des leçons à prendre auprès de la fédé des psychomachins.

Dire que notre chère Jeanne d’Arc de l’éthique, Estelle des Enclos, si fière de faire la une de la première version du magazine bidon de Maximilien, se fend d’une éclatante tirade sur l’éthique dudit Maximilien de Lafayette "Une information (NDLR laquelle?) sur l'éthique éditoriale de l'éditeur parle d'elle même, et par son contenu ne peut que faire taire les âmes mal-pensantes qui jettent le discrédit sur ces publications et par delà même sur les compétences des professionnels mis en avant pas ces publications américaines ce qui est déplorable... Pauvre Estelle. Se ridiculiser à ce point, juste parce qu’un roi de l’esbroufe a collé sa photo en une d’un magazine édité sur un site d’auto-édition. Bizarrement la même Estelle parle des cotisations de l’Inad mais pas de ces fameux tests gratuits payants de la Fédération de son nouvel ami... L’éthique a ses limites que le besoin de notoriété franchit aisément.

A ce propos, vous ne trouvez pas ça bizarre, une grande société de presse américaine, qui prétend avoir plusieurs enquêteurs et journalistes, qui va s’éditer sur un site d’auto-édition? Vous en connaissez beaucoup, des sociétés de presse qui publient le même guide avec les mêmes listes sous 4 couvertures différentes en quelques jours? Vous en connaissez beaucoup des sociétés de presse qui publient 3 versions d’un magazine avec les mêmes articles, les mêmes listes, les mêmes photos? Vous en connaissez beaucoup des sociétés de presse qui distribuent leurs articles par mail avant même d’être éditées? Vous en connaissez-beaucoup des sociétés de presse qui prétendent mener des enquêtes sérieuses et qui accusent l’Inad d’être l’auteur d’un article qui est clairement affiché comme étant publié par un autre organisme?

Dîtes-moi un peu, dans sa biographie, Maximilien de Lafayette assure être l’auteur le plus prolifique du monde avec plus 2500 ouvrages écrits, et l’un des esprits les plus brillants des temps modernes. Il a donc écrit 2500 livres, 22 dictionnaires, 9 encyclopédies dans 25 langues, Ses livres cumulent plus de 120 millions de lecteurs à travers le monde et il a à son crédit plus de 220 best sellers soi-disant "confirmés par Amazon". C’est pas rien, sans compter que le gars est aussi l’auteur de scénarii, de documentaires, de comédies musicales. Il est avocat et linguiste et deux ou trois autres choses. Le gars a été commissionné par l’université de Yale pour traduire en perse le projet de constitution pour l’Iraq. Ça pose son homme, voire son surhomme. Ben vous me croirez ou non, malgré tous ces extraordinaires talents internationalement reconnus, personne ne le connaît. Il n’apparaît dans aucun dictionnaire, aucune article, aucune encyclopédie. Filez donc chez votre libraire pour demander un des 220 bests sellers de Maximilien de Lafayette, vous verrez son regard héberlué. Moi, mon libraire m’a regardée d’un air goguenard et m’a dit: "Mademoiselle, c’est pour une caméra cachée?" 2500 livres, 220 best sellers, et pas une maison d’édition qui va lui offrir un pont d’or pour éditer un de ses ouvrages. Pétard, elle a eu un bol JK Rowling! Aucun éditeur digne de ce nom ne se rend compte que le gars est un génie, au point que le gars est obligé de s’auto-éditer chez lulu.com, le genre de service d’auto-édition utilisé par papy Raymond pour transmettre ses mémoires à ses 27 petits-enfants. Vite, une quête pour le superman des petits hommes verts. Et puis un bon prof pour apprendre à ce linguiste de renommée internationale à écrire en français sans passer par la case traducteur automatique qui donne l’impression qu’on lit un gosse de CM1.

Heureusement, Maxou a ses groupies toutes prêtes à arracher leur vertu professionnelle pour obtenir une couv’ sur la revue multi-rééditée ou un classement dans le fameux guide aux 5 présentations. Les quatre voyantes ridicules, Estelle des Enclos (celle qui écrit à des consultants ne l’ayant jamais consultée), Alexia Conseil (souvenez-vous, celle qui exerçait en étant déclarée comme éleveur de bétail), Ghislaine de Carli (celle qui soutient la super éthique d’Estelle), Eysmeralda Cirdutan (celle qui se définit elle-même comme la reine des naïves) vont avoir du mal à s’en remettre quand le soufflé va retomber aussi vite qu’aux Etats-Unis. Comment ces supers voyantes médiums pures de renommée internationale vont-elles expliquer qu’elles n’ont rien, mais alors rien vu de cette manipulation grossière? Comment être encore crédible quand on porte aux nues l’éthique d’un tel mythomane juste parce qu’on est en couverture d’un magazine, ou quand, comme Alexia Conseil et Eysmeralda on s’extasie à la publication d’une Mimie Wright (alias Marla Cohen) qui prétend que le Guide de Lafayette (une des multiples présentations des mêmes interminables listes) est classé n°1 dans Boutique Kindle > Ebooks Kindle > Ésotérisme et Paranormal > Kabbale, gnose et occultisme, n°3 dans Livres > Esotérisme et Paranormal > Kabbale, gnose et occultisme, sans même prendre le soin de vérifier en cliquant sur le lien affiché par cette même Mimie. Les deux super voyantes auraient alors constaté que le jour même de la publication par Mimie/Marla, Amazon indiquait respectivement les classements 34 et 93... C’est ballot pour des extra-lucides de se fourvoyer à ce point-là! Va falloir frotter dur la boule de cristal ou penser à une reconversion.. Dans l’élevage de chevaux pour Alexia, et la création de costumes (fort jolis) pour Eysmeralda. Mais Estelle? Peut-être rejoindre le service d’enquêtes de Maximilien. Faut dire qu’il en a besoin. Le pauvre a un service enquête aussi performant que totalement inventé. La preuve, il est obligé de lancer un appel à la délation contre l’Inad. Ça rappelle les années 40 de tonton Adolf. Allez, qui donc va collaborer avec ce minable petit adepte du Mac Carthysme?

Buffy Brinogène

Addenda Puisque Maximilien adore ajouter des addenda (et oui Mr le linguiste, en français addedum n’existe pas), voici les commentaires de rares lecteurs de ses livres:

If you're hoping for a directory, it's not. It's more or less gust questions and blah blah blah answers from whoever. L’auteur passe son temps a vouloir nous convaincre de ses thèses farfelues et incompréhensibles, sans apporter le moindre élément intéressant. Passez votre chemin. Il n'est même pas mal rédigé; il a tout simplement été fait pas un ou des cochons! Difficile de trouver un niveau inférieur: pis que ce qu'on appelle des "ragots de concierges", outre insultes à l'égard de ces vedettes etc, etc, lesquelles ne sont plus là depuis si longtemps pour répondre et se défendre etc, etc. On soupçonne que le bouquin été fait par une bande de puritains extrémistes, à moins que l'auteur, qui porte un nom prestigieux, ait réussi à pondre seul ce qui ne mérite pas même l’appellation de torchon ! Cerise sur le gâteau : on a manifestement utilisé le traducteur automatique pour aboutir un résultat folklorique dans la langue de Molière. Amazon s'honorerait en retirant ce bouquin de ses ventes !!... Et pourtant, Amazon vous propose bien un bouquin "en français"... Comment appelle t-on ce type de tromperie ?... Pourquoi avoir échafaudé une telle hypothèse?. Sincèrement, ce livre plutôt brouillon ne présente aucun intérêt historique et ne fait que rapporter de très vagues témoignages écrits à la fois en anglais et en français, sans doute pour "rallonger la sauce". […] Pour un passionné d'histoire et particulièrement celle de la seconde guerre mondiale ceci ne mérite même pas l'étoile qu'il faut lui attribuer pour qu'un commentaire le sanctionne. Historiens et amateurs d' histoire, fuyez le plutôt que de fulminer à chaque page. Ce livre est une grosse arnaque. Je l'ai lu en 20 mn montre en main ! Il y a 70 pages à moitié remplies dont la moitié comporte des images inutiles !!!! De qui se moque ton ?! Ce livre est vide !!!! C'est une honte de la part d'Amazon de le proposer en vente ! Je vais de ce pas réclamer un remboursement. L'auteur ne nous livre rien sur les habitants d'aldebaran ! On ne m'y reprendra plus M.Maximilien ! Un gros gâchis pour les arbres ayant servis à sa fabrication ! Une honte ! Je n'ai même par pu le finir tellement c'est de la désinformation et parti pris. Quelle déception sur un sujet, moins fantaisiste que les ovnis, mais qui est resté longtemps une curiosité. Un budget élevé si vous souhaitez acheter la trilogie pour une montagne de photos et une liste bien précise des visiteurs d'Adolf devant une tasse de thé, année par année. Comment est-il possible qu'un groupe d'auteurs (sous le pseudo de de La Fayette) ose écrire un tel livre de sornettes en le faisant passer pour la réalité ? De plus, le livre est traduit de l'américain au moyen d'une traduction automatique (bonsoir les dégats). Une honte pour l'ufologie sérieuse! Noter ce livre avec une étoile, est déjà une étoile de trop : c'est dire si je regrette mon achat ! La traduction française est navrante : probablement due à un logiciel de traduction, car je n'ose imaginer un traducteur, même débutant, "pondre" une telle chose. Quant aux idées développées dans ce livre, elles sont risibles, y compris lorsque l'on est bon public et que l'on a très envie d'y croire. Très mal traduit. Des phrases très mal construites. Des idées digne d’un enfant en cm2. Des révélations qui ne sont absolument pas fondées.

Buffy Brinogène

Publié
comments powered by Disqus