Audiotel: Un constat amer

Quand on tape sur internet le mot voyance par téléphone et de surcroît "voyance gratuite" on trouve : "Environ 212 000 résultats (0,25 secondes)" Cette prolifération de gens susceptibles d'aider autrui sans rétribution peut nous donner l'image d'un monde où l'argent n'est pas l'essentiel et qu'aider son prochain est une maxime internationale. Comme les américains le mentionnent souvent "there is no free lunch", en ce sens que rien n'est gratuit et bien qu'on puisse  considérer les clients d'audiotel comme des personnes adultes consentantes et averties, il s'avère que ce système légal les enchaînent à une adiction. Les sites de voyances audiotels sont pléthores, tarifés 0.34 cents par minute, ou avec un additif de 1.35 euros selon les cas, ne sont pas des philanthropes. Pour illustrer ce commentaire, nous nous baserons sur des retours d'expérience, nombreux en la matière, dont l'INAD hérite des dossiers épineux et souvent dramatiques.

   1. Contexte Tout d'abord il est nécessaire de situer le contexte, pour ne citer qu'une des enseignes la plus connue, cosmospace regroupe (si on lit sa fiche au registre des sociétés) des sous enseignes qui peuvent apparaître au néophyte indépendantes or la plate forme de paiement est la même. La centralisation d'informations sur vos précédentes consultation est effective....bien que ce soit strictement interdit par la CNIL et que ces cabinets contestent l'existence de ce regroupement d'informations. Les voyants sont en "disponibilité" sur un centre d'appel, effet de synergie commerciale, très peu ne travaillent que sur un site unique Hormis cela , tout le reste est légal et le consentement du client lors de la facturation est systématiquement requis, ainsi que l'information de la tarification de la minute supplémentaire...Là où les choses dérapent, c'est que la voyance n'est pas gratuite, votre facture d'opérateur l'attestera, et en dépit d'une limitation à 29 euros, le consommateur ou le demandeur n'en a cure. En fait, les clients sont 'happés", par un système extrêmement bien rôdé sur le plan commercial. L'impact premier est donc l'argent, car une fois en audiotel votre médium a soudain un rdv ou vous informe ne pas pouvoir se mettre en médiumnité "pure" sans tarification, les réactions en cas de refus sont variables, voire plus incitative....pour certains. Le second impact est que la profession, car beaucoup se prétendent médium, mais il y a peu d'élus ne regroupe pas des professionnels de la voyance. Le don, ou la perception est là ou pas. Or on voit sous la terminologie de médium, d'autre terminologie encore moins cadrée ; coach, psychologue. Pourquoi sont ils sur ces sites...???       2. Rendons à César ce qui appartient à César la stigmatisation n'est pas de mise et de bon aloi car ce sont des personnes qui doivent aussi gagner leur vie, mais lors d'un accord de poursuite de la consultation, la providence de tomber sur un médium "valable" et non un "pipoteur" est de l'ordre de la loterie. Personnellement, certains voyants ont été performants, mais la plupart, et vu le nombre grandissant s'avèrent uniquement des commerciaux. il serait souhaitable que les enseignes préconisent le "less is more" au risque de perdre de leur crédibilité et de sombrer dans une image peu valorisante...   Tous les voyants ne sont pas des escrocs, il y a comme partout ailleurs des gens honnêtes. J'en ai eu, qui très brièvement vous dise je vois ou je vois pas, qui en . Par  minutes vont droit au but, tel sont : de Julie (concise, n'abuse pas), Thomas (précis, et méticuleux dans ses réponses), Lucas (très bon astrologue), Ysis, Anne sophie (sans support et donnant des infos non communiqués au préalable)...   Par ailleurs, quand on le sentiment d'avoir eu un "abus" ou un procédé pour faire durer le temps de consultation, et les minutes passent à ce moment très très vite, il y a possibilité de faire une réclamation au service commercial. Certes ceci ne se traduit pas par un remboursement et est le fruit généralement de longs palabres, qui doivent être dûment justifiés, cas pour Cosmospace, Voyantissimes, Mirina, Claude Alexis,Wengo, Sabbat voyance etc....Ce n'est pas le cas des sociétés qui agissent plus sauvagement, sans compter l'utilisation de vos coordonnées bancaires...   Il faut simplement s'armer de patiente et être irréprochable sur ses actions antérieures. L'avantage de ces cabinets ayant pignon sur rue, c'est que les choses sont un peu plus cadrées.   Des pratiques plus limites sont courantes notamment de cabinets plus confidentiels poussent le vice à vous appeler en vous réclamant un "impayé" pour une consultation n'ayant pas eu lieu, et vous incitent à consulter la grande médium (inconnue au bataillon) qui vous attend, tel est le cas de Dussolier. Une personne vous appelle en numéro masqué et vous indique que vous êtes en procédure de recouvrement... Ceci afin de vous positionner dans une situation de redevabilité, et le conseil dans ces cas là est de couper court immédiatement, de relever les références et d'aller si on en a le courage porter plainte pour tentative d'escroquerie. Là encore il faut matérialiser les choses, par enregistrement ou autres. On accuse pas sans preuve et gratuitement au risque de tomber dans le cadre de la diffamation, ce qui peut s'avérer dangereux. Généralement le SAV est conscient des dérives, mais le "nettoyage n'est pas fait au niveau de la qualité de services".   3. Dépassement et dérives La transition est simple, la centralisation de vos infos est effective, j'ai pu noter de manière assez surprenante que dés que vous donner votre prénom et votre date de naissance un discours "similaire" se déroule, mais il y a des exceptions. Au tout début certains, dépourvus de toutes perceptions, commencent par vous faire une numérologie absurde et assez grotesque et d'un seul coup (le temps de lire leur écran) vous donnent des détails assez précis...étrange...J'en ai eu plusieurs qui se sont coupés.   Après il y a les "minuteurs", ceux qui font durer, alors que vous leur signaler dés le départ que le temps est compté...là encore certains respectent mais ce n'est pas la majorité bien au contraire. Les divers procédés sont les suivants : - la dame en noir, celle là je ne sais pas pourquoi mais elle a une activité délirante, et en plus elle est sacrément méchante la fille..ensuite les ondes négatives, ouah, ouah, ouah...ce qui stresse forcément, si on consulte c'est qu'on est pas bien, si on vous rajoute que vous êtes en plus en train d'arriver dans une stratosphère dégueulasse au niveau vibration cela ne vous relaxe pas. Et puis forcément que dans votre entourage il y a une dame en noir, seulement vous ne savez pas si elle est brune, habillée en noire etc...les possibilités sont larges. - "je me concentre", un jeu de  carte s'analyse en très peu de temps, pour les bons voyants, Une consultation dure théoriquement à tout casser, 15 minutes, mais vous avez des pro des synapses et circonvolutions dialectiques, tout en vous parlant car il n'y a que rarement un temps de silence, on sent que l'analyse d'un tirage prend plus de temps que prévu et peut s'éterniser à 30 minutes. Et souvent au bout de ce dépassement le tirage n'est pas fini....mais la note est salée, et votre question sans réponse... - les conseils assez étrange et en tout genre, qui frôlent parfois le ridicule...conseils de café du commerce. - les affirmations alors que vous avez les faits réels opposés, Le pire c'est que certains du même cabinet vous disent l'opposé...et quand vous "osez" leur dire qu'ils "déconnent" un peu et là on a "30 ans de pratique" et "Dieu m'est témoin"...Style c'est la personne de votre vie alors que rien ne vous incline dans les faits à le constater, ou comment maintenir une personne dans une illusion nocive, - les conseils coaching, là encore on est pas dans une demande de coaching mais de médiumnité. - etc...etc...   Là encore tout dépend de l'honnêteté de votre interlocuteur, et malheureusement ceux qui sont dans une démarche de faire tourner le compteur nuisent amplement à ceux qui font leur travail sans abus. En ce qui concerne le sérieux, car on mentionne le terme déontologie, là encore que de surprises, il y en a qui font la vaisselle, bouffent, regardent la tv, dorment !! Ce n'est plus de la voyance, c'est plutôt, "SOS amitié" à tarif prohibitif...Tout le monde se souvient de la première scène du père noël est une ordure...   Si ce n'était pas dangereux ce serait extrêmement drôle, mais le danger est d'avoir une personne vous persuadant d'une histoire à tomber par terre, suscitant le questionnement. Vous arrivez avec une question, vous repartez avec d'autres, sans bien sur d'autre issue que de prendre un abonnement, car se qu'il se passe c'est un peu comme la chanson de Zoro est arrivé "et alors ???"..."et alors" Et hop, consultation en privé ou 140 euros à 280 euros le forfait voire plus pour les indépendants, vous êtes conscient, mais comme l'indique plusieurs expérience sur le comportement humain, il suffit que votre attention soit braqué sur une chose pour que votre inconscient élude le reste...l'objectif est je veux savoir...donc  on accepte sans vraiment s'en rendre compte...    Ainsi sur plus 60 médium consultés et environ une vingtaine de numéros utilisés, France et Belgique confondue, vous avez droit à 95 % à des discours n'ayant rien à voir avec l'objet de votre question initiale, et pouvant aller jusqu'à perturber un peu plus une personne déjà fragile.   Cela a un impact grave sur les professionnels qui sont parasités par des charlatans et sur les clients qui peuvent facilement tomber dans une dépendance forte, la nécessité d'une sélection drastique est indiscutable... J'ignore quelle est la latitude des vrais professionnels pour mettre de l'ordre dans le vivier grandissant de voyants et signaler le dysfonctionnement, en tant que client j'ai à de nombreuses reprises remonté mon mécontentement...    4. Le remède L'argent n'a pas d'odeur, comme l'indiquait l'empereur Vespalien, et nous sommes responsables de nos actes mais une personne avertie en vaut deux.   Alors les conseils pour ne pas tomber dans une consommation délirante sont - de noter noir sur blanc les choses. si sur une consultation de 30 minutes, on ne sort aucune info c'est que vous n'avez pas sorti la personne vous correspondant.  -  d'avoir des indicateurs de vos consommations, visibles vous permettant de faire le point.  - ne pas se tromper de remède, une personne en fragilité psychologique est souvent dans le dénis et "consomme" comme un antidote à son mal être de façon compulsive, dés lors ce n'est pas un voyant qu'il faut consulter mais un psy.  - être lucide, ce qui n'est pas évident quand on est perturbé, en angoisse, ou pire. La lucidité permet d'éviter de ne pas sombrer dans un engrenage, et encore une fois certains voyants (rares) sont suffisamment honnêtes et bienveillants pour vous stopper. Malheureusement  la profession n'étant pas réglementée on assiste à des abus mettant des personnes dans des situations dramatiques.   Louis           

Publié
comments powered by Disqus