On veut museler l'INAD

A la suite de la publication de l'article de Bertrand CAILAC, intitulé:Wengo : ''Expert en Arnaque?'' Le conseil de cette société vient de nous adresser, au nom de sa cliente, une mise en demeure aux fins de voir supprimer, sous peine de poursuites judiciaires , l'article en cause ou d'en rendre l'accès impossible, qui, selon elle, revêt un caractère injurieux et diffamatoire. Le contenu dudit article est conforme à la vérité et l'INAD n'a pas pour habitude d'agir par malveillance à l'égard de qui que ce soit et encore moins de publier de fausses informations .

Nous rappelons que l’INAD poursuit , depuis 23 ans, un but légitime : mettre en garde les consommateurs contre les abus de certains praticiens et autres cabinets de voyance . Et de façon générale l’INAD a pour mission d’informer, de prévenir et de soutenir les consommateurs victimes d’agissements frauduleux d'affairistes notoires, de manipulateurs professionnels et de certains illuminés qui se sont infiltrés dans ce créneau de la voyance et des arts divinatoires.

L'INAD agit dans le cadre des lois et des règlement et ne saurait accepter une quelconque menace , chantage ou pression pour museler l'information si utile aux consommateurs des arts divinatoires trop souvent victimes des agissements indélicats de certains.

Il est bien évident que la société Wengo peut utiliser, si elle le souhaite, son droit de réponse pour donner sa version des faits.

Publié
comments powered by Disqus