Voyance et Abus

Devant la recrudescence des abus et des escroqueries de certains praticiens et cabinets audiotels, l'INAD, envisage d’agir en justice dans le cadre d’une plainte déposée auprès de Monsieur le Procureur de la République aux fins de demander l’interdiction - à tout professionnel et à tout cabinet de voyance par téléphone et audiotel - d’obtenir le paiement des consultations de voyance régulières et répétitives par carte bleue d’une même personne, dès lors que ledit professionnel ou cabinet aura obtenu un paiement de 1 000 € par trimestre au minimum. Cette interdiction s’appliquant à toute consultation à venir. Ceci afin d’éviter les abus et escroqueries qui dénaturent la pratique même d’une activité dont le rôle social est d’éclairer, d’aider mais non pas de manipuler, d’escroquer ou de rendre « addicte » telle ou telle personne en situation de fragilité sentimentale ou professionnelle... En effet,chaque jour, ce sont des centaines de personnes ayant à affronter des situations difficiles qui tentent par le biais de la voyance de trouver un peu de réconfort et d'espoir auprès de certains ''professionnels'' dont beaucoup d'entre eux n'ignorent pas l'état de détresse morale de leurs consultants et en profitent en toute impunité.

Publié
comments powered by Disqus