Contestation des services divinatoires fournis

Si au bout du compte, le client entend contester les prestations réalisées ou le montant de la rémunération du voyant, il doit pouvoir prouver : * d'une part, ce qui avait été convenu à l'origine entre les parties (c'est-à-dire quelles prestations et pour quel montant) ; * d'autre part, que les termes du contrat n'ont pas été respectés par le voyant, soit qu'il a perçu plus que ce qui était convenu, soit qu'il a mal réalisé les prestations, voire même qu'il ne les a pas réalisées du tout.

Si toutefois vous n'avez pas pris ces précautions et qu'aujourd'hui vous estimez que le voyant a perçu des sommes indues dont vous entendez obtenir le remboursement, il convient de lui envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception récapitulant les circonstances de votre relation, les prestations qui avaient été convenues, le prix qui a été payé et les raisons de votre mécontentement. Par ce même courrier, il faut mettre en demeure ce voyant de vous rembourser les sommes perçues. Un avocat pourra vous assister dans la rédaction de cette mise en demeure. Si le medium n'y donne pas suite, vous n'aurez pas d'autre solution que d'engager à son encontre une procédure judiciaire.

Publié
comments powered by Disqus