A propos de votre courrier

Bonjour,

Permettez moi d'intervenir concernant votre question. Je suis un professionnel des arts divinatoires et je suis quelque peu surpris du contenu de votre courrier. Je tiens à préciser que malgré le fait que je sois adhérent à l'I.N.A.D, je répond à titre personnel et non pour l'I.N.A.D, ni pour la profession. Donc cette réponse n'engage que moi seulement !!

Vous prétendez être mécontente car les prédictions de ce cabinet de voyance, ne se sont pas toujours réalisées. Vous prétendez toujours finalement dans votre question, que certaines d'entres elles se sont donc réalisées. Je pense qu'à ce moment-là, vous ne pouvez rien leur reprocher dans la mesure ou celui-ci ne vous a bien entendu rien proposer d'autres que des prestations de services liées aux arts divinatoires et que ce même cabinet n'a pas utiliser frauduleusement vos coordonnées bancaires.

Si c'est bien le cas, alors vous ne pouvez pas prétendre à un abus de confiance ! En effet, légalement, les professionnels des arts divinatoires sont tenus à une obligation de moyens et non de résultats. Il faut savoir que la voyance n'est pas une science exacte mais humaine et que l'on sait généralement que toutes les sciences humaines sont faillibles, qu'un risque d'erreur ou d'interprétation est donc possible.

D'autre part, il faut arrêter aussi de se victimiser dès que l'on se rend compte que l'on a trop abusé en consultations car je pense que vous êtes aussi coupable et capable de vous donner des limites quand vous le voulez. Après tout, je suppose (toujours) que ce cabinet ne vous a pas mis le couteau sous la gorge pour les consulter ? Il y a effectivement des professionnels peu scrupuleux je vous l'accorde, mais il y aussi malheureusement des personnes qui profitent de la situation et qui ensuite se plaignent dès qu'elles commencent à culpabiliser ou se rendent compte qu'elles ont dépassées les limites financièrement.

Je ne crois pas que cette démarche de porter plainte soit saine car si je reprend votre dernière phrase : je cite "Ai je une chance d'aboutir à mes fins...", vous sous entendez finalement obtenir un but alors que si vraiment il y avait un abus de confiance, vous n'auriez pas tourner la phrase de cette façon...

Maintenant je ne connais absolument pas votre situation ni même ce cabinet de voyance mais sachez qu'il vous est possible en fin de compte de contester tous les paiements mais ce cabinet pourra ensuite se retourner contre vous si vous êtes dans vos torts et lui dans ses droits.

Mon conseil : réfléchissez bien au terme : "Abus de confiance" avant de prendre une décision !

Bien cordialement,

Dimitri

Publié
comments powered by Disqus