Bruno Charvet, médium, « Bruno - Un nouveau message».

Nous avons demandé à Raymi Phénix de nous donner son avis de Mentaliste professionnel sur le médium Bruno Charvet . Il est évident que nous reviendrons dans un prochain article, pour vous donner notre propre avis.

"...Avant que je ne vous donne mon avis, sachez qu’un jeune magicien-mental se disant mentaliste a fait une vidéo, pointant du doigt M.Charvet, dévoilant publiquement diverses techniques de « cold reading » (techniques psychologiques, étudiées entre autre par les mentalistes, utilisées par de nombreux faux voyants et médiums afin de faire croire à certaines facultés), émettant l’idée que M. Charvet pouvait utiliser ces techniques. La production de M. Charvet demanda au jeune homme de dé-publier sa vidéo. Suite à cela, un Youtubeur de la communauté des «sceptiques» a pris la défense du jeune magicien-mental et met au défi M. Charvet, ce qui fait de la publicité tant pour le magicien-mental que pour le sceptique ainsi qu'à M. Charvet. Certains diront: "Peu importe que l’on parle de toi en bien ou en mal, l’important est que l’on parle de toi !" Les sceptiques pensent certainement bien faire en dénonçant divers sujets. Il faut néanmoins savoir que si quelqu’un veut croire en quelque chose, la logique ne sera pas capable de le raisonner car l’émotionnel prendra toujours le dessus ! Donc, essayer de démontrer que M. Charvet utilise des techniques de « cold reading » et peut-être le faire passer pour un charlatan ne changera en rien la conviction des personnes qui croient en ses capacités… Bien au contraire! Est-ce qu’un prêtre qui donne une bénédiction pour la guérison d’un malade est un charlatan? Cela va dépendre de l’angle de vue et des croyance de la personne qui “juge”. Est-ce que le fait de dénoncer les pratiques religieuses ferait fermer toutes les églises ou les temples sous prétexte que la science n’a pas encore prouvé l’existence d'un dieu ? Bien sûr que non, la foi n'a rien de logique ! Je connais des personnes qui, à défaut de vouloir consulter un psychiatre, suite à certains traumas, sont allées voir des médiums, des voyants, des prêtres… dont certains ont simplement été à l’écoute et de bon conseil, ce qui a permis à ces personnes d’avancer dans leurs vies selon leurs convictions.

Revenons maintenant à ce qui intéresse M. Sissaoui, à savoir ce que je pense de M. Bruno Charvet. Ma réponse va être courte et je pense que ce qu’il va y avoir après celle-ci sera beaucoup plus intéressant..! Pour commencer je ne connais pas personnellement M. Charvet et je ne l’ai vu travailler qu’au travers de quelques vidéos rapidement visionnées sur Youtube. Souvent, une vidéo n’est qu’un condensé des meilleurs moments et il faudrait connaître les réelles conditions de tournage : ce qui s’est passé avant, quelles sont les tâches de l’équipe, quels sont les informations dont le “médium” dispose, etc. Oui, il est possible de reproduire cela avec des techniques de « cold reading » mais j’ai appris, de par mon métier de mentaliste, à garder en tête qu’un phénomène peut être expliqué de différentes façons, ce que l'on va appeler le "champ des possibles". Même si tout tend à démontrer que c’est peut-être un de ces possibles, cela ne veut pas dire qu’il n'en existe pas d’autres que l’on ne perçoit pas ! Donc tant que je n’aurai pas rencontré M. Charvet et étudié la situation de près, je ne pourrais me prononcer sur ses dites capacités. Cela tombe bien car il dit dans une vidéo qu’il aimerait échanger avec un mentaliste… Apparemment, comme beaucoup de personnes, il associe les mentalistes aux magiciens-mentaux qui se sont approprié depuis des années notre nom. Encore un autre débat.. !

Voici à mes yeux, le paragraphe le plus important de cet article. Mon but n’est pas de déterminer qui a raison ou qui a tort, ou même de vous faire adhérer à mes croyances, mais de vous donner divers éléments de réflexion qui peuvent être intéressants afin que vous puissiez garder un esprit critique, vous apercevoir qu’il existe plusieurs façons de voir les choses et surtout garder en tête qu’il existe un champ des possibles. Le 15 décembre 2014, M. François Lallier dépose une thèse de doctorat à la faculté de médecine de Reims, qui a reçu les honneurs en bousculant les concepts actuels, mettant en avant l’hypothèse qu’une deuxième conscience, totalement indépendante de la matière, existait, s'appuyant sur diverses recherches faites dans ce domaine. Certains travaux de chercheurs quantiques arrivent à la même conclusion et expliquent que dans un champ quantique, une signature numérique nous définirait et serait en interaction avec d’autres signatures et surtout avec notre cerveau. Ce champ serait un réservoir d’information auquel on pourrait accéder selon notre état de conscience. C’est aussi comme cela qu’ils explique que deux inventeurs peuvent avoir, sans même se connaître, car étant chacun sur un continent différent, la même idée au détail près. Cela peut vous faire penser à ce que les anciens appelaient les Annales Akashiques (concept ésotérique, mémoire cosmique, de nature éthérique, qui, telle une pellicule sensible, enregistrerait les événements du monde). Certains neuroscientifiques explorent aussi la possibilité d’une conscience extérieure, comme Mme Corine Sombrun qui, suite à une transe chamanique qui s’est imposée d’elle même, continue ses recherches sur le sujet. Des conférences racontent son histoire ainsi que le film “Un monde plus grand”. Il faudrait écrire un article de plusieurs pages pour tout vous expliquer ! Même si des recherches sont en cours sur le sujet, gardez à l’esprit que rien n’est réellement validé et prouvé ! La science se remet tout le temps en question et n’arrête pas d'évoluer. Ce qui est une vérité aujourd’hui peut s’avérer faux demain, comme pour la « théorie du cerveau droit et du cerveau gauche » qui est aujourd’hui considérée comme un mythe totalement obsolète mais qui est toujours présent dans certains tests publiés dans la presse, dans des formations, etc. Un jour, le magazine “Le monde de l’inconnu” me demanda de faire une enquête concernant une nonne thailandaise qui flotte à la surface de l’eau en position du lotus. Ils voulaient savoir si c’était vrai ou si c’était une supercherie. Pour moi, la question était plutôt « qu’apporte-t-elle aux gens qui viennent la voir ? Quelle est son intention ?». Les tricheries sacrées (tricheries qui permettent d’apporter un mieux être à la personne qui consulte) ont toujours existé et amplifient le travail du consultant, par un effet placebo très puissant. Des personnes comme le chirurgien Thierry Janssen ou Alejandro Jodorowsky, parlent dans leurs livres de ces fameuses tricheries et de leurs bienfaits thérapeutiques ! D’un certain point de vue, cela peut être assimilé à du charlatanisme, de l'escroquerie. Je le conçois... Mais d’un côté plus psychologique, le résultat bénéfique est bien présent! Tout va dépendre de l’intention de celui qui utilise la tricherie. Veut-il le bien de son client ou veut-il son bien à lui?! En parlant de tricherie, cela me fait penser à certains voyants qui utilisaient des techniques pour récupérer, avant ou en début de séance, des informations à l'insu de son client afin de commencer leur lecture avec un sentiment de sécurité afin de pouvoir "glisser" progressivement dans une perception totalement intuitive. D’ailleurs tous les plus grands «cold readers» diront que pour devenir un bon « cold reader », il faut savoir appliquer correctement les techniques et surtout savoir écouter son intuition ! C’est pour cela que l’on trouve, dans les cercles fermés de mentalistes, des livrets traitant de « Cold reading intuitif » car l’intuition est aussi travaillée dans cet art. Il y a depuis des années, aux USA, des émissions télévisées où des médiums délivrent des messages. On y voit des gens fondre en larmes… Souvent des larmes de libération ! Est-ce du «cold reading», de la médiumnité ou même autre chose ? A mes yeux, peu importe tant que l’intention est bonne et qu'il est fait du bien à autrui… C'est bien sûr condamnable si le dit médium fait les chose dans un but personnel de manipulation négative et encore plus s'il met la personne en danger que ce soit physiquement ou financièrement.

Pour en finir sur ce sujet, M. Charvet fait ses démonstrations publiques et les gens viennent le voir par curiosité ou pour avoir un message. Les « sceptiques» diront que c’est un des nombreux charlatans qui vit du malheur d'autrui. Mais partant de cette idée, un médecin, un croque-mort et bien d’autres métiers vivent aussi du malheur des gens… Et ils sont pourtant considérés comme des accompagnants, ils soutiennent les souffrants. Il faut prendre en compte que les personnes qui vont consulter en ressentent réellement le besoin… Le plus important étant de choisir avec soin une aide bienveillante, à l’écoute et compétente, tout en gardant son esprit critique afin d’explorer le champ des possibles"

Raymi Phénix

Publié
comments powered by Disqus