TOUR DE FRANCE DES VOYANTS (suite) Par Yamina Guéham

La grande majorité des voyants subit les dommages collatéraux du fait de l’absence d’une législation précise en ce domaine et de la véritable fourmilière que représente le marché de la voyance. Beaucoup s’accordent à penser que l’honnêteté, l’écoute et l’aide demeurent des valeurs indispensables. Tout professionnel exerçant dans ce milieu se doit de les respecter. Mais dans les faits, on note, au regard des nombreuses plaintes et des témoignages qui nous parviennent, que certains font de la fragilité du consultant un véritable commerce. Les différentes approches et méthodes utilisées pour aborder un client, avec la mise en place de moyens dénués de véritables rapports et échanges humains fleurissent dans notre société consumériste. Les consultants deviennent des proies, malléables à souhait. Toutes les dérives sont possibles. Ces médiums exerçaient des professions liées au commerce, au secteur médical, à la direction de société, à la presse ... et un jour, le goût des relations humaines, des échanges, ou l’étude des astres les


Francoise Colin est une médium de renom. 

Cette femme est pionnière et experte dans son domaine professionnel. En effet, elle est la première astro-graphologue à expliquer  l’écriture par les dix planètes en relation avec les douze signes du zodiaque. Pour elle, le thème astral permet de comprendre l’inné, les potentialités d’une personne à la naissance, son caractère, les dates importantes de sa vie, sa destinée et son karma.  Et l’écriture et la morphologie qui changent au cours des années, permettent de mettre en avant l’acquis. 
L’écriture et le physique d’une personne nous informent  donc du présent, des qualités et des défauts.   D’une grande intelligence et d’une humanité profonde, cette dame est proche du Dalaï Lama et du bouddhisme. On remarque qu’elle fait référence aux valeurs astrologiques des traditions les plus anciennes et son cabinet est empreint d’une douce énergie bienveillante. 
L’étude d’un thème astral karmique s’appuie sur les Nœuds Lunaires selon les méthodes des Hindous et de Tibétains qui croient à la réincarnation. En dévoilant nos vies antérieures, Françoise Colin est en mesure de conseiller le consultant au mieux.  Après des études de psychologie, une carrière d’hôtesse de l’air, cette élégante femme a élevé ses trois enfants et s’est lancée ensuite dans des études d’astrologie et de graphologie. C’est une professionnelle extrêmement complète. Elle lit les lignes de la main et effectue également des tirages de tarots. Après des années de recherche, elle a écrit un ouvrage reliant la graphologie et l’astrologie. Les planètes définissant aussi bien le thème astral que l’écriture. Le traité qu’elle a élaboré permet d’appréhender sa profession avec justesse et précision.
Pour une consultation en cabinet complète en cabinet ou téléphone, elle prépare en amont votre thème astral, ce qui représente deux heures de concentration. Et ensuite, elle accordera deux autres heures au consultant avec une étude graphologique, une astrologie karmique et un tirage des tarots. Aborder le récit de nos vies antérieures permettra d’ appréhender autrement les difficultés auxquelles on peut être confronté aujourd’hui. Nos vies successives s’expliquent par ce que l’on a pu commettre.  Francoise Colin est une médium qui utilise des méthodes qu’elle a elle- même mises en œuvre et sa grande expérience en radio fait d’elle une professionnelle de renom. La justesse de ses prédictions a prouvé à quel point son travail reposait sur des études sérieuses et approfondies. De plus, elle voit les esprits. Ceci  lui donne un accès particulier à un univers chargé de ressentis, d’émotions et de messages. Sa clientèle est largement féminine. Et elle reconnaît qu’aujourd’hui, les gens sont très dispersés et consultent  un  peu tout le monde. Il faut que la démarche s’inscrive dans une certaine spiritualité sinon on s’égare. C’est d’ailleurs pour de nombreuses raisons qu’elle a immédiatement adhéré à l’INAD. Elle est catégoriquement contre la pratique de la  magie noire, respecte les consultants en ne minutant pas le temps, s’attache à être juste et honnête. Son grand professionnalisme et son esprit d’ouverture et de bienveillance font d’elle une médium de qualité. Elle apporte beaucoup au consultant car elle permet une introspection qui facilite la compréhension des mécanismes de nos fonctionnements.  Téléphone: 0142608907 / 07 85 89 25 75  Une question : 30 € Le domaine : 70 € Les tarots : 110 € au téléphone, 140 € en cabinet


Noam Yaakov est né dans un univers familial bercé par la médiumnité. En effet, son arrière grand-mère officiait déjà dans ce domaine, sa grand-mère et sa mère également. Très jeune, vers l’âge de sept, huit ans, Noam ressentait des événements, visualisait des scènes. Il avait eu la vision d’un homme pendu dans un garage. Terrifié, il en fait part autour de lui. Les autres enfants considéraient qu’il était fou. Il était mis à l’écart car il était le fils de la voyante. A l’époque, la confusion était rapidement faites et de là, à considérer sa mère comme une sorcière, il n’y avait qu’un pas.


En grandissant, il a mis tout cela de côté, et c’est à l’âge de quinze ans, qu’il se met à interpréter les cartes sans avoir rien appris. Dans un premier temps, comme nombre de médiums, il s’attache à faire des tirages dans son entourage.  Ses compétences intuitives se trouvent largement décuplées au fil du temps. En serrant  la main des autres, il parvenait à ressentir des choses. A l’époque, il exerçait la profession d’infirmier en bloc opératoire et cela en devenait gênant. Il refoulait cet état de fait. Il apprendra donc beaucoup plus tard que la fameuse scène du pendu dans le garage avait réellement eu lieu. Pour Noam Yaakov, ses facultés de voyance relèvent davantage de capacités à percevoir les événements que d’un don. Il reçoit autant d’hommes que de femmes mais remarque qu‘ aujourd’hui si l’on ne va pas dans le sens du consultant, on est rapidement taxé d’incompétent. Il considère que le monde de la voyance est en danger d’autant plus que les sites audiotels et les réseaux sociaux permettent à certains de brader les consultations sans payer de charges pour autant.
L’Inad est une référence qui donne une certaine légitimité aux professionnels. Noam confie que le professionnel, tout comme le consultant sont protégés grâce par cet organisme qui est l’un des rares à se préoccuper du cadre de l’exercice de sa profession. C’est un gage de confiance et de référence.  Ses tarifs :  La consultation pour un domaine : 30 € Consultation complète : 90 € Le pendule : 8 € les 10 questions 


Boris de la Baulière est médium et énergéticien. Il est né avec ce don. Au départ, il avait axé son travail sur le magnétisme et suite à une rupture extrêmement douloureuse, il a été amené à vivre d’autres expériences et à voyager. Ses dons se sont démultipliés et amplifiés et,  c’est à ce moment là, que la bio-énergie lui est apparue comme une évidence. Des chocs physiques, émotionnels, des perturbations géobiologiques, la pollution des ondes électromagnétiques, l’alimentation dévitalisée, la pollution de l’air, la maladie,... perturbent  l’équilibre bioénergétique. Et, Boris de la Baulière va donc travailler sur les chakras, l’aura et l’âme pour aider le consultant à retrouver un certain équilibre. Il confectionne lui-même ses huiles de massage. Et n’hésite pas à rappeler à ses clients qu’ils doivent bien veiller à poursuivre leur traitement médicamenteux en cas de prescription par leur médecin. Chacun intervient dans un domaine qui lui est propre. Il exerce en cabinet et par téléphone également. Pour la voyance, il utilise deux pendules qu’il tient de la main gauche et se sert aussi des oracles de Belline. Il perçoit et ressent des choses de la vie, des événements. Il a un don qu’il a très probablement hérité de sa famille. Ses parents étaient tous deux médiums, sa grand-mère pratiquait le magnétisme. Il a une clientèle qui lui est fidèle et d’autres qui viennent se greffer au fil du temps. Il reçoit aussi bien les hommes que les femmes et reconnaît que les étudiants viennent aussi en consultation. Ils représentent tout de même 10 % de sa clientèle annuelle.


Selon Boris,  le monde de la voyance est effectivement en danger d’autant qu’aujourd’hui, on constate que n’importe qui s’improvise médium du jour à lendemain. Le boulanger devient voyant alors qu’il ne possède aucune compétence en la matière. C’est d’ailleurs, à cet endroit, que l’on se rend compte à quel point l’Inad joue un rôle essentiel. Nous, médiums signons une charte, c’est un engagement que l’on respecte. L’Inad aide les consultants victimes d’escroqueries, de harcèlement. Et le professionnel peut également trouver un soutien certain et indéfectible auprès de cet organisme. Boris de la Baulière confie qu’il lui arrive d’exercer sur des plateformes de voyance. Mais il s’agit d’être vigilant : du côté du client comme celui du professionnel, il faut mesurer que l’échange se déroule dans un climat de confiance et de bienveillance.
Ce médium de qualité cultive le désir de travailler dans un environnement sain et calme et s’attache à accorder le temps nécessaire aux consultants.  Téléphone : 0626499549 Tarifs : 45 mn /60 € 75 mn /130 €

Julia est une médium parisienne qui, comme beaucoup de professionnelles,a débuté dans la voyance après une première expérience  dans le monde du travail. Elle élève ses deux enfants et au fil et à mesure, elle développe davantage ce don. Son empathie et son ouverture au monde l’orientent vers la radiesthésie et les tarots. Elle exerce maintenant depuis trente ans et sait parfaitement qu’être à l’écoute de l’autre ne s’improvise pas. « Les personnes qui viennent nous voir sont souvent en grande détresse. Je  ne force pas pour autant la consultation » : confie t-elle. Elle se montre disponible, à l’écoute. Son travail d’analyse personnelle lui a permis d’appréhender l’autre dans toute sa dimension humaine.


Julia est une medium qui exerce de façon traditionnelle. Elle interprète et analyse également les rêves. Sa clientèle est, pour l’essentiel, féminine. Et, deux fois par mois, elle participe à des salons de voyance à Montparnasse. Rencontrer les consultants, échanger représente pour elle un moment important. Elle n’adhère pas aux plateformes et autres audiotels qu’elle juge dangereux et peu fiables pour certains. « Être décomptée à la minute représente un non sens total, on ne peut pas travailler dans ces conditions » avoue t-elle. Julia manifeste un grand respect pour le consultant et c’est d’ailleurs l’une des raisons qui l’ont conduite à adhérer à l’Inad. Cette association « dénonce les dérives et tous les faux praticiens malhonnêtes et on en a besoin ». C’est dire que son engagement traduit sa démarche et son implication dans un travail quotidien empreint d’honnêteté et de vigilance à la fois. Elle prend un grand soin à accueillir le consultant avec bienveillance et saura trouver les mots pour le guider et l’accompagner. 
Ses tarifs :  Téléphone : 06 09 46 41 51 / 01 40 05 96 94 un domaine :,45 euros  Consultation complète : 60 euros  En cabinet :  Consultation 1/2 heure : 50 e  Consultation 1 heure : 75 euros 


Géraldine est une médium qui depuis son plus jeune âge voit des flashes. Enfant, cette situation la dérangeait. Et c’est une médium que sa maman consultait qui lui a expliqué son don et lui a ainsi permis de dépasser ses peurs. Geraldine a exercé dans le milieu artistique puis dans d’autres secteurs sans imaginer qu’un jour elle serait médium. « Je voulais tout faire sauf médium » : confie t-elle.

A la suite du décès de son père, elle change à nouveau d’orientation. Elle exerce même comme pompier volontaire. Et comme son oncle exerce sur un forum, gracieusement, en tirant les cartes et travaillant avec un pendule, Géraldine le rejoint. Tous deux offrent leurs services de concert pendant une année. La seule voyante qu’elle voyait lui a alors annoncé qu’il était temps qu’elle se lance seule. Et elle a appris à aimer son métier qu’elle pratique maintenant depuis plus de 10 ans. Son don est auditif, il est basé sur la voix. Elle a des images qui lui viennent et elle les transmet au consultant. Géraldine pense que « nous avons tous cette capacité et que certains la développent ».
Sa grand-mère était elle-même magnétiseuse. Il est difficile d’expliquer ces facultés, c’est de l’ordre des sensations, du ressenti. Davantage d’hommes viennent consulter aujourd’hui mais sa clientèle reste largement féminine. C’est une clientèle très fidèle. Elle reçoit donc dans son cabinet et effectue également des consultations par téléphone. Elle considère que « la voyance sur plateformes nuit considérablement à l’ensemble de la profession ».
S’improviser voyant du jour au lendemain, sans expérience aucune, relève de l’escroquerie organisée. Géraldine déplore que la fragilité de certains consultants qui ont, néanmoins besoin d’être guidés soit exploitée par ces gigantesques plateformes audiotel. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles elle s’est rapprochée de l’INAD. L’honnêteté et la sincérité sont des valeurs fondamentales pour elle. Et elle les partage avec cet organisme. Il s’agit de respecter le consultant, d’organiser la profession en évitant des dérapages mais également de protéger les professionnels en cas de harcèlement de la part de certaines personnes.
La justesse et la bienveillance de Géraldine la rendent humaine. Son expérience et son sérieux font d’elle une médium de qualité. Téléphone : 01 46 32 15 9 Ses tarifs vont de 40 euros pour un domaine, à 70 euros la consultation complète par téléphone et 90 euros en cabinet.

Publié
comments powered by Disqus