Clients consommateurs

Comment bien consulter

  • Afin de vous permettre de consulter un praticien des arts divinatoires, avec le maximum de fiabilité, l’INAD vous apporte quelques éléments de réponse qui vous seront utiles pour éviter à certains d’entre vous de faire ‘’Don’’ de leurs économies à des charlatans notoires.

  • Quel crédit accorder à la renommée d’un professionnel à la réputation flatteuse ? La renommée flatteuse d’un grand nombre de professionnels n’est pas un critère de sérieux et encore moins de compétence. Parmi celles et ceux qui font étalage de leur Don, de leurs compétence ou connaissances pour justifier la cherté de leurs honoraires, la majorité d’entre eux, à quelques rares exceptions, sont d’une médiocrité affligeante. 
Avant de consulter un voyant, médium , numérologue, ou un astrologue..., il est préférable de vous renseigner. Promesse et garantie de résultats Un bon professionnel responsable ne promet rien et ne garantit rien. Il ne peut vous dire ou vous révéler que ce qu’il voit ou ce qu’il ressent, avec les précautions d’usage. Par conséquent il y a lieu de fuir toutes celles et ceux qui promettent la réalisation de leurs prédictions.

  • C’est quoi un bon voyant ? Un bon voyant ou un bon médium est conscient de ses limites et de ses compétences. C’est aussi celui qui vous révèle, sans vous poser de questions, l’objet de votre sollicitation… Cependant, certains professionnels ont besoin d’un support qui est souvent votre prénom et votre âge (ou ceux d’une personne personne qui vous intéresse …) Un voyant n'est pas une machine et ne peut pas répondre au doigt et à l’œil, il ne doit pas non plus être limité par le temps, une consultation raisonnable se situe entre 20 et 30 minutes . Un bon voyant peut-il me demander mon signe zodiacal et/ou ma date de naissance ? En principe, un professionnel qui se dit voyant ou médium n'est pas sensé demander le signe zodiacal ou la date de naissance de son consultant à l'image de certains voyants- astrologues qui meublent leur consultation en racontant des généralités et gagnent du temps en faisant durer leur consultation afin de vous faire parler et dévoiler d’une manière ou d’une autre l’objet de votre sollicitation. Cette méthode est appliquée, surtout, dans le cadre de la voyance par téléphone pour élever le coût de la consultation.

  • Comment faire confiance à un professionnel qui exerce uniquement son activité par téléphone ? Sans confiance, il n'y a pas une bonne voyance. En matière de voyance par téléphone, l’article L-121-18 du code de la consommation stipule que tout professionnel faisant une offre de prestation de service à distance doit indiquer ses coordonnées complètes… Ces mentions sont obligatoires. Certaines sociétés de voyance par téléphone qui utilisent les services des "spécialistes "en manipulation mentale proposent avec force et conviction des désenvoûtements imaginaires ou des rappels affectifs fantomatiques moyennant des sommes sonnantes et trébuchantes. Ainsi pour éviter les abus de certains voyants douteux et rendre possible une éventuelle contestation, il est conseillé aux consultants d’exiger du professionnel la communication de ses coordonnées et la délivrance d’une facture.

  • Comment mettre fin dès les premières minutes à une éventuelle consultation par téléphone ? Si le professionnel refuse de vous communiquer ses coordonnées et si vous constatez qu’il n'a pas répondu à votre attente. Vous avez la possibilité soit de le mettre sur la voie afin d’établir une relation de confiance et lui permettre ainsi de faire appel à son don et à ses connaissances soit vous y mettez fin, si vous constatez qu’il est hésitant ou que ce dernier vous dit tout et n’importe quoi. Conseil pratique : il ne faut jamais opter pour une consultation forfaitaire supérieure à 50 € mais privilégier la consultation des 10 premières minutes afin de vous assurer de la compétence du professionnel.

  • J’ai consulté un (e) voyant (e), mais ça n’a pas été probant, dois-je payer ses honoraires ou demander le remboursement ?

Quand vous allez chez un médecin, un psychiatre ou un psychanalyste, vous payez bien le coût de la consultation. Régler le coût des honoraires à un professionnel de la voyance est aussi une obligation, ce qui ne vous donne pas le droit, non plus, de lui téléphoner plusieurs fois par jour. J’ai consulté plusieurs praticiens d’une plateforme et tous ont été du même avis, on me confirme que je suis victime d’un mauvais sort. Si les révélations sont ‘’stupéfiantes’’ de précisions c’est parce que les informations de votre première consultation avec l’un des professionnels de la plateforme ont été mémorisées dans le fichier informatique de la société pour laquelle il travaille. Pour éviter un délai d’attente, on me propose une consultation en privé moyennant 100, 150 voire 300€ ? Raccrochez immédiatement, c’est l’objectif recherché par certaines sociétés de voyance par téléphone pour faire le maximum de chiffres d’affaires, qui utilisent les services de spécialistes en manipulation mentale qui prennent un ascendant progressif sur des personnes en situation de faiblesse extrême (maladie, tourmente affective…)

  • Consultation ou écoute par téléphone Ne pas confondre d'une part une consultation chez un praticien des arts divinatoires qui a pour rôle (en principe) de vous révéler le but de votre appel, l’objet de votre sollicitation… Et, d’autre part, l’appel à un praticien pour lui raconter les aléas de votre vie. Pendant que vous lui faites part de vos difficultés, de vos espoirs et de vos peines, le temps passe et le compteur tourne. Vous êtes d’ailleurs nombreux à remarquer qu’il ne vous a rien appris. Et pour cause : vous lui avez tout dit.

  • Un travail d’écoute doit être clairement défini Beaucoup de professionnels préfèrent cette dernière solution qui, quelquefois, s’avère utile à certaines personnes plus ou moins fragiles, qui y trouvent une écoute sensible et humaine à leurs problèmes. En un mot, parler et faire partager sa préoccupation, permet, souvent, au consultant de se libérer d’un poids. Parler, c'est utile et souvent salutaire. Mais pour autant, il est indispensable que ce travail d’écoute soit clairement défini et précisé entre le professionnel et le consultant–consommateur pour éviter tout malentendu.
Ces quelques conseils vous permettront de choisir des professionnels honnêtes et d'éviter de faire don de vos économies aux sociétés spéculatives et aux manipulateurs professionnels qui grouillent dans la mare de la voyance par téléphone.

  • J’ai fait opposition sur un prélèvement relatif à une consultation qui ne m’a pas donné satisfaction Votre démarche auprès du professionnel est une démarche librement consentie pour une consultation de voyance ou d’astrologie, par conséquent votre réaction n’est ni loyale ni honnête et peut être considérée comme une escroquerie passible de poursuites pénales.

  • Je reçois régulièrement à domicile des propositions de voyance et d’aide, quel est le sérieux de ce démarchage ? Ces propositions n’ont aucune valeur et visent généralement des personnes âgées, malades, handicapées ou en situation de tourmente affective. Par conséquent ce type de voyance par correspondance est une véritable duperie lucrative. J’ai consulté une voyante et réglé par carte bleue, mais je ne suis pas satisfait de sa prestation, puis-je exiger le remboursement ou faire opposition au prélèvement ? En matière d’arts divinatoires le praticien est tenu à une obligation de moyen et non de résultat, par conséquent vous ne pouvez ni exiger le remboursement ni faire opposition.

  • J’ai été victime d’une escroquerie aux travaux occultes, puis-je espérer un remboursement ? Tout d’abord, il faut agir dans la mesure du possible à l’amiable en demandant au professionnel responsable de l’abus un remboursement total ou partiel. Selon le code civil, celui qui cause à autrui un dommage est tenu de le réparer. Il s’agit d’une obligation juridique.Un spécialiste en travaux occultes est tenu à une obligation de résultat, à défaut, il doit rembourser les sommes perçues… En matière de "travaux occultes "c’est souvent l’action pénale qui prévaut, compte tenu des sommes importantes déboursées à de pseudo maîtres occultistes et autres marabouts de pacotille responsables de graves abus et autres escroqueries à l’encontre de personnes malléables et influençables.

  • Qui sont les professionnels à l'origine des escroqueries dont l'INAD fait régulièrement état ? Parmi les professionnels qui exercent officiellement - ou clandestinement- se sont infiltrées des personnes sans scrupules dont la seule morale reste l’ argent et où l'on peut voir trop souvent de graves escroqueries commises à l'encontre de personnes en situation de vulnérabilité.

  • A quoi sert la Charte de l’INAD ? La charte de l'INAD est un véritable code de déontologie, un garde-fou, destiné à moraliser la profession. C'est aussi un rempart contre les abus et les escroqueries de toutes sortes puisqu'il régule la pratique des arts divinatoires afin de permettre à tout consultant d’évoluer en toute quiétude dans le monde de la voyance et à tout professionnel responsable d’exercer son activité avec loyauté et sincérité dans un cadre clairement défini.

  • L’INAD fait état régulièrement de plaintes de consultants consommateurs victimes d’agissements frauduleux de professionnels de la voyance par téléphone et des travaux occultes imaginaires mais qui peut croire à de telles escroqueries ? N’est ce pas dangereux pour la crédibilité de l’INAD si cela se révélait faux ?

Vous avez raison de vous interroger, il faut le voir pour le croire. De nombreuses plaintes contre des professionnels de la voyance par téléphone et spécialistes en travaux occultes sont régulièrement reçues par l’INAD qui intervient discrètement auprès du cabinet et/ou du professionnel responsable de l’abus afin de trouver, dans le cadre d’un arrangement amiable, une solution de nature à satisfaire les deux parties en cause. En cas de fautes graves, commises par des professionnels dans l’exercice de leurs fonctions, l’INAD transmet le ou les dossiers au Procureur de la République de la Juridiction compétente pour les suites qu'il jugera utiles.

Publié
comments powered by Disqus