J'aurais pu me suicider

J'ai consulté une voyante, Annie A. et j'ai trouvé sa méthode dangereuse. Je l'ai consultée parce que j'ai des migraines fréquentes depuis très longtemps. La voyante (qui se dit facilitante et chamane) écrivait ce que les êtres invisibles lui dictaient. Elle m'a ensuite dit que mon père avait joué sexuellement avec moi quand j'étais toute petite, entre 0 et 3 ans. Comme je lui disais que ce n'était pas possible, elle m'a répondu péremptoirement que je devais accepter. Elle était très sûre d'elle, très autoritaire. Je lui reproche de m'avoir jeté cela au visage sans préparation, sans accompagnement et sans avoir exprimé aucune compassion. Elle m'a donné un rituel à exécuter dans les 21 jours. J'étais en état de choc. Elle est partie (je lui ai donné 100 euros). Le plus "intéressant", c'est que je me suis sentie dominée par cette forte personnalité et je n'arrivais pas à remettre sa parole en doute, car ayant eu un père alcoolique, difficile à vivre, j'aurais pu la croire. Elle m'a laissée toute seule avec ça... Je n'ai pas dormi de la nuit, je me sentais très mal. J'ai passé mon temps à me demander si mon père avait abusé de moi... j'ai ressenti un soulagement trois jours après, après avoir fait le rituel (assez classique: il s'agissait d'écrire sur une feuille puis de brûler le papier et de l'enterrer).

C'est à ce moment-là que j'ai repris mes esprits. Je lui ai téléphoné 15 jours plus tard pour lui dire que j'avais encore un peu mal à la tête: elle m'a répondu qu'elle ne pouvait rien faire pour moi à distance et qu'il fallait qu'elle me voie. J'ai alors bien compris qu'elle voulait me revoir pour me prendre de l'argent. Je lui ai dit calmement que je ne la reverrais plus et je lui ai expliqué pourquoi. Je lui ai dit que j'avais été choquée et elle a répondu que c'était les êtres invisibles qui lui avaient soufflé de me faire un électrochoc. Je lui ai reproché son manque de compassion, j'ai répété que j'étais très mal après sa visite, que je ne pourrais jamais prouver les accusations qu'elle portait sur mon père car à 3 ans, on n'a pas de souvenir. Mais elle n'avait absolument aucune empathie. Elle n'entendait pas ce que je lui disais. Elle s'est contentée de me dire que je la prenais pour un bouc émissaire en projetant sur elle ma colère d'avoir été victime. J'ai gardé mon calme. Elle m'a dit qu'elle n'était pas responsable et que c'était moi qui l'avais choisi pour me faire un électrochoc. Et puis elle m'a fait la morale: "Eh bien, madame, gardez votre colère!".

Je vais bien aujourd'hui car je suis de plus en plus convaincue qu'elle m'a menti. Je ne me plains pas d'avoir perdu de l'argent et je suis même assez contente d'avoir eu le courage de l'affronter, vu l'emprise qu'elle avait eu sur moi. Ce qui m'inquiète c'est la manipulation et l'absence totale d'empathie de cette personne. La violence de ses déclarations, sa brutalité et son égocentrisme m'ont scandalisée. Je crois que si j'avais été une personne crédule ou déprimée j'aurais pu me suicider. Je voudrais éviter le traumatisme qu'elle m'a causé à d'autres personnes. J'estime que cette dame est dangereuse.

Clotilde

Publié
comments powered by Disqus