Séparer le bon grain de l'ivraie

Je suis ulcéré et scandalisé de lire tous ces témoignages de ces personnes qui, en demandant de l'aide quand la souffrance est trop grande, se voient spoliées par de minables petits escrocs sans aucune conscience de la valeur humaine.

Cependant je travaille moi-même en audiotel et je peux vous certifier que je suis un homme sincère et honnête, et que jamais je n'ai à ce jour profité de la misère de mes semblabes. J'ajoute que beaucoup de mes consoeurs et confrères servent de la même manière que moi même ; sans doute hélas, nous ne sommes pas assez nombreux face au nombre croissant de charlatans. Je félécite donc l'INAD pour son action et l'encourage dans sa mission de moralisation de la profession.

Gaetan

Publié
comments powered by Disqus