Viversum: Formation de '' voyants- comédiens '' à la tromperie 

Le comédien tel qu'on le connait n'est plus, exclusivement, celui qui joue un rôle dans un film, une série, ou dans une pièce théâtre. En réalité, une nouvelle génération d'acteurs excelle au sein de certaines entreprises mercantiles qui se gavent sur le dos d'une clientèle dupée, manipulée , trompée. Si dans un cours de comédie l'acteur apprend à parfaire son jeu suivant des techniques appropriés, le voyant en formation suit le même parcours à la différence que son interprétation finale repose essentiellement sur de l'improvisation indélicate.  

Récemment, l'INAD a découvert que Viversum a mis au point une véritable '' bible de conseils pratiques '' à la disposition de ses '' voyants'' pour mieux retenir les clients le plus longtemps possible et leur soutirer le maximum d'argent.

En fait, il s'agit d'un guide canaille écrit par le maître à penser de l'entreprise pour aménager "sa propre cour des miracles", sauf que cette cour-là dépouille les mendiants. Les cancres de la voyance qui choisissent cette voie virtuelle de consultations téléphoniques doivent, impérativement, épurer leur discours pour enjôler une clientèle qui n'est pas toujours au parfum des pratiques démentielles dans une profession qui est composée que de quelques voyants dignes de ce nom. L'activité qui nous préoccupe dans cet article est exclusivement téléphonique, dont les prescriptions formatrices sont incontournables pour devenir un bon commercial préférablement à un excellent extralucide. Les techniques de séduction via le téléphone doivent s'adapter à toutes les situations, avec de la rigueur et une certaine concentration pour développer une voyance brumeuse qui doit satisfaire un maximum de clients. Nous constatons surtout que la carte bancaire est pour ces initiés ce qu'est le tronc dans une église. Le plus étonnant dans ce guide est l'absence du mot "talent" qui, suivant la logique, est celui qui devrait apparaitre avant le mot "paiement". Cet escadron de jeunes et moins jeunes recrues incompétentes doit répondre au règlement pour percevoir les fruits d'une activité qui trompe en dissimulant les véritables sentiments, en jouant l'honnêteté avec ruse et une overdose d'hypocrisie.

D'autre part, il est demandé aux aspirants de se relaxer quelque temps, et de se détendre un maximum avant de commencer les consultations. En fait, les pseudos voyants ont autant le trac que les clients tourmentés. Ce guide va même jusqu'à conseiller "de se racler la gorge, se moucher et boire de l'eau" pour avoir un son de voix limpide. Comme les voyants en formation travaillent de leur domicile, il est primordial d'éteindre la radio, la télévision et son portable pour éviter d'embrouiller une consultation qui n'est autre qu'un discourt de polichinelle. Dans ce même guide, la structure d'un appel est précise avec des détails importants pour mieux appréhender le client novice, et les bénéfices qui démontrent le bien-fondé du mini scénario. Le voyant auto-proclamé est invité à parler lentement, ce qui est de bon aloi pour une communication facturée à la durée. Il ne faut pas se leurrer, ce guide est fait pour métamorphoser un âne en un cheval de course dans l'unique but de faire de l'argent, et cela avec les compétences d'un commercial chevronné et non celles d'un voyant talentueux comme il en existe peu.

Le guide est sans équivoque, les voyants ne doivent pas poser des questions qui pourraient trahir leur inaptitude par exemple : "Pensez-vous que c'est bien ?, Est-ce que je peux répondre à autre chose ? Ce sera tout ? "etc... Il va sans dire qu'on imagine mal un voyant demander à son client ce qu'il n'est pas capable de voir ! Paradoxalement, il y a des questions qui dénoncent l'incapacité du voyant comme : "Qu'en pensez-vous ? Que comptez-vous faire par rapport à cela ? Qu'elle serait votre réaction ? Qu'en est-il ? "Parlez-moi de...", "Éclairez-moi sur"..."Donnez-moi votre opinion sur"..., etc... Ce sont des demandes précieuses pour un pseudo voyant qui souhaite perpétuer une consultation avec des éléments que le client lui offre sur un plateau, sans même s'en rendre compte. En revanche, l'entreprise en cause dans cet article, qui est en fait le clone de la plupart de ses consœurs, se protège pour passer au travers des poursuites judiciaires. En fait, elle proscrit les réponses relatives à la santé, au droit et autres domaines sensibles. Les voyants qui travaillent pour ce type de société acceptent par contrat de ne pas s'approprier les clients de la plate forme. Pour ce qui est du client en colère, le guide recommande de laisser ce dernier dans son jus pour mieux se calmer, de ne pas répondre à ses insultes éventuelles, et lui dire qu'il a raison comme pour cette vieille formule "le client est roi". En ce qui concerne les problèmes liés au paiement de la consultation, le voyant est tenu de renvoyer chaleureusement son interlocuteur au service client via un numéro de téléphone. Ce qui est invraisemblable, c'est que le voyant doit impérativement trouver une solution pour détendre un client grognon, par exemple lui offrir des minutes gratuites au cas ou les excuses ne suffiraient pas. Comment croire à ce type de voyance en lisant dans les pages de ce guide des ordres qui signifient clairement que les voyants ne sont pas aptes à pratiquer ce métier ? N'est-ce pas la seule vérité ? La consigne à ne pas manquer est celle de réclamer au consommateur son nom et sa date de naissance pour pouvoir consulter, via un logiciel spécifique, les caractéristiques de son signe, et ainsi prédire les aspects astrologiques plutôt qu'une voyance erronée. Ensuite, c'est le tirage et l'interprétation des cartes, une pratique bâclée qu'un enfant pourrait apprendre en quelques heures. Dans cette présentation, on arrive très vite sur "le volet amoureux" qui est sans doute le côté le plus motivant pour recevoir une voyance, avec les problèmes d'argent. Cela dit, le côté professionnel, avec la montée du chômage, est un point important pour séduire les consommateurs inquiets. A chaque fois, le voyant est tenu d'écouter, traiter et approfondir le sujet et, à n’en pas douter, allonger le temps de la consultation parce que le temps c'est de l'argent ! En fait, le voyant accompli est celui qui revient sur ses premières réponses pour "semer du vent et récolter une tempête pécuniaire". Pour être candidat à la voyance de l'entreprise commerciale qui recrute, il faut être le soldat parfait qui répond aux ordres d'un commandant qui n'a aucun scrupule à fabriquer des parloirs. Par exemple, si un client demande : " j'aimerais savoir si je vais avoir une promotion cette année", la réponse est : "Je vois que professionnellement vous.....mais je ressens également des choses côté affectif". C'est ce qu'on appelle noyer le poisson. Les exemples sont nombreux et à chaque fois, il est conseillé de répondre avec une grande subtilité pour entortiller le consommateur avec des réponses imprécises.

Autant dire que celles et ceux qui s'interrogent sur leur avenir financier, sentimental, professionnel ... ont tout intérêt à fuir certaines plateformes et un grand nombre de leurs pseudo-voyants, justement pour faire des économies, et choisir un voyant qui ne se cache pas dans'' un confessionnal''.

Sandro

Publié
comments powered by Disqus