Voyance par correspondance

La voyance par correspondance (le bon filon) revient en force et ne manque pas de semer le trouble, la peur et l'angoisse dans l'esprit de personnes âgées, fragiles et souvent malades...

Madame J., qui habite dans le département de l'EURE, nous écrit pour se plaindre d'une certaine Mme Zarha, Voyante-Médium qui lui écrit : [bloc]Ce soir, j'ai pensé à vous, car des images troublantes me sont apparues... Répondez-moi vite, je vous en conjure ! ...J'ai bel et bien enregistré la date fatidique du... je suis sûre de ne pas me tromper, de graves dangers vous attendent dans les prochaines semaines... Je vois, à ma grande douleur, votre visage empreint d'une infinie tristesse, toutes les marques du plus profond désespoir se peignent sur vos traits, vos vêtements sont sombres... cela est malheureusement confirmé par mes calculs ![/bloc]

L'INAD informe toutes les personnes qui ont reçu ou recevront des lettres semblables ou similaires de ne pas en tenir compte. Mieux encore : déposer plainte contre les auteurs de tels envois !

Comme nous l'avons dit et écrit à de nombreuses reprises, si les praticiens des arts divinatoires continuent d'ignorer ou de tolérer de tels agissements dans leur activité, demain, cette dernière sera une profession sinistrée. La voyance gagnerait à écarter les charlatans et les professionnels de l'arnaque. Aider, ce n'est pas inculquer la peur et l'angoisse.

Publié
comments powered by Disqus