Praticiens et audiotels

Au cours de ces derniers mois, vous avez été nombreux à vous plaindre de certains services audiotels qui utilisent abusivement des « professionnels de la voyance », qualifiés ou non, en les rémunérant en qualité de collaborateur indépendant, à raison de 4 à 5 € de l’heure générée c'est-à-dire de l’heure réellement travaillée, ce qui est vraiment inadmissible. Il devient donc urgent de protéger les praticiens eux-mêmes contre les abus et les exploitations dont ils sont victimes pour leur permettre d’assurer des prestations de qualité aux consommateurs.

Afin de mettre fin aux contestations régulières de ces praticiens exploités et aux multiples plaintes de consommateurs victimes du système de certains services audiotels, l’INAD a établi un certain nombre de règles pour une meilleure pratique de la voyance et de l’astrologie tant dans l’intérêt des clients-consultants que des praticiens eux-mêmes. Et en particulier :

1- Une charte morale et professionnelle pour l’ensemble de la profession. 2- Une Convention Contractuelle entre les praticiens des arts divinatoires, dits « Praticiens Professionnels Indépendants » et les sociétés de voyance par audiotels.

l’INAD se propose de réunir tous les praticiens ayant au moins 1 an d’activité comme "praticien professionnel" et légalement déclarés, en règle avec les services administratifs : Registre du commerce, répertoire des métiers, registre des travailleurs indépendants, URSSAF…), Afin que les dirigeants des services audiotels ne puissent rémunérer un praticien professionnel à un taux horaire inférieur au SMIG (8,84 €/h).

En effet, toute collaboration entre un cabinet ou un service audiotel spécialisé dans les consultations de voyance par téléphone devra faire l’objet d’un contrat écrit spécifique Il serait également souhaitable que lesdits dirigeants des sociétés de voyance par audiotels s’obligent à prendre toutes dispositions pour s’assurer des compétences réelles et non supposées des professionnels à qui ils confient le travail de voyance et de conseils de la vie privée, à défaut leur responsabilité se trouverait engagée.

Toute heure de présence effective du praticien professionnel, travaillée ou non, pour le compte d’un service de voyance audiotel ou d’un cabinet de voyance, devra faire l’objet d’une rémunération qui n’est pas liée aux éventuels appels de clients consommateurs.

En cas de difficulté sur le paiement des prestations au praticien dit le travailleur indépendant par le service audiotel ou par le cabinet de voyance, chacune des parties, et notamment le praticien dit "le travailleur indépendant" pourra saisir la Juridiction compétente :Le Tribunal de Commerce ou le Conseils des Prud’hommes, en cas d’absence de tout contrat écrit entre les parties. En ce dernier cas, en effet, ladite relation entre les parties ne peut- être qualifiée que comme un contrat de travail a durée indéterminée, avec toutes les conséquences de droit et notamment soumis comme tel à la juridiction compétente en vue d’un jugement pour régler le différend.

Vous êtes un professionnel, vous exercez votre activité avec rigueur, loyauté et sincérité, vous êtes en règle avec les administrations concernées, vous souhaitez vous démarquer de la supercherie et des manœuvres frauduleuses de certains cabinets audiotels, adhérez à l’INAD, demandez le contrat type de collaborateur indépendant.

Publié
comments powered by Disqus